Marilyn Hacker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hacker.

Marilyn Hacker est une poétesse des États-Unis, née en 1942.

D'une famille juive cultivée, elle épouse à l'âge de dix-huit ans un jeune auteur noir du même âge, Samuel R. Delany. Ils ont une fille, et vivent librement chacun de leur côté. Ils divorcent en 1979.

Elle se fait connaître pour ses poèmes dès l'Université. Certains de ses poèmes apparaissent ainsi dans un roman de son mari, Babel 17 (1966), dont elle a inspiré l'héroïne Rydra Wong.

Les critiques la placent généralement dans la lignée d'Adrienne Rich. Elle a dédié certains poèmes à Muriel Rukeyser, Edmund White ou Geneviève Pastre. Par-delà les affinités (bisexualité, féminisme), elle possède un ton très personnel et un goût de la recherche formelle qui l'a poussée à s'intéresser aux formes fixes de la poésie française comme la villanelle. Elle a également traduit des poètes français comme Vénus Khoury-Ghata, Hédi Kaddour ou Claire Malroux.

Marilyn Hacker enseigne la littérature anglaise à la City University de New York. Elle se partage entre New York et Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Presentation Piece, 1974 (National Book Award en 1975).
  • Separations, 1976.
  • Taking Notice, 1980.
  • Assumptions, 1985.
  • Love, Death, and the Changing of the Seasons, 1987.
  • Going Back to the River, 1990.
  • Selected Poems: 1965-1990, 1994 (Poets’ Prize en 1996)
  • Winter Numbers: Poems, 1994 (Lenore Marshall Prize de l’Academy of American Poets, 1995 ; prix Lambda Literary).
  • Squares and Courtyards, 2000.
  • Desesperanto, Poems 1999-2002, 2003.
  • First Cities: Collected Early Poems, 1960-1979, 2003.
  • La Rue palimpseste (bilingue), traduit par Claire Malroux, La Différence, 2004.
  • (éd.), Poetry to Heal Your Blues, anthologie de plusieurs auteurs, 2005.
  • Essays on Departure, 2006.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]