Marie-Agnès Labarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Agnès Labarre
Fonctions
Sénatrice de l’Essonne
8 janvier 201030 septembre 2011
Prédécesseur Jean-Luc Mélenchon
Maire de Vert-le-Petit
18 juin 199516 mars 2008
Élection 18 juin 1995
Réélection 18 mars 2001
Prédécesseur Maurice Pichavant
Successeur Luc Borg
Vice-présidente de la communauté de communes du Val d’Essonne
11 décembre 200216 mars 2008
Biographie
Nom de naissance Marie-Agnès Lebœuf
Date de naissance 12 juin 1945 (69 ans)
Nationalité France
Parti politique PS puis PG
Profession Ingénieur en microbiologie

Marie-Agnès Labarre ou Agnès Labarre, née Marie-Agnès Lebœuf le 12 juin 1945, est une femme politique française. Membre du Parti de gauche, elle était sénatrice de l’Essonne et maire de Vert-le-Petit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et vie familiale[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Lebœuf, épouse Labarre, est née le 12 juin 1945.

Études et formation[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre exerçait la profession d'ingénieur en microbiologie[1] à la direction des centres d'expertise et d'essais du centre d'études du Bouchet à Vert-le-Petit, dépendant de la Direction générale de l'Armement[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre fut élue maire de Vert-le-Petit le 18 juin 1995.

Au cours des élections régionales de 2004, elle était en vingtième position sur la liste essonnienne de Rassemblement de la gauche et des Verts conduite par Jean-Paul Huchon en île-de-France et Julien Dray en Essonne, mais ne fut pas élue[3].

Elle a été candidate socialiste dans la deuxième circonscription de l’Essonne lors des élections législatives de 2007, se plaçant en seconde position avec 18,58 % des voix au premier tour face au député-maire d'Étampes Franck Marlin élu dès le premier tour avec 54,99 % des voix[4].

Elle figurait en quatrième de la liste d'union de la gauche lors des élections sénatoriales de 2004 dans l'Essonne, mais seuls les trois premiers furent élus[5]. À la suite de l'élection de Jean-Luc Mélenchon comme député européen de la circonscription Sud-Ouest en 2009, validée en 2010, elle prit sa suite en devenant à son tour sénatrice de l'Essonne.

Ex-militante du PS, Marie-Agnès Labarre rejoint le Parti de gauche à sa création en 2009[6]. En 2011 elle ne fut pas candidate aux élections sénatoriales.

Synthèse des fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

Sénatrice de l'Essonne[modifier | modifier le code]

Le 8 janvier 2010, à la suite de la validation de l'élection de Jean-Luc Mélenchon au Parlement européen, Marie-Agnès Labarre devient sénatrice de l'Essonne[7]. Elle ne fut pas candidate lors de l'élection de 2011.

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Maire de Vert-le-Petit[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été maire de Vert-le-Petit entre 1995 et 2008. À partir de 2002, elle a relancé un projet d'aide au développement avec la commune d'Ayorou au Niger[8] développé en 1974[9].

Vice-présidente d'intercommunalité[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été deuxième vice-présidente chargée du développement économique dans le cadre de la communauté de communes du Val d’Essonne de sa création en 2002 jusqu'en 2008[10].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été vice-présidente du syndicat intercommunal de l'assainissement et de la restauration des cours d'eau Essonne aval, chargée de l'assainissement[11].

Décorations et récompenses[modifier | modifier le code]

Marie-Agnès Labarre a été élevée au grade de chevalier dans l'ordre national du Mérite le 15 novembre 1999[12].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Interview sur le site du Parti de Gauche de la Première circonscription de l'Essonne. Consulté le 12/01/2010.
  2. Arrêté du 18 septembre 2000 portant promotion des ingénieurs d'études et de fabrication sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 12/01/2010.
  3. Liste du deuxième tour de l'élection régionale du rassemblement de la gauche et des verts sur le site de la préfecture d'Île-de-France. Consulté le 12/01/2010.
  4. Résultats de l'élection législative 2007 dans la deuxième circonscription de l'Essonne sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/01/2010.
  5. Article « Mélenchon abandonne son mandat de sénateur pour le Parlement européen » paru le 13 juillet 2009 sur le site lepoint.fr Consulté le 12/01/2010.
  6. « Marie-Agnès LABARRE, Sénatrice grâce aux européennes ? », corbeilessonnes.unblog.fr, 8 juin 2009.
  7. Fiche personnelle sur le site du Sénat. Consulté le 12/01/2010.
  8. Présentation du partenariat Vert-le-Petit - Ayorou sur le site france-niger.com Consulté le 12/01/2010.
  9. Fiche du partenariat Vert-le-Petit - Ayorou sur le site du ministère français des Affaires étrangères. Consulté le 12/01/2010.
  10. Présentation du bureau communautaire de la CC Val d'Essonne sur le site de la commune de Leudeville. Consulté le 12/01/2010.
  11. Arrêté du 7 novembre 2003 portant modification de la composition de la CLE du SAGE de la nappe de Beauce sur le site du ministère de l'Écologie. Consulté le 12/01/2010.
  12. Décret paru au JO du 15 novembre 1999 portant promotion et nomination dans l'ordre national du mérite sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 12/01/2010.