Marie de Hanovre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marie de Hanovre (1776-1857))
Aller à : navigation, rechercher
Marie de Hanovre
Marie de Hanovre
Marie de Hanovre

Biographie
Naissance
Drapeau du Royaume-Uni Buckingham Palace, Londres (Grande-Bretagne)
Décès (à 81 ans)
Drapeau du Royaume-Uni Château de Windsor, Berkshire (Royaume-Uni)
Père George III Red crown.png
Mère Charlotte de Mecklembourg-Strelitz
Conjoint William Frederick

Marie , duchesse de Gloucester et Édimbourg (25 avril 177630 avril 1857), fut le onzième enfant et la quatrième fille du roi George III du Royaume-Uni. Elle épousa le prince William Frederick, 2e duc de Gloucester et Édimbourg, son cousin germain.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

La princesse Marie naquit le 25 avril 1776 à Buckingham Palace, à Londres. C’était la fille du monarque régnant, George III d’Angleterre, et de son épouse la reine Charlotte, qui était la fille de Charles, le duc régnant de Mecklembourg-Strelitz.

Marie fut baptisée le 19 mai 1776[1], dans la Chambre du Grand Conseil au Palais St. James, par Frederick Cornwallis, l’archevêque de Cantorbéry. Elle avait pour parrain et marraines le Landgrave Fréderic de Hesse-Cassel (son grand cousin), la duchesse de Saxe-Gotha-Altenbourg et la princesse Charles de Mecklembourg-Strelitz.

L’enfance de Marie fut heureuse, elle passait la plupart de son temps auprès de ses parents et de ses sœurs. Le roi George et la reine Charlotte était très protecteurs envers leurs enfants, particulièrement envers leurs filles. Marie dansa son premier menuet en public à 16 ans, en juin 1791, pendant un bal donné en l’occasion de l’anniversaire du roi. A l’été 1792, elle fit officiellement son entrée à la Cour[2]. C’était de l’avis général la plus belle des filles du roi Georges III. En 1796, Marie tomba amoureuse du prince allemand Frédéric, qui vivait en exil à Londres avec sa famille. Frédéric était le fils de Guillaume V d'Orange-Nassau, stathouder des Provinces-Unies, et le petit frère du futur roi Guillaume Ier des Pays-Bas. Cependant, Marie ne put l’épouser car George III voulait que ses filles aînées se marient d’abord. En 1799, Frédéric mourut d’une infection alors qu’il servait à l’armée, et Marie fut autorisée à porter son deuil.

Mariage[modifier | modifier le code]

Marie épousa, le 22 juillet 1816, son cousin germain le prince Guillaume Frédéric, duc de Gloucester et d’Édimbourg (qui était le fils du frère de George III, la prince Guillaume Henri) à la Chapelle Royale du Palais St. James. Le frère de Marie, le Prince Régent et futur George IV, éleva son fiancé du titre d’Altesse à celui d’Altesse Royale, un titre que possédait déjà Marie en tant que fille du roi, le jour de leur mariage.

Le couple vécut à Bagshot Park, mais à la mort de Guillaume, Marie emménagea à White Lodge, à Richmond Park. Ils n’eurent pas d’enfant.

La princesse Marie était très proche de son frère aîné et partageait l’aversion qu’il éprouvait envers son épouse Caroline de Brunswick. Quand celle-ci partit pour l’Italie, Marie félicita son frère dans ces termes « [...] bon débarras. Fasse le ciel qu’elle ne puisse pas revenir et que nous ne la revoyions jamais plus »[3]

Des quinze enfants de Georges III, dont treize avaient survécu à l’enfance, Marie fut celle qui vécut le plus longtemps. Décédée à 81 ans, elle survécut à tous ses frères et sœurs, et fut également la seule d’entre eux à être photographiée. Elle mourut le 30 avril 1857 à Gloucester House, à Londres.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 25 avril 1776 — 22 juillet 1816 : Son Altesse royale la princesse Marie du Royaume-Uni
  • 22 juillet 1816 — 30 avril 1857 : Son Altesse royale la duchesse de Gloucester et d’Édimbourg

Sources[modifier | modifier le code]

  1. http://users.uniserve.com/~canyon/christenings.htm#Christenings
  2. Lane, Henry M. (1911). The Royal Daughters of England. London. p. 191.
  3. Charlotte Zeepvat : George III's Children, p. 106