Marie-Françoise de Savoie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison de Savoie
Casa di Savoia
Dynastie depuis 1820
Image illustrative de l'article Marie-Françoise de Savoie
Vittorio Emanuele II
Enfants
Umberto Ier
Enfant
Vittorio Emanuele III
Enfants
Umberto II
Enfants
Vittorio Emanuele di Savoia (1937-)
Enfant
Emanuele Filiberto di Savoia (1972-)
Enfants
  • Vittoria
  • Luisa
Marie-Françoise de Savoie

Marie-Françoise de Savoie, nom complet Marie Françoise Anne Romaine, (26 décembre 1914 à Rome en Italie - 4 décembre 2001 à Mandelieu (commune renommée Mandelieu-la-Napoule en 1970) en France) est la fille du roi d'Italie Victor-Emmanuel III et de la reine Hélène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle épousa le 23 janvier 1939, dans la chapelle Pauline du palais du Quirinal à Rome, Louis de Bourbon-Parme, (Schwarzau am Steinfeld, Autriche, 5 décembre 1899 - Mandelieu, 4 décembre 1967) fils de Robert Ier (1848-1907), dernier duc souverain de Parme (1854-1860) et d'Antonia de Bragance (1862-1959).

De son mariage, elle eut quatre enfants, tous nés à Cannes (Alpes-Maritimes), France :

  1. Guy de Bourbon Parme ; né à Cannes (Alpes-Maritimes), France, le 7 août 1940 et décédé à Paris le 10 mars 1991, en 1964 il épouse Brigitte Peu-Duvallon.
  2. Rémy de Bourbon Parme ; né à Cannes (Alpes-Maritimes), France, le 14 juillet 1942, en 1973 il épouse Laurence Dufresne d'Arganchy.
  3. Chantal de Bourbon-Parme ; née à Cannes (Alpes-Maritimes), France, le 24 novembre 1946, en 1977 elle épouse Panayotis Skinas, en 1988 en deuxième mariage elle épousa François-Henri Georges.
  4. Jean de Bourbon-Parme ; né à Cannes (Alpes-Maritimes), France, le 15 octobre 1961, en 1988 il épousa Virginia Roatta.

À l'état civil français, tous les quatre portent le nom « de Bourbon Parme » (avec trait d'union pour les deux plus jeunes) au lieu de « de Bourbon »[1], qui était le nom de famille adopté par les Anjou descendants de Louis XIV de France (lui-même arrière-petit-fils d'Antoine de Bourbon).

Le mariage de Marie-Françoise marqua la réconciliation entre l'ancienne famille régnante de Parme et la maison de Savoie qui avait annexé le duché de Parme en 1859-1860 lors de la constitution du royaume d'Italie en sa faveur.

Marie-Françoise et son mari reçurent le mas Saint-Rémy de Victor-Emmanuel III en cadeau de mariage et s'y installèrent. Ce domaine est situé dans la commune de Mandelieu-la-Napoule. Mandelieu-la-Napoule fait partie de l'arrondissement de Grasse et n'appartient donc pas à l'ancien comté de Nice sur lequel régna la maison de Savoie jusqu'en 1860.

En tout cas la naissance, après l'armistice franco-italien de 1940, de deux petit-fils de Victor-Emmanuel III (en 1940 et 1942) et sur un territoire sur lequel l'Italie fasciste n'était que trop portée à émettre des revendications ne pouvait être que remarquée.

Son mari poussa son beau-père Victor-Emmanuel III au coup d'État[réf. nécessaire] du 25 juillet 1943 qui vit l'arrestation de Benito Mussolini et aboutit au renversement d'alliance du 3 septembre 1943. Marie-Françoise et son époux furent arrêtés en Italie par les Allemands et déportés en Allemagne.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Sous la monarchie parmesane, les membres de cette branche capétienne portaient le nom de famille « de Bourbon » et le titre de prince de Parme. Après la chute de la monarchie (1860), le titre de prince de Parme devint caduc et de simple courtoisie. Les descendants du duc souverain Robert Ier n'eurent plus que le nom de famille « de Bourbon », cependant l'état civil des pays où ils naquirent transforma parfois ce nom en « de Bourbon Parme » (avec ou sans trait d'union) ou « de Bourbon de Parme », au mépris des règles normales de transmission du nom de famille.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Généalogie des rois et des princes de Jean-Charles Volkmann Edit.Jean-Paul Gisserot (1998)

Liens externes[modifier | modifier le code]