Marie d'Angleterre (1496-1533)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie Tudor.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeanne de France, Jeanne de Valois et Duchesse de Berry.

Marie d'Angleterre

Description de l'image  Mary Tudor.jpg.

Titre

Reine consort de France

9 octobre 15141er janvier 1515
(&&&&&&&&&&&&&0842 mois et 22 jours)

Prédécesseur Anne de Bretagne
Successeur Claude de France
Biographie
Titulature Duchesse de Suffolk
Dynastie Maison Tudor
Naissance 18 mars 1496
Londres (Angleterre)
Décès 25 juin 1533 (à 37 ans)
Westhorpe (Angleterre)
Père Henri VII d'Angleterre
Mère Élisabeth d'York
Conjoint Louis XII de France (1514-1515)
Charles Brandon (1515-1533)
Enfants Henri Brandon
Frances Brandon
Eléonore Brandon
Description de cette image, également commentée ci-après

Reines consorts de France

Marie d'Angleterre (Mary Tudor) (18 mars 1496 - 25 juin 1533) est la fille cadette d'Henri VII Tudor et d'Élisabeth d'York.

Elle est d'abord promise en mariage à Charles Quint, futur empereur romain germanique. Elle épouse finalement le 9 octobre 1514 à Abbeville Louis XII, roi de France, qui la laisse veuve après quelques mois de mariage et dont elle n'eut pas d'enfant. En 1515, elle épouse en secondes noces Charles Brandon, duc de Suffolk.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la cour de France[modifier | modifier le code]

Lorsqu'elle épouse Louis XII de France, Marie d'Angleterre a alors 18 ans alors que son époux en a 52. Ce mariage redonne un peu de vigueur au roi qui est veuf d'Anne de Bretagne depuis quelques mois seulement et dont la santé se dégrade. De plus, le roi veut un fils de la nouvelle reine pour empêcher que la couronne ne passe à son cousin, le futur roi François Ier.

La reine consort, quant à elle, souhaite également un fils pour garder son titre et ne pas être renvoyée en Angleterre après la mort de son époux, mais les jours du roi semblent comptés. Le roi meurt le 1er janvier 1515 de consomption, trois mois seulement après que le mariage a été célébré. On internera tout de même Marie 40 jours à l'hôtel de Cluny afin de s'assurer qu'elle ne porte pas d'enfant.

Retour en Angleterre[modifier | modifier le code]

En 1515, Marie épouse en secondes noces (sans l'autorisation du roi Henri VIII son frère) Charles Brandon, dont elle aura trois enfants : Henry, Frances (mère de l'éphémère reine Jeanne Grey) et Eleanor.

Le duc et le duchesse de Suffolk.

Les relations entre Henri et Mary se tendent vers la fin de l'année 1520 car elle est opposée à la demande d'annulation du mariage de son frère avec sa première épouse, Catherine d'Aragon. Et elle n'apprécie guère la future reine, Anne Boleyn, qui a été l'une de ses dames d'honneur à la cour de France.

Marie meurt en 1533, à 37 ans, avant que son frère ne déclenche le schisme qui donnera naissance à l'anglicanisme.

À noter[modifier | modifier le code]

Marie d'Angleterre serait représentée sur les tapisseries de La Dame à la licorne[1].

Elle est interprétée par Marion Davies dans le film Au temps de la chevalerie (1922), réalisé par Robert G. Vignola.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. La thèse de M. André Arnaud, exposée dans la Revue de l'art no 209 d’octobre 1981, numéro spécial « Magie de la tapisserie », soutient que la mystérieuse Dame de La Dame à la Licorne du musée de Cluny est Marie Tudor. Les tapisseries ont été tissées pour Antoine Le Viste, peut-être à Bruxelles, Tournai ou Bruges. Elles peuvent être l’œuvre du peintre Jehan Perréal, dit « Jehan de Paris ». La Suivante est Claude de France, épouse de François Ier. Les six tapisseries actuellement visibles au musée national du Moyen Âge - thermes et hôtel de Cluny, à Paris, rescapées d’une série de huit tapisseries, racontent divers épisodes de la vie de Marie en France. Cette interprétation est développée sur le site :