Marie-Agnès Labarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Agnès Labarre
Image illustrative de l'article Marie-Agnès Labarre
Fonctions
Sénatrice de l’Essonne
Maire de Vert-le-Petit
Prédécesseur Maurice Pichavant
Successeur Luc Borg
Vice-présidente de la communauté de communes du Val d’Essonne
Biographie
Nom de naissance Marie-Agnès Lebœuf
Date de naissance (68 ans)
Nationalité Française
Parti politique PS puis PG
Profession Ingénieur en microbiologie

Marie-Agnès Labarre, née le , est une femme politique française. Membre du Parti de gauche, elle était sénatrice de l’Essonne et maire de Vert-le-Petit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et vie familiale[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Lebœuf, épouse Labarre, est née le .

Études et formation[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre exerçait la profession d'ingénieur en microbiologie[1] à la direction des centres d'expertise et d'essais du centre d'études du Bouchet à Vert-le-Petit, dépendant de la Direction générale de l'Armement[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre fut élue maire de Vert-le-Petit le .

Au cours des élections régionales de 2004, elle était en vingtième position sur la liste essonnienne de Rassemblement de la gauche et des Verts conduite par Jean-Paul Huchon en île-de-France et Julien Dray en Essonne, mais ne fut pas élue[3].

Elle a été candidate socialiste dans la deuxième circonscription de l’Essonne lors des élections législatives de 2007, se plaçant en seconde position avec 18,58 % des voix au premier tour face au député-maire d'Étampes Franck Marlin élu dès le premier tour avec 54,99 % des voix[4].

Elle figurait en quatrième de la liste d'union de la gauche lors des élections sénatoriales de 2004 dans l'Essonne, mais seuls les trois premiers furent élus[5]. À la suite de l'élection de Jean-Luc Mélenchon comme député européen de la circonscription Sud-Ouest en 2009, validée en 2010, elle prit sa suite en devenant à son tour sénatrice de l'Essonne.

Ex-militante du PS, Marie-Agnès Labarre rejoint le Parti de gauche à sa création en 2009[6]. En 2011 elle ne fut pas candidate aux élections sénatoriales.

Synthèse des fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

Sénatrice de l'Essonne[modifier | modifier le code]

Le , à la suite de la validation de l'élection de Jean-Luc Mélenchon au Parlement européen, Marie-Agnès Labarre devient sénatrice de l'Essonne[7]. Elle ne fut pas candidate lors de l'élection de 2011.

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Maire de Vert-le-Petit[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été maire de Vert-le-Petit entre 1995 et 2008. À partir de 2002, elle a relancé un projet d'aide au développement avec la commune d'Ayorou au Niger[8] développé en 1974[9].

Vice-présidente d'intercommunalité[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été deuxième vice-présidente chargée du développement économique dans le cadre de la communauté de communes du Val d’Essonne de sa création en 2002 jusqu'en 2008[10].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été vice-présidente du syndicat intercommunal de l'assainissement et de la restauration des cours d'eau Essonne aval, chargée de l'assainissement[11].

Décorations et récompenses[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été élevée au grade de chevalier dans l'ordre national du Mérite le [12].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Interview sur le site du Parti de Gauche de la Première circonscription de l'Essonne. Consulté le 12/01/2010.
  2. Arrêté du 18 septembre 2000 portant promotion des ingénieurs d'études et de fabrication sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 12/01/2010.
  3. Liste du deuxième tour de l'élection régionale du rassemblement de la gauche et des verts sur le site de la préfecture d'Île-de-France. Consulté le 12/01/2010.
  4. Résultats de l'élection législative 2007 dans la deuxième circonscription de l'Essonne sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/01/2010.
  5. Article « Mélenchon abandonne son mandat de sénateur pour le Parlement européen » paru le 13 juillet 2009 sur le site lepoint.fr Consulté le 12/01/2010.
  6. « Marie-Agnès LABARRE, Sénatrice grâce aux européennes ? », corbeilessonnes.unblog.fr, 8 juin 2009.
  7. Fiche personnelle sur le site du Sénat. Consulté le 12/01/2010.
  8. Présentation du partenariat Vert-le-Petit - Ayorou sur le site france-niger.com Consulté le 12/01/2010.
  9. Fiche du partenariat Vert-le-Petit - Ayorou sur le site du ministère français des Affaires étrangères. Consulté le 12/01/2010.
  10. Présentation du bureau communautaire de la CC Val d'Essonne sur le site de la commune de Leudeville. Consulté le 12/01/2010.
  11. Arrêté du 7 novembre 2003 portant modification de la composition de la CLE du SAGE de la nappe de Beauce sur le site du ministère de l'Écologie. Consulté le 12/01/2010.
  12. Décret paru au JO du 15 novembre 1999 portant promotion et nomination dans l'ordre national du mérite sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 12/01/2010.
Précédé par Marie-Agnès Labarre Suivi par
Maurice Pichavant
Maire de Vert-le-Petit
18 juin 1995 - 16 mars 2008
Luc Borg