Marina Arismendi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arismendi.
Marina Arismendi
Marina Arismendi en conférence de presse, 2007.
Marina Arismendi en conférence de presse, 2007.
Fonctions
Ministre du Développement social de l'Uruguay
En fonction depuis le 1er mars 2005
Président Tabaré Vázquez
Gouvernement gouvernement Vázquez
Prédécesseur aucun.
Sénatrice (Parti communiste)
Élection 27 novembre 1994
Réélection 31 octobre 1999 et 31 octobre 2004
Secrétaire général du Parti communiste
1992 – 2006
Biographie
Nom de naissance Ana Marina Arismendi Dubinsky
Date de naissance 30 mai 1949 (65 ans)
Lieu de naissance Montevideo
Nationalité Uruguayenne
Parti politique Parti communiste, membre du Front large
Profession Institutrice

Marina Arismendi

Ana Marina Arismendi Dubinsky (née le 30 mai 1949 à Montevideo) est l'actuelle ministre du Développement social du gouvernement Vázquez. Elle a été secrétaire général, de 1992 à 2006, du Parti communiste (PCU) qui fait partie de la coalition de gauche du Front large, et demeure membre de ce parti. Élue sénatrice en 1994, elle a été ré-élue en 1999 et 2004, mais pas en 2009, seul l'actuel secrétaire général du PCU, Eduardo Lorier, ayant été élu sur la liste communiste.

Des années 1950 aux années 1980[modifier | modifier le code]

Marina Arismendi est la fille de Rodney Arismendi, dirigeant historique du Parti communiste (PCU) et fondateur du Front large en 1971, et de la journaliste Rosa Dubinsky. Dès le lycée, Marina Arismendi milita au sein de la Fédération des étudiants du secondaire de Montevideo (FESM), puis intégra l'Union de la jeunesse communiste (UJC) et le comité d'appui à la Révolution cubaine « Camilo Cienfuegos ».

Travaillant lors de ses études en tant qu'apprentie graphiste, elle devint institutrice, intégrant la Fédération uruguayenne du Magistère (syndicat de professeurs). Elle exerça ensuite en tant qu'institutrice jusqu'à sa destitution, pour raisons politiques, par la dictature militaire (1973-1985). Menacée par la junte au pouvoir, elle s'exila alors en RDA, où elle devint diplômée en sciences sociales de l'école supérieure Karl Marx de Berlin. Professeur d'espagnol, d'histoire et de géographie en RDA, elle était aussi traductrice et correctrice à l'entreprise Intertext. Avec la transition démocratique des années 1980, elle a pu revenir en Uruguay où elle récupéra son poste d'institutrice.

Du comité central du PCU au ministère[modifier | modifier le code]

Lors du XXIIe congrès du PCU (1990), elle fut élue au comité central, intégrant deux ans plus tard le secrétariat général collégial, avant de devenir en 1992 secrétaire général du PCU à la suite de la démission de Jaime Pérez. Par ailleurs, elle était membre de la Table politique du Front large de 1992 à 1999.

Tête de liste du PCU pour les sénatoriales de 1994, elle fut élue, puis ré-élue en 1999 et 2004, année qui vit la victoire du Front large. Arismendi fut vice-présidente de la Commission spéciale des services publics, au Parlement, entre 2001 et 2004.

Elle fut ensuite nommée à la tête du nouveau Ministère du Développement social créé en 2005 par Tabaré Vázquez, et fut remplacée en 2006 comme secrétaire général du PCU par Eduardo Lorier, qui l'avait aussi remplacée au Sénat à la suite de sa nomination comme ministre. Ana Olivera (PCU) était nommée vice-ministre du Développement social.