Marie-Aurore de Saxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Aurore de Saxe
Portrait de Marie-Aurore de SaxeMusée de la vie romantique à Paris
Portrait de Marie-Aurore de Saxe
Musée de la vie romantique à Paris

Biographie
Nom de naissance Marie-Aurore de Saxe
Naissance 20 septembre 1748
Paris
Décès 26 décembre 1821 (à 73 ans)
Nohant-Vic
Père Maurice de Saxe
Mère Marie Geneviève Rinteau dite de Verrières
Conjoint Antoine de Horn
Louis Dupin de Francueil
Enfants Maurice Dupin de Francueil

Marie-Aurore de Saxe, comtesse de Horn, puis Madame Dupin de Francueil, est née à Paris le 20 septembre 1748 et morte à Nohant-Vic (Indre), le 26 décembre 1821.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Aurore de Saxe est la fille naturelle du maréchal de Saxe (1696-1750) et d'une jeune débutante de l'Opéra, Marie Geneviève Rinteau (1730-1775) dite « Mademoiselle de Verrières ». Baptisée un mois après sa naissance, le 19 octobre 1748 à l'Église Saint-Gervais-Saint-Protais, elle reçoit le nom d'un bourgeois de Paris, Jean-Baptiste La Rivière, qui accepte de jouer le rôle de père officiel, et fut confiée par le maréchal de Saxe qui pourvoit financièrement à son éducation, à son aide de camp, Antoine-Alexandre Colbert, marquis de Sourdis. Le maréchal de Saxe se désintéresse complètement du sort de sa fille naturelle, à qui il ne laisse rien dans son testament.

Marie-Aurore de Saxe se marie en premières noces avec le comte Antoine de Horn[1] à Paris, le 9 juin 1766. Ce dernier est tué en duel l'année suivante, d'un coup d'épée à Sélestat le 20 février 1767 à l'âge de quarante-quatre ans.

Sa veuve fait la connaissance de Louis Dupin de Francueil (1715-1786), de trente-trois ans son aîné. Elle l'épouse à Londres en Angleterre, dans la chapelle de l'ambassade de France le 14 janvier 1777, pour éviter le désagrément d'une opposition vraisemblable. Ce mariage est confirmé à Paris le 15 avril 1777[2]. De cette union est issue le futur chef d'escadron au 1er régiment de hussards, Maurice Dupin de Francueil (Paris 9 janvier 1778 - Nohant-Vic 16 septembre 1808), père d'Aurore Dupin, baronne Dudevant, plus connue sous le pseudonyme de George Sand (1804-1876). La mère de la future écrivaine, Sophie-Victoire Delaborde, lui abandonne la tutelle de l'enfant en 1809. Aurore Dupin est ainsi élevée par sa grand-mère, qui meurt avant d'avoir réalisé son ambition : bien la marier.

Marie-Aurore de Saxe était libre-penseur et adepte de Jean-Jacques Rousseau. Cela ne l'empêche pas d'être emprisonnée pendant la Révolution française, du 25 novembre 1793 (5 frimaire An II) au 21 août 1794 (4 fructidor An II) au couvent des anglaises, rue des Fossés Saint-Victor à Paris. Le 23 août 1793, avec les restes de sa fortune, elle achète le domaine de Nohant dans le département de l'Indre qu'elle lègue à sa petite-fille - qui deviendra à son tour, la bonne dame de Nohant.

Marie-Aurore de Saxe décède le 26 décembre 1821 à Nohant-Vic, quelques mois après une attaque d'apoplexie.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Frédéric-Auguste, électeur de Saxe et roi de Pologne (1670-1733)
x (filiation naturelle) Aurore de Koenigsmark (1662-1728)
│
└──> Maurice de Saxe (1696-1750)
     x (filiation naturelle) Marie Rinteau (1730-1775) dite « Mademoiselle de Verrières »
     │
     └──> Marie-Aurore de Saxe (1748-1821)
          x 1777 (d'abord à Londres, puis réhabilitation du mariage à Paris)
          │ Louis Dupin de Francueil (1715-1786)
          │
          └──> Maurice Dupin de Francueil (1778-1808)
               x 1804 Sophie Victoire Delaborde (1773-1837)
               │
               └──> Aurore Dupin de Francueil (1804-1876) dite George Sand

Source : Joseph Valynseele et Denis Grando (préf. Jean Guitton), À la découverte de leurs racines, t. II, Paris, L'Intermédiaire des chercheurs et curieux,‎ 1988, 220 p. (ISBN 2901065031), « § George Sand ».

Sources[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Nathalie Desgrugillers, Ma grand-mère Marie Aurore de Saxe : Correspondance inédite et souvenirs, Clermont-Ferrand, Éditions Paleo, coll. « La collection de sable »,‎ 15 juin 2011, 178 p. (ISBN 978-2-84909-636-9) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Anne-Marie Aubin, Correspondance entre Marie-Aurore de Saxe et Monsieur de Scévole, in Argenton et son histoire, no 21, 2004, p. 15-17, Cercle d'histoire d'Argenton, Argenton-sur-Creuse (ISSN 0983 et 1657)
  • Robert Ranjard, Le secret de Chenonceau, Tours, Éditions Gibert-Clarey,‎ 8 juin 1976 (1re éd. 1950), 256 p., « Monsieur et madame Dupin », p. 177 à 210 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • George Sand, Histoire de ma vie, t. 1, Paris, Éditions Michel Lévy frères,‎ 15 avril 1847 (1re éd. 1856), 274 p. (lire en ligne) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Articles internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine de Horn est né le 8 septembre 1722 à Mussy-la-Ville.
  2. Archives de Paris : État civil - Acte de mariage reconstitué. Cote du document : V3E/M 344. Archives de Paris 18 boulevard Sérurier 75019 Paris