Marie-Christine von Reibnitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reibnitz.
La princesse Michael de Kent en 2008.

La princesse Michael de Kent (née baronne Marie Christine Agnes Hedwig Ida von Reibnitz, le 15 janvier 1945 à Carlsbad, actuel Karlovy Vary, dans la Région des Sudètes, Reich allemand) est l'épouse de Michael de Kent, membre de la famille royale britannique, cousin de la reine Élisabeth II. Elle épousa ce dernier le 30 juin 1978 à Vienne en Autriche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Elle est la fille unique d'un couple d'aristocrates germano-hongrois. Son père, le baron Günther von Reibnitz est issu de la noblesse allemande de Silésie. Officier de cavalerie durant la Première Guerre mondiale, il fut ensuite l'ami d'Hermann Göring avant d'adhérer au Parti Nazi en 1931 et d'entrer dans la SS durant la Seconde Guerre mondiale. Sa mère, née comtesse Maria Anna Carolina Franziska Walpurga Bernadette Szapáry von Muraszombath, Széchysziget et Szapár, est fille de Friedrich, comte Szápáry de Muraszombath, Széchysziget et Szapár, aristocrate d'origine hongroise, qui joua un rôle diplomatique important avant le premier conflit mondial.

Marie-Christine von Reibnitz est née peu avant la fin de guerre, près du domaine de sa grand-mère maternelle d'origine autrichienne, née princesse Hedwig de Windisch-Graetz. À cause de la défaite du Troisième Reich, l'ensemble de famille est expulsée de ses propriétés un an plus tard. Ses parents divorcent peu après. Alors que son père s'installe à Maforga au Mozambique, elle accompagne sa mère et son frère, le baron Friedrich von Reibnitz (dit « Fred »), en exil en Australie. Tandis que sa mère ouvrira un salon de beauté dans son pays d'accueil, son frère deviendra fonctionnaire du gouvernement australien.

Premier mariage[modifier | modifier le code]

Lors d'une chasse au sanglier en Allemagne, elle rencontre le banquier Thomas Troubridge, frère cadet de Sir Peter 6e baronnet Troubridge. Ils se marient le 14 septembre 1971 en la vieille église de Chelsea à Londres. Le couple se sépare deux ans plus tard en 1973 et le divorce est prononcé en 1977. En 1978, l'Église catholique déclare le mariage nul.

Second mariage[modifier | modifier le code]

Un mois après l'annulation du mariage par la rote, elle se remarie avec le prince Michael de Kent et prend l'équivalent féminin du titre de son époux : « SAR la princesse Michael de Kent » (au lieu de celui de « SAR la princesse Marie-Christine de Kent »). Après avoir obtenu du pape l'autorisation de se remarier, une cérémonie religieuse est organisée à Londres le 29 juin 1983.
En raison de son mariage avec une femme catholique, le prince Michael de Kent est exclu de l'ordre de succession au trône britannique.

De cette union naissent deux enfants :

Les enfants du prince et de la princesse de Kent, ayant été baptisés dans l'Église anglicane ont en revanche été maintenus dans l'ordre de succession au trône britannique.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Par sa mère, la Princesse Michael de Kent compte dans ses aïeux des noms illustres comme : Catherine de Médicis et Diane de Poitiers, respectivement épouse et favorite du roi de France Henri II, ainsi que le peintre Pierre Paul Rubens.

Source[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]