Marie Duru-Bellat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duru.

Marie Duru-Bellat, née le 10 octobre 1950, est une sociologue française, professeur de sociologie à Sciences Po Paris depuis 2007, et chercheur à l'Observatoire sociologique du changement (OSC-CNRS).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1978, elle soutient sa thèse intitulée La demande d'éducation à l'issue de l'enseignement secondaire : étude longitudinale d'une cohorte de candidats bacheliers qu'elle a menée sous la direction de l'économiste Jean-Claude Eicher[1] (1929-2003) à Dijon.

Elle était auparavant professeur de sciences de l'éducation à l'université de Bourgogne. Elle est Docteur Honoris Causa de l'université de Genève.

Elle a été membre du Haut conseil pour l’évaluation de l’école (2000-2004), ainsi que de la Commission Université-Emploi (avril-octobre 2006).

Ses principaux ouvrages ont porté sur les inégalités sociales et les inégalités de sexe au sein de l'éducation et de la socialisation. Elle remet notamment en cause la démocratisation du système éducatif français.

Elle a notamment écrit un rapport sur les collèges en collaboration avec François Dubet à la demande de la ministre déléguée à l'enseignement scolaire de l'époque, Ségolène Royal.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir notice catalogue SUDOC
  2. Note de lecture sur le site du Groupe de recherche sur la démocratisation scolaire

Liens externes[modifier | modifier le code]