Marie Ferranti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferranti.

Marie Ferranti (née à Lentu en Haute-Corse, sous le nom de Marie-Dominique Mariotti, en 1962) est une écrivaine française. Elle a choisi pour pseudonyme littéraire le patronyme de son arrière-grand-mère maternelle. Elle vit et écrit à Saint-Florent en Haute-Corse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs de ses œuvres ont été saluées, certaines primées. Elle a reçu le Grand prix du roman de l'Académie française pour son roman La Princesse de Mantoue. Elle a été découverte par Pascal Quignard chez l'éditeur Gallimard.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Femmes de San Stefano, roman, 1995 (couronné par l'Académie française)
  • La Chambre des défunts, roman, 1996
  • La Fuite aux Agriates, roman, 2000
  • La Princesse de Mantoue, roman, 2002, grand prix du roman de l'Académie Française
  • Le Paradoxe de l'ordre, essai sur l'œuvre romanesque de Michel Mohrt, 2002
  • La Chasse de nuit, roman, 2004
  • Lucie de Syracuse, roman, 2006
  • La Cadillac des Montadori, roman, 2008
  • Une haine de Corse. Histoire véridique de Napoléon Bonaparte et de Charles-André Pozzo di Borgo, 2012, Grand Prix du Mémorial de la ville d'Ajaccio
  • Marguerite et les grenouilles. Saint Florent, chroniques, portraits et autres histoires, récits, 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]