Marino (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marino.
Marino
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Lazio.svg Latium 
Province Rome 
Code postal 00047
Code ISTAT 058057
Code cadastral E958
Préfixe tel. 06
Démographie
Gentilé marinesi
Population 39 976 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1 538 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 46′ 00″ N 12° 40′ 00″ E / 41.76667, 12.66667 ()41° 46′ 00″ Nord 12° 40′ 00″ Est / 41.76667, 12.66667 ()  
Altitude Min. 360 m – Max. 360 m
Superficie 2 600 ha = 26 km2
Divers
Saint patron San Barnaba
Fête patronale 11 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Latium

Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Marino

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Marino

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Marino
Liens
Site web http://www.comune.marino.rm.it

Marino est une ville italienne de la province de Rome dans le Latium en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Marino est située dans la zone des Castelli romani, sur le penchant des Monts Albains, à 20 kilomètres de Rome qu'elle domine.

Histoire de Marino[modifier | modifier le code]

Marino est une ville du Moyen Âge pittoresque et originale, son nom ne dèrive pas de mer, mais de Marius qui avait, croit-on, sa Villa ici. Elle s'élève sur le site de l'ancien Castrimoenium, ville fortifiée par Sylla.

En 1090 cette ville était la place forte des Comtes de Tusculum; l'un d'eux la donna à sa fille quand elle se maria à Oddone Frangipani. En 1266, elle fut achetée par les Orsini ; quand elle fut en leur possession, Cola di Rienzo fit une vaine tentative en 1347 pour s'en emparer.

Sous le Pontificat de Martin V (Colonna), Marino devint la propriété des Colonnas.

La rue principale est appelée Corso Vittoria Colonna en l'honneur de cette Princesse poète, qui naquit ici, en 1490. Elle était célèbre par ses vertus et par l'hommage que Michel-Ange et l'Arioste lui rendirent pour ses "Vers".

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Palais Colonna, palais municipal;
  • La cathédrale, église de "St. Barnabé", dans la chapelle à gauche, est un tableau de St. Barthélemy par Guercino. Derrière le maître-autel est un tombeau de marbre du cardinal Jérome Colonna (1652);
  • Église de la Sainte-Trinitè (1640), avec le magnifique tableau de la Trinité par Guido Reni;
  • "Bosco Ferentino", bois ainsi nommé à cause d'un temple à la déesse Férentina, où les cités Latines tenaient leurs assemblées;
  • Église de la "Madonna delle Grazie" où il y a un splendide tableau de St. Roch, par Domenichino.
  • La fontaine "dei 4 Mori" érigée en mémoire de la bataille de Lépante, par l'architecte Sergio Venturi, les statues qui représentent quatre esclaves ou Turcs attachés à une colonne sont de Pompeo Castiglia.
  • Le "Mithraeum", un sanctuaire du culte de Mithra.


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 juin 2006 en cours Adriano Palozzi Centro-Destra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Cava dei Selci, Frattocchie, Santa Maria delle Mole

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Castel Gandolfo, Ciampino, Grottaferrata, Rocca di Papa, Rome

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Liens externes[modifier | modifier le code]