Marie Brizard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brizard.

Marie Brizard et Roger International

alt=Description de l'image Mb logo 2008.gif.
Création 1755 à Bordeaux
Fondateurs Marie Brizard & Jean-Baptiste Roger
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Drapeau de France Ivry (France)
Direction Erick Antony Skora, Directeur Général
Société mère Groupe Belvédère
Filiales William Pitters
Effectif 600
Site web mariebrizard.com
Fonds propres 126 268 700 € (2010)[1]
Dette 190 209 200 € (2010)[1]
Chiffre d’affaires 173 031 268 € (2011)[2]
Résultat net -1 712 700 € (2010)[1]

Marie Brizard, officiellement Marie Brizard et Roger International [3] est une entreprise française de production et de commercialisation de boissons. Elle est connue pour ses spiritueux de marque la Marie Brizard. Elle est filiale à 100 % du Groupe Belvédère depuis 2006.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1755, Marie Brizard, fille de Pierre Brizard, tonnelier de son état et bouilleur de cru, fonde à Bordeaux, à l'âge de quarante et un ans, avec son neveu Jean-Baptiste Roger, la société Marie Brizard et Roger, fabricant d'anisette, de l'anis et onze aromates, recette qu'un esclave antillais a révélé à Marie qui l'avait soigné.

Réclame pour Marie Brizard & Roger en 1923 (L'Illustration)

C'est à la fois, une société de fabrication de liqueurs et spiritueux et, par les rachats de plusieurs autres unités de fabrication, également une usine de boissons sans alcool. Deux usines sont implantées en Espagne. Marie Brizard se situe dans les dix premières entreprises d'Aquitaine.

À l'origine la société produit de l'anisette puis la fabrication s'étend à d'autres liqueurs comme Curaçao, Abricot, Brandy, Cherry brandy, menthe et plus tard au célèbre rhum Charleston.

Port naturel des colonies françaises d'Amérique, Bordeaux reçoit les épices, écorces d'oranges, anis, cacao, coriandre, cannelle, vanille et sucre qui constituent les matières premières des fabriques de liqueurs.

En 1971 elle fabrique un jus de citron appelé Cresca puis Pulco en 1973. Pulco Orange est lancé en 1982, et Pulco Citron vert et Pulco exotique en 1989.

En 1984, Marie Brizard est coté en bourse sur le second marché.

Phase d'expansion : diversification du portefeuille de produits par acquisition[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Jean Danflou, spécialiste d'eaux-de-vie blanches, de calvados, de cognac et d'armagnac ;
  • 1987 : les champagnes Philipponnat dont Clos-des-Goisses (revente en 1997) ;
  • 1988 : la société Vedrenne avec ses crèmes de cassis et ses marcs de Bourgogne ;
  • 1989 : les Grands Champagnes de Reims, marques Abel Lepitre et Georges Goulet ;
  • 1990 : Abel Bresson et les sirops de fruits ;
  • 1990 : Mohawk LP aux États-Unis ;
  • 1991 : les jus de fruits Cidou (accord de distribution en 1982) ; revente en 1998
  • 1993 : P.A.T. Foods en Australie ;
  • 1995 : le groupe Berger et ses marques Sirop Sport, Pastis Berger, anis Berger Blanc, cognac Gautier, calvados Père François ;
  • 1996 : Bodega Marques del Puerto (Rioja) ;
  • 2002 : le groupe rachète les Chais Beaucairois, qu'il renomme Moncigale ;

Depuis 2005, la société William Pitters fait partie du Groupe Marie Brizard, apportant une gamme de produits complémentaires : les Whiskies (William Peel, Glen Roger’s…), les punchs, les cocktails William Pitterson, la liqueur Litchao, la Tequila San José, la Vodka Odin ou encore les apéritifs sans alcool.

Phase de régression : le rachat par Belvédère[modifier | modifier le code]

  • 2006 : le groupe Marie Brizard est racheté par le groupe Belvédère
  • 2007 : les marques Pulco et Sirop Sport sont revendues à Orangina Group[4].
  • 2008 : devant les difficultés financières de sa société-mère Belvédère, Marie-Brizard est placée en procédure de sauvegarde avec l'ensemble, à l'exception des vins Moncigale, de la partie française du groupe Belvédère. Le plan de sauvegarde de Belvédère prévoit la revente de Marie-Brizard en vue de désendetter le groupe, vente annoncée en 2008[5], puis démentie en 2009[6].
  • En 2010, une intention de cession est une nouvelle fois annoncée[7] puis de nouveau abandonnée.
  • En juillet 2011, les dirigeants communs de Marie-Brizard, de sa filiale de vins Moncigale, et de sa maison-mère Belvédère dont le plan de sauvegarde a été dénoncé, demandent la mise sous sauvegarde de Moncigale et la confusion de son patrimoine avec celui de Belvédère. En septembre, le nouveau plan de sauvegarde est transformé en redressement judiciaire pour les deux entités mère et fille de Marie-Brizard[8], puis la confusion de patrimoine est annulée en mars 2012 par la Cour d'appel de Nîmes[9], la filiale de vins Moncigale restant en redressement, et celui de la maison-mère étant prononcé le 20 mars par le Tribunal de Commerce de Dijon[10].
  • Le 3 juillet 2012, le tribunal de commerce de Dijon place Marie Brizard et 6 autres filiales du Groupe Belvédère en redressement judiciaire[11]. La liquidation judiciaire est évitée en mars 2013[12].

Marques Distribuées[modifier | modifier le code]

Entre autres :

  • Portos : Ferreira (France), Calem (Espagne) ;

En 1997, le groupe Marie Brizard est présent sur cinq segments du marché des spiritueux : le marché des champagnes ; le marché des vins effervescents ; le marché des sirops ; le marché des jus et nectars de fruits ; le marché « gastronomie ».

L'activité comprend des marques reconnues telles que le cognac Gautier, le gin Old Lady’s ou les anisés Berger. L’activité des boissons sans alcool reposait sur deux piliers : Sirop Sport et les concentrés d’agrumes Pulco, revendus en 2007 à Orangina Schweppes. Belvédère ayant racheté la société en 2006, en s'endettant, elle avait besoin de fonds pour consolider cet achat[13]. L’activité vins s’est par la suite renforcée par l’acquisition des Chais Beaucairois, rebaptisés Moncigale.

En 2013 :

Spiritueux[14]
  • Acapulco (cocktails sans alcool)
  • Pastis Berger
  • Anisette Marie Brizard
  • Cherry brandy Marie Brizard
  • Cocktails William Pitterson
  • Cognac Gautier
  • Curaçao Bleu Marie Brizard
  • Gin Old Lady's
  • Liqueurs de fruits Marie Brizard
  • Liqueurs Latino
  • Litchao
  • Luigi Palazzio (sans alcool)
  • Porto Feirrera
  • Porto Pitters
  • Spiritueux Gemaco
  • Tequila San José
  • Triple sec Marie Brizard
  • Vodka Sobieski (7e marque mondiale de Vodka)
  • Vodka Wisent (Herbe de bison)
  • Whisky Blend William Peel (1re marque de Whisky en France, 11e marque de whisky dans le monde)
  • Whisky Blend Sir Pitterson
  • Whisky Malt Glen Roger's
  • Whisky Blend Canadian Tippers
  • Whisky Single Malt Tomintoul
Vins
  • Bacalis (Minervois (AOC))
  • Bodega Marquès del Puerto (Espagne)
  • Domain Menada Vin bulgare de la région de Stara Zagora
  • Éclat du Rhône
  • Grandin (vin effervescent)
  • Mateus (Portugal)
  • Moncigale et ses marques
    • Duc de Birac
    • Moncigale
    • Nemausus
    • OC 178
    • Roquemartin
  • Roquatelle (Corbières (AOC))
  • St Jean d'Oc


Marché Export[modifier | modifier le code]

Les produits de Marie Brizard étaient déjà distribués dans le monde entier à la fin du XIXe siècle. La commercialisation des quelque 230 millions de bouteilles produites par le groupe s’appuie sur deux filiales de distribution (France et Espagne) et une activité export pour plus de 120 pays.

L’activité export représente 24 % du chiffre d’affaires du groupe soit 90 M€.

Les marchés clés de cette activité export sont le Royaume-Uni, l’Allemagne, les États-Unis, la Belgique, le Canada, le Japon, la Russie et l’Europe du Nord.

Familles de produits commercialisées à l’export[modifier | modifier le code]

  • Les liqueurs, avec aujourd’hui un développement rapide des Liqueurs Modernes (type Manzanita, Hot Mint ou EasyMix), en complément des classiques bases cocktails. La marque Marie Brizard est ainsi présente dans 120 pays.
  • Les Whiskies  : en 2004, le Whisky William Peel a été vendu à plus d’un million de bouteilles à l’export. Présent dans près de 20 pays, ses principaux marchés sont l’Espagne, l’Andorre et l’Italie. Les autres marques (Sir Pitterson, Glen Roger’s, Canadian’s Tippers…) sont distribuées dans plus de 20 pays à travers le monde, avec par exemple l’Espagne, le Laos ou encore la Corée du Sud.
  • Les Portos  : dès le XVIIe siècle, les Vins de Porto étaient acheminés par bateau vers l’Angleterre. Aujourd’hui, la qualité du Porto Pitters est reconnue dans une vingtaine de pays.
  • Les Punch et Cocktails : avec notamment les cocktails William Pitterson ou encore la Margarita San Jose, la gamme « Punch et Cocktails » est exportée vers l’Espagne, l’Andorre, la Croatie… et une douzaine d’autres pays.
  • Les vins tranquilles, principalement issus de Terroirs du Sud de la France, avec une volonté stratégique de développer les vins de marque, et une présence forte dans la Grande Distribution Européenne. Également prioritaires : les vins de Rioja signés Marqués del Puerto.
  • Le Cognac et les Brandies élaborés en Charente au sein de la maison Gautier.

Les 6 sites de production[modifier | modifier le code]

  • Bordeaux - Fondaudège : fabrication des liqueurs classiques et modernes, du London Dry Gin Old Lady’s, de l’anisette Marie Brizard et des alcools à usage professionnel
  • Bordeaux - Lormont : embouteillage des Whiskies, de la Tequila San José et de la vodka Odin ; fabrication des punchs, des cocktails William Pitterson, de la liqueur Litchao et des apéritifs sans alcool.
  • Aigre (Charente)Gautier : fabrication de cognacs (Gautier), brandies (Cortel), pineau, armagnac, eaux-de-vie et anisés Berger
  • Beaucaire (Gard) – Les Chais Beaucairois : assemblage et mise en bouteille des vins tranquilles, et fabrication des sirops
  • Zizurkil (Espagne, (Saint Sébastien)) : fabrication des anisés Marie Brizard et patxaran Olatz
  • Fuenmayor (Espagne) – Bodegas Marqués del Puerto : élevage, assemblage et mise en bouteille des vins de La Rioja

La filiale espagnole[modifier | modifier le code]

Fondée en 1904 par Marie Brizard, la filiale a son siège social à Zizurkil (Saint Sébastien), et la société commerciale Marie Brizard Distribution est basée à Madrid.

En plus de l’activité commerciale sur le marché espagnol, la direction de la filiale mène également la gestion de l’usine de Zizurkil près de Saint Sébastien (production de l’Anisette pour le Monde entier), ainsi que le suivi de la Bodega Marqués del Puerto situé à Fuenmayor en Rioja.

Principaux produits commercialisés en Espagne[modifier | modifier le code]

  • L’anisette Marie Brizard en format litre
  • Les liqueurs de fruits et les liqueurs modernes
  • Le patxaran Olatz
  • Des marques de spiritueux sous contrat de distribution : Amarula, Fernet Branca, Angostura, Porto Calem, Sierra Tequila, Cachaça 51 et le champagne Nicolas Feuillate
  • Les vins de Rioja Marqués del Puerto.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]