Marie d'Orléans (1959)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Princesse Marie d’Orléans.

Marie d’Orléans

Biographie
Dynastie Maison d’Orléans
Nom de naissance Marie Isabelle Marguerite Anne Geneviève d’Orléans
Naissance 3 janvier 1959 (55 ans)
Boulogne-Billancourt (France)
Père Henri d’Orléans
Mère Marie-Thérèse de Wurtemberg
Conjoint Gundakar de Liechtenstein
Enfants Léopoldine de Liechtenstein
Maria-Immaculata de Liechtenstein
Johann-Wenzel de Liechtenstein
Marguerite de Liechtenstein
Gabriel de Liechtenstein

La princesse Marie Isabelle Marguerite Anne Geneviève d’Orléans, « fille de France », puis, par son mariage, princesse de Liechtenstein, née le 3 janvier 1959, à Boulogne-Billancourt, dans la Seine (actuels Hauts-de-Seine), en France, est la fille aînée du prétendant Henri d’Orléans, « comte de Paris, duc de France » et de sa première épouse, la princesse Marie-Thérèse de Wurtemberg, actuelle « duchesse de Montpensier ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie d'Orléans étudie au Sacré-Cœur de Saint-Maur puis à l'Institut St. Dominique, près de Fribourg en Suisse. Après l'obtention de son baccalauréat, Marie d'Orléans s’inscrit à l’Institut catholique de Paris (ICP) où elle obtient un diplôme d'Interprète en allemand et en anglais. Elle a également obtenu un DEUG en allemand.

Aînée de cinq enfants, dont deux sont handicapés mentaux, Marie d'Orléans s'est investie en faveur des enfants défavorises. En 1981, elle a passé plusieurs mois au service des enfants nécessiteux dans les favelas brésiliennes avec la communauté Foi et Lumière. Par la suite, elle a travaillé un an à Paris pour un périodique catholique, L'Homme Nouveau. En 1984, Marie d'Orléans est retournée à Genève pour organiser le programme « Enfants de la rue », qui s'inscrit dans le cadre du BICE (Bureau international catholique de l'enfance). Transférée par le BICE à Paris, Marie d'Orléans est devenue chef de la Commission des Services Spécialisés qui parraine des conférences internationales dans le domaine de la formation et de la pastorale au niveau de l'enfance défavorisée.

Mariage[modifier | modifier le code]

Lors d'une mission de travail à Rio de Janeiro en septembre 1988, Marie d’Orléans assiste à un dîner offert par la princesse Isabel d'Orléans-Bragance où elle rencontre leur cousin mutuel, le prince Gundakar du Liechtenstein. Né à Vienne en 1949, le prince Gundakar a suivi des études d'économie en Autriche, avant d'être diplômé du Royal College agricole en Angleterre. Après avoir travaillé plusieurs années pour une grande banque allemande à São Paulo, il achète des terres agricoles dans la région du Mato Grosso. Il passe deux mois par an au Brésil et le reste du temps il gère la propriété forestière et agricole familiale en Basse-Autriche.

Ils se marient le 22 juillet 1989 à Dreux, et religieusement dans l'église du château de Friedrichshafen, le 29 juillet 1989. Il s'agit du premier mariage d'un membre de la maison d'Orléans avec une famille régnante depuis 1929, celui de Françoise d'Orléans (1902-1953) avec Christophe de Grèce.

Enfants[modifier | modifier le code]

  • Léopoldine Éléonore Thérèse Marie de Liechtenstein, née le 27 juin 1990 à Vienne;
  • Maria-Immaculata Elisabeth Rose Aldegunde de Liechtenstein, née le 15 décembre 1991 à Vienne.
  • Johann-Wenzel Karl Emmeram Bonifacius Maria de Liechtenstein, né le 16 mars 1993 à Vienne.
  • Marguerite Franziska Daria Wilhelmine Marie de Liechtenstein, née le 10 janvier 1995 à Vienne.
  • Gabriel Karl Boaventura Valerian Alfred Maria de Liechtenstein, né le 6 mai 1998 à Vienne.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 3 janvier 1959 — 22 juillet 1989 : Son Altesse royale la princesse « Marie de France », « fille de France »
  • depuis le 22 juillet 1989 : Son Altesse sérénissime la princesse Gundakar de Liechtenstein

Ancêtres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 446 (arbre généalogique de son frère Jean, « duc de Vendôme »)

Lien externe[modifier | modifier le code]