Marie Marchand-Arvier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie Marchand-Arvier Alpine skiing pictogram.svg
Marie Marchand-Arvier cropped.jpg
Marie Marchand-Arvier en février 2009 à Val d'Isère
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2000 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance 8 avril 1985 (29 ans)
Lieu de naissance Laxou
Taille 164 cm
Poids de forme 64 kg
Surnom MMA
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 0
Championnats du monde 0 1 0
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves) 0 2 3
* Dernière mise à jour : 31 janvier 2014

Marie Marchand-Arvier (née le 8 avril 1985 à Laxou en Meurthe-et-Moselle) est une skieuse alpine française spécialiste des épreuves de vitesse (descente et super G). Elle compte cinq podiums dans les épreuves de Coupe du monde et une médaille d'argent aux Championnats du monde, remportée le 3 février 2009 à Val d'Isère en super G.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Laxou en Meurthe-et-Moselle, Marie Marchand-Arvier, troisième d'une fratrie de six frères et sœurs, passe son enfance à Nancy, son père est pharmacien, sa mère est médecin-hématologue et maître de conférence, et son parrain, le Docteur Labrude (professeur à la faculté de pharmacie de Nancy) ne manque pas de rappeler à ces étudiants toute la fierté qu'il éprouve. Pratiquant divers sports, elle apprend à skier dans les Vosges[1]. Pendant les vacances et les week-ends, la fillette débute les compétitions aux niveaux régional puis national. À 14 ans et demi, elle quitte sa région natale pour rejoindre une filière sport étude au Fayet en Haute-Savoie[2].

Marie-Marchand Arvier est licenciée durant quatorze années au club des Contamines-Montjoie. En août 2014, elle décide de rejoindre celui de Méribel pour « relancer sa carrière sportive » à 29 ans, mais aussi pour se rapprocher de son époux Vincent Jay, nouveau directeur du clubs des sports de Val d'Isère, autre station de la vallée de la Tarentaise[3].

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

En parallèle à sa scolarité, elle gravit les échelons en faisant notamment de premières apparitions en Coupe d'Europe, l'antichambre de la Coupe du monde, à Tignes en janvier 2002 sans se distinguer pour autant[4]. Au niveau national, elle réalise quelques performances honorables lors des Championnats de France juniors 2002 (5e en slalom, 7e en super G[5]. Quelques semaines plus tard, elle dispute ses premiers Championnats de France élites. L'année suivante, grâce à un titre de vice-championne de France juniors du slalom[6], elle obtient une sélection en équipe nationale pour participer aux Championnats du monde juniors 2003 disputés dans les Hautes-Alpes. Une 15e place en descente constitue son meilleur résultat puisqu'elle ne termine aucune autre épreuve[7]. Quelques semaines plus tard, elle décroche un premier podium aux Championnats de France grâce à une troisième place en descente[8].

Lors de la saison 2003-2004, la skieuse française obtient un premier podium en Coupe d'Europe lors d'une descente[9], une performance lui permettant d'intégrer le groupe tricolore de la Coupe du monde lors d'une étape organisée à Cortina d'Ampezzo en janvier 2004[10]. Un an plus tard, c'est sur cette même piste qu'elle inscrit ses premiers points en Coupe du monde en terminant 22e d'une descente[11]. En glanant quelques points durant cette saison 2005-2006, elle parvient à se qualifier pour les Jeux olympiques d'hiver de 2006 qu'organise la ville italienne de Turin. Elle y signe son meilleur résultat parmi l'élite mondiale par une 15e place en descente[12]. Elle améliore de nouveau sa meilleure performance grâce à une 11e position obtenue à Kvitfjell en super G quelques jours plus tard[13].

Durant l'édition 2006-2007 de la Coupe du monde, la skieuse s'affirme de plus en plus régulièrement dans les points et obtient même deux premiers podiums. À Cortina d'Ampezzo tout d'abord, en janvier 2007, sur une descente qu'elle conclut au troisième rang derrière l'Autrichienne Renate Götschl et l'Américaine Julia Mancuso[14] ; puis à Lenzerheide en mars 2007 toujours en descente derrière Götschl et Marlies Schild[15]. Année de la révélation au plus haut niveau, elle termine la Coupe du monde au 27e rang du général et au 9e de la descente[16]. Aux Mondiaux d'Åre en Suède, les premiers de sa carrière, la française ne finit pas dans les dix premières puisque sa meilleure performance est une 11e place en descente[17]. L'année 2007-2008 est moins glorieuse pour la skieuse qui ne réédite pas ses performances de la saison passée malgré une régularité dans les points. En janvier 2009, quelques semaines avant les Championnats du monde de Val d'Isère, elle approche de nouveau le podium par une 4e place en descente à Altenmarkt[18].

Marie Marchand-Arvier lors sa 3e place sur la Coupe du monde de descente à Méribel en 2013

Le 3 février 2009, sur la piste Rhône-Alpes de Val d'Isère, elle se classe deuxième du super G, première épreuve des championnats du monde 2009, derrière l'Américaine Lindsey Vonn qui la devance de 34 centièmes de secondes.

Elle est victime le 20 décembre 2009 d'une chute lors du super-G de Val d'Isère[19].

Le 23 février 2013, elle prend la troisième place de la descente organisée à Méribel à 21 centièmes de seconde de l’Espagnole Carolina Ruiz Castillo et à un centième de l'Allemande Maria Riesch.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jeux olympiques d'hiver.
Épreuve / Édition Drapeau : Italie Turin 2006 Drapeau : Canada Vancouver 2010 Drapeau : Russie Sotchi 2014
Descente 15e 7e Ab
Super-G 25e Ab Ab
Combiné 18e 10e -

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Épreuve / Édition Drapeau : Suède Åre 2007 Drapeau : France Val d'Isère 2009 Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen 2011 Drapeau : Autriche Schladming 2013
Descente 11e 6e 22e 14e
Super-G 18e médaille d'argent, monde Argent 20e 14e
Super-Combiné Ab. 5e 15e -

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : France Briançonnais 2003 Drapeau : Slovénie Maribor 2004
Descente 15e 8e
Super-G Ab. 40e
Slalom géant Ab. 45e
Slalom Ab. 37e
Combiné 13e

Coupe du monde de ski alpin[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coupe du monde de ski alpin.
  • Meilleur classement général final : 16e en 2009.
  • 5 podiums en carrière (meilleur résultat : 2e place à deux reprises).

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Général Descente Slalom Géant Super G Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2005 96e 13 45e 13 - - - - - - - -
2006 80e 41 52e 7 - - - - 38e 24 29e 10
2007 27e 288 9e 215 - - - - 35e 33 17e 40
2008 36e 200 17e 151 - - - - 31e 33 28e 16
2009 16e 407 11e 175 - - 55e 4 12e 148 8e 80
2010 23e 319 19e 104 - - - - 10e 175 11e 40
2011 31e 207 18e 113 - - - - 18e 83 32e 11
2012 29e 285 8e 214 - - - - 25e 68 35e 3
2013 28e 269 14e 178 - - - - 24e 71 21e 20
2014 60e 93 29e 51 - - - - 26e 42 - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (fr) Super-G de Val d'Isère: Marie Marchand-Arvier lance la campagne française, Associated Press, 3 février 2009.
  2. (fr) Marie Marchand Arvier donne le ton..., SG, skiinfo.fr, 3 février 2009.
  3. "Changement de station pour Marie Marchand-Arvier" Richard Vivion, FranceBleu.fr, mis en ligne le 12 août 2014, consulté le 13 août 2014
  4. (fr) Fiche de Marie-Marchand Arvier en Coupe d'Europe, fis-ski.com, 5 février 2009
  5. (fr) Fiche de Marie Marchand-Arvier en Championnat national junior, fis-ski.com.
  6. (fr) Fuche de Marie Marchand-Arvier en Championnat national junior, fis-ski.com.
  7. (fr) Fiche de Marie Marchand-Arvier aux Championnats du monde junior, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  8. (fr) Compte-rendu de la descente des Championnats de France de descente en 2003, fis-ski.com, consulté le 5 vfévrier 2009.
  9. (fr) Compte-rendu de la descente de Pontedilegno, épreuve de Coupe d'Europe, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  10. (fr) Fiche de Marie-Marchand Arvier en Coupe du monde pour la saison 2004, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  11. (fr) Compte-rendu de la descente de Cortina d'Ampezzo du 15/01/2006, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  12. (fr) Tous les résultats de Marie Marchand-Arvier aux JO de 2006, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  13. (fr) Tous les résultats de Marie Marchand-Arvier en Coupe du monde 2005, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  14. (fr) Compte-rendu de la descente de Cortina d'Ampezzo du 20/01/2007, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  15. (fr) Compte-rendu de la descente de Lenzerheide du 14/03/2007, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  16. (fr) Compte-rendu de la carrière de Marie Marchand-Arvier aux classements des Coupes du monde, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  17. (fr) Tous les résultats de Marie Marchand-Arvier aux mondiaux de 2007, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  18. (fr) Compte-rendu de la descente d'Altenmark du 18/01/2009, fis-ski.com, consulté le 5 février 2009.
  19. (fr) Ski: doublé suisse à Val d'Isère, Marie Marchand-Arvier chute

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Biographie détaillée de Marie Marchand-Arvier dans Lorraine, étoiles du sport de Bertrand Munier, Éditions Serpenoise 2008 (ISBN 978-2-87692-745-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]