Marie-Louise Girod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Girod.
Marie-Louise Girod à la console de l'Oratoire du Louvre en mars 2004.

Marie-Louise Girod, née le 12 octobre 1915 à Paris, est une organiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait des études au Conservatoire de Paris avec Marcel Dupré, Norbert Dufourcq et Noël Gallon. Elle obtient un premier prix d'orgue et d'improvisation en 1941, un 1er prix d'histoire de la musique en 1944, et un 1er prix de fugue et de contrepoint la même année. Elle fut condisciple de Jeanne Demessieux, Jehan Alain et Pierre Segond. Marie Louise Girod, camarade de Jehan Alain, l'entendit jouer ses célèbres Litanies ; elle assista également au dernier concert de Louis Vierne en 1937.

Elle est organiste de l'église réformée de l'Oratoire du Louvre de 1941 à 2008. Elle a mené une active carrière de concertiste et fut directrice de l'Académie d'orgue de Saint-Dié, dont elle est la présidente d'honneur. Elle est membre de la commission d'Hymnologie de la fédération protestante de France et a siégé à la Commission supérieure des Monuments historiques.

En 1960, elle épouse André Parrot (1901-1980) archéologue et directeur du musée du Louvre.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Elle est officier de la Légion d'honneur.

Discographie[modifier | modifier le code]

On lui doit une importante discographie (vinyls et CD) depuis 1955 :

  • «Soli deo gracia » Communauté de Taizé - (SM) Chœur de l’Oratoire du Louvre, dir. H. Hornung - 1955
  • Chantres et Musiciens de la réforme - (SM) Chœur de Paris, dir. M. Honegger, Maîtrise Oratoire du Louvre, dir. Hornung, Maîtrise protestante de Genève, dir. R. Vuataz
  • E. Martin : Messe du Sacre des Rois de France - Paris St-Eustache (Pacific) Chœur de St-Eustache, dir. E. Martin- 1955, M.-C. Alain au grand orgue.
  • Hommage à Johannes Pachelbel à l’occasion du 250e anniversaire de sa mort. J. Pachelbel : 15 Pièces : Toccata-Pastorale en fa majeur, Quatre chorals (Nun komm der Heiden Heiland, Durch Adams Fall ist ganz verderbt, Vater unser im Himmelreich, Allein Gott in des Höh’ sei Ehr’), Toccata en mi mineur, Fantaisie en mi bémol majeur, Sept versets sur le Magnificat (IIe, IIIe, IVe et VIIIe), Chaconne en ré mineur - Paris St-Merry (Decca) 1955
  • Huit pièces anciennes sur des thèmes liturgiques : A. de Cabezon : Salve Regina, P. Cornet : Deux versets pour le Salve Regina (Eia ergo – Pro fine), J. Titelouze : Hymne A solis ortus cardine (3e verset) , G. Frescobaldi : Offertoire pour la Missa della Dominica, N. de Grigny : Plain-chant en taille et Fugue à 5 sur le Veni creator, D. Buxtehude : Te Deum, J. S. Bach : Choral de Profundis avec cantus firmus joué par trois trombones, Anonyme : Trois versets extraits du Te Deum paru chez Pierre Attaingnant en 1531 (Tu Patris – Te devicto – Laudamus) - Paris St-Merry (Decca 173 730) 1956
  • P. Du Mage, J. Titelouze : ‘Urbs Jerusalem‘ , C. Racquet, G.-G. Nivers, L. Marchand, J.-F. Dandrieu - La Flèche Le Prytanée militaire (Contrepoint) 1957-8
  • A. de Cabezon, S. Aguilera de Heredia, F. Correa de Arauxo, J. Cabanilles, J. Oxinagas, Anonyme - La Flèche Le Prytanée militaire (Contrepoint) 1957-8
  • Noëls français: J.-F. Dandrieu, E. Du Caurroy, C.-B. Balbastre, N. Lebègue, M. Corrette - La Flèche Le Prytanée militaire (Contrepoint) 1957-58
  • R. de Lassus : Motets, J. Des Prés, G. Reutter, E. Martin : Libera me - (Boite à Musique) Chanteurs de St-Eustache, dir. E. Martin- 1958
  • J. S. Bach : Chorals de Noëls, D. Buxtehude, F. W. Zachow, J. G. Walther - Le Mans Ste-Croix (Deva) 1958
  • E. Gigout : Toccata, C.-M. Widor : Toccata, L.-C. Daquin, A. Raison : Offertoire, C. Franck : Pastorale - Paris Oratoire du Louvre (Vogue) vers 1958
  • J. S. Bach : Toccatas et fugues en ré min., en fa maj. et la dorienne, Cantate BWV 147, Petite Fugue en sol - Paris Oratoire du Louvre (Vogue) vers 1958
  • Concert sacré en la Cathédrale de Chartres• G. Jullien : Suite 7° ton, Antoine Brunel, Eustache de Caurroy [sic] , Pierre Robert - Paris St-Merry (Erato Collection châteaux et cathédrales LDE 3348, stéréo STE 50248 artistique) 1964 - Ensemble de cuivres, orchestre Jean-François Paillard, sous la direction de Stéphane Caillat
  • M. Corrette : Concerto op. 26 (6) - (SM) Musée du Louvre, Orchestre Chambre Paris, dir. P. Duvauchelle - 1970
  • Psaumes polyphoniques: J. S. Bach, A. Cellier, R. Crassot, M.-L. Girod-Parrot, C. Goudimel, M. Greiter, A. Honegger, C. Lejeune, K. Othmayr, R. Vuataz - (Vogue) Maîtrise de l’Oratoire du Louvre, dir. H. Hornung, 1972 avec H. Puig-Roget
  • Noëls français : J.-F. Dandrieu, C.-B. Balbastre, N. Lebègue, L.-C. Daquin, M. Corrette - La Celle-Les-Bordes - 1970
  • Mélodies pour prier n° 7 de la Réforme avec trompette et flûte - 1979
  • Puer natus in Bethlehem : J. S. Bach, D. Buxtehude, J. Pachelbel, G. F. Haendel, G. P. Telemann - La Celle-Les-Bordes 1981
  • T. Albinoni : Concerto op. 7 - A. Vivaldi : Concerto en si bémol - G. Torelli : Concerto en ré - La Celle-Les-Bordes - 1982
  • J. Nin , A. Illiashenko, L. Brown , M.-L. Girod-Parrot : Variations sur le Psaume 95, E. Bloch : Chant juif , E. Kesrouani, W. de Fesch, G. Gabrieli, G. Migot : Hosannah, J. Sibelius : Religioso - Négro-spirituals - La Celle-Les-Bordes (SM) S. Milliot Violoncelle 1983
  • M.-L. Girod-Parrot : Psaume 96, J. Alain : Ballade en mode phrygien , G. Litaize : Prélude liturgique, J. Langlais: Pièce modale n°3 - Paris Oratoire du Louvre (Erato-Orgues de Paris) 1992 CD
  • Jésus, que ma joie demeure - Paris Oratoire du Louvre - 2002 CD
  • M.-L. Girod : Petite Cantate pour le jour de Noël - Paris Oratoire du Louvre - 2003 CD
  • M.-L. Girod : Petite Cantate pour le jour de Pâques - Paris Oratoire du Louvre - 2004 CD
  • M.-L. Girod : Petite Cantate pour le jour de Pentecôte - Paris Oratoire du Louvre - 2007 CD

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Marie-Hélène Luiggi, Marie-Louise Girod, La dame d'en haut, Imprimerie Lormand, Montauban, 166 p. avec illustrations, 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]