Marie-Madeleine Hachard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relation du voyage des dames religieuses Ursulines de Roüen à La Nouvelle-Orléans, Rouen, Antoine le Prevost, 1728

Marie-Madeleine Hachard, née à Rouen ( paroisse Saint Maclou ) le 17 février 1704[1] et morte à La Nouvelle-Orléans le 9 août 1760, est une religieuse et épistolière française.

Marie Hachard prit le voile à Hennebont le 19 janvier 1727, sous le nom de sœur Stanislas. Elle se livra à l’éducation des jeunes filles dans le couvent des Ursulines de Rouen, puis fut envoyée le 22 février, avec plusieurs de ses compagnes, fonder à un établissement de son ordre à La Nouvelle-Orléans. Cette religieuse a écrit à sa famille des lettres dans lesquelles elle a donné d’intéressants détails relatifs à son voyage et à cet établissement.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Emily Clark, Voices from an early American convent : Marie Madeleine Hachard and the New Orleans Ursulines, 1727 1760, Éd. Baton Rouge, Louisiana State University Press, 2007 (ISBN 0807132373)
  • Chantal Théry, « 1727-1728 De Rouen à La Nouvelle-Orléans. Correspondance et journal de bord de Marie-Madeleine Hachard de Saint-Stanislas », Femmes en toutes lettres : les épistolières du XVIIIe siècle, Éd. Marie-France Alberte Silver;  Marie-Laure Girou-Swiderski, Oxford, Voltaire Foundation, 2000 (ISBN 9780729407410)
  • Chantal Théry, De plume et d’audace. Femmes de la Nouvelle-France, Montréal / Paris, éditions Triptyque / éditions du Cerf, 2006, 262 p. (ISBN 9782890315693) Voir chap. 13 « De Rouen à La Nouvelle-Orléans : la relation de Marie-Madeleine Hachard » ; chap. 14 : « Marie Tranchepain de Saint-Augustin ou l'art de la réplique » et textes en annexe.
  1. Édition critique de la Relation en préparation : par Chantal Théry, avec la collaboration de Philippe Aubé, André Chemin et Éric Mardoc.

Sources[modifier | modifier le code]