Marie de Portugal (1521-1577)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie de Portugal.

Marie de Portugal

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Marie

Titre

Duchesse de Viseu

18 juin 152110 octobre 1577
(56 ans, 3 mois et 22 jours)

Prédécesseur Manuel Ier de Portugal
Successeur Miguel de Bragance
Biographie
Titulature Duchesse de Viseu
Dynastie Maison d'Aviz
Surnom La Abandonada
Naissance 18 juin 1521
Lisbonne (Royaume de Portugal)
Décès 10 octobre 1577 (à 56 ans)
Lisbonne (Royaume de Portugal)
Sépulture Notre-Dame de Luz de Lisbonne
Père Manuel Ier de Portugal
Mère Éléonore de Habsbourg

L'infante Marie, duchesse de Viseu infante du Portugal est née le 18 juin 1521 et morte le 10 octobre 1577 à Lisbonne.

Elle fut la fille du roi Manuel Ier de Portugal et de sa troisième épouse, Éléonore de Habsbourg.

On la disait d’une grande beauté avec une peau très blanche et des yeux bleus. Et bien qu'elle reçut de nombreuses demandes en mariage, elle les refusa et finit ses jours célibataire, sans enfant.

Quand son père décéda en 1521, sa mère se remaria à François Ier de France en 1530 et fut donc forcée de la laisser au Portugal d'où son surnom : "La Abandonada". Elle fut élevée par Catherine de Castille au Portugal. Elle ne reverra sa mère qu'à son retour en 1557, soit plus de 20 ans plus tard, après l’abdication de Charles Quint. Elle ne restera que trois semaines avec sa mère avant de repartir à Lisbonne. Marie était l’une des princesses les plus riches d’Europe car elle hérita de sa mère, les sénéchaussées du Rouergue et de l’Agenais ainsi que les judicatures de Riux, Rivière Verdun et Albigeois[1] en plus de la dot dont l'a pourvue son père. Grâce à la fortune que lui ont laissée ses parents, elle était souvent appelée en tant que protectrice des arts et des lettres.

Plusieurs fois Charles Quint pensa à Marie en second choix pour la marier en 1535 à Maximilien II du Saint-Empire puis en 1545 avec Philippe II d'Espagne avant que ne se présente l’opportunité d’un mariage avec Marie Tudor[2].

Elle est inhumée dans la chapelle de Notre-Dame de Luz à Lisbonne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.biu-toulouse.fr/num150/catalogue_portugais.pdf
  2. Hugo Soly, CHARLES QUINT 1500-1558. : L'empereur et son temps, Actes Sud,‎ 2000, 529 p. (ISBN 2-7427-2598-9), page 96 et 103

Voir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :