Marie Grey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mary Gray.
Marie Grey

Lady Mary Grey, née le 20 avril 1545, décédée en 1578, parfois écrit Marie, était la troisième et dernière fille de Henry Grey, 1er duc de Suffolk, et de Lady Frances Brandon. C’était la sœur cadette de Lady Jeanne Grey et de Lady Catherine Grey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses grands-parents maternels étaient Charles Brandon, 1er duc de Suffolk, et Marie Tudor, reine consort de France. Marie Tudor était la fille de Henri VII d'Angleterre et d’Élisabeth d'York, et la sœur cadette d’Henri VIII d’Angleterre.

Marie Grey était la plus petite personne de la cour, elle était de plus bossue, et décrite comme ‘très laide’. Elle souffrait probablement de cyphose.

Sa sœur aînée, Jeanne, fut désignée comme héritière au trône d’Angleterre par Édouard VI d'Angleterre sur son lit de mort. Edouard mourut le 6 juillet 1553, et Jeanne fut proclamée reine le 10 juillet. Cependant, Edouard VI était passé outre ses deux demi-sœurs, Marie Ire d'Angleterre et Élisabeth Ire d'Angleterre, et son testament n’était pas vraiment légal, car il n’avait pas été approuvé par le Parlement. Jeanne fut déposée en faveur de Marie Ire le 19 juillet 1553, et exécutée le 12 février 1554. Marie Ire régna jusqu’à sa mort naturelle le 17 novembre 1558, et mourut sans enfants. Sa demi-sœur Elisabeth lui succéda.

Élisabeth était célibataire et sans enfants. Lady Catherine Grey fut donc une héritière potentielle au trône jusqu’à sa mort en 1568, ce qui donnait une certaine importance à sa sœur Marie. Cette dernière fut également la dernière survivante des petits-enfants de Marie Tudor, et était considérée par certains comme l’héritière présomptive du trône d’Angleterre. Marie Grey vivait alors assignée à résidence, ayant été emprisonnée en 1565 pour s’être mariée avec Thomas Keyes sans l’accord de la Reine. Elle fut libérée quand il mourut, en 1572, et par la suite elle apparut occasionnellement à la Cour.

Contrairement aux complots mettant en scène ses sœurs, Marie n’a jamais semblé vouloir vraiment réclamer le trône. Elle mourut sans enfant, à 33 ans.