Marianne Williamson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marianne Williamson

alt=Description de l'image Marianne Williamson, Miami Book Fair International, 1993.jpg.
Activités Ecrivaine
Naissance 8 juillet 1952 (62 ans)
Houston, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais

Œuvres principales

Marianne Williamson, née le 8 juillet 1952 à Houston, est une écrivaine américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marianne Williamson est née le 8 juillet 1952. Elle est auteure, et a publié une dizaine de livre, dont 4 ont été "New-York Times n°1 Bestseller".

Son livre "L'âge des Miracles, une nouvelle approche de la cinquantaine" publié en janvier 2008, a passé 5 semaines sur la liste "New York Times Best Sellers".

Elle a été invitée aux émissions américaines d'Oprah, Larry King Live, Good Morning America, Charlie Rose et Politically Incorrect

Elle a publié un livre avec Deepak Chopra (et Debbie Ford) : "Le choix de la lumière" (titre français, InterEditions, 2011).

Notre peur la plus profonde[modifier | modifier le code]

Marianne Williamson est l'auteure de ce texte devenu très célèbre, attribué à tort (mais non sans raison...) à Nelson Mandela lors de son discours d'investiture à la présidence en 1994 :

Notre peur la plus profonde

« Notre plus grande peur n’est pas d’être insuffisants. Notre plus grande peur est d’être capable au-delà de toute mesure. C’est notre lumière et non notre obscurité qui nous effraye le plus. Nous nous posons la question : « qui suis-je pour oser me penser comme quelqu'un de brillant, grandiose, plein de talents fabuleux ? » Mais en fait, qui êtes-vous pour ne pas oser l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu. Jouer petit ne sert pas le Monde. Il n’y a rien de transformé à se faire tout petit de manière à ce que les autres ne se sentent pas mal à l'aise autour de vous. Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous. Et elle ne se trouve pas seulement chez certains d’entre nous ; elle est en chacun de nous. Et en laissant briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. Au fur et à mesure que nous sommes libérés de notre peur, notre présence automatiquement libère les autres. »

Autre traduction, moins littérale et moins calquée sur l'anglais :

« Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question... Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ? Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde.

L'illumination n'est pas de vous rétrécir pour éviter d'insécuriser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous,

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »

Texte original, en anglais :

Our deepest fear

« Our deepest fear is not that we are inadequate.

Our deepest fear is that we are powerful beyond measure.

It is our light, not our darkness that most frightens us.

We ask ourselves, Who am I to be brilliant, gorgeous, talented, fabulous?

Actually, who are you not to be? You are a child of God.

Your playing small does not serve the world.

There is nothing enlightened about shrinking so that other people won't feel insecure around you.

We are all meant to shine, as children do.

We were born to make manifest the glory of God that is within us.

It's not just in some of us ; it's in everyone.

And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same.

As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others. »

Cet extrait est tiré de son livre "Le Retour de l'Amour : Réflexions sur les principes énoncés dans Un cours sur les miracles" paru en 1992

L'attribution à Nelson Mandela a rendu ce texte fort célèbre, et Marianne Williamson a dit à ce sujet :

« Aussi honorée que je puisse être si le Président Mandela avait cité mes mots, en réalité il ne l'a pas fait. Je n'ai aucune idée d'où a pu surgir cette idée, mais je suis heureuse que ce paragraphe en soit venu à signifier autant pour autant de personnes ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Titre
Un Retour à la Prière
Le Choix de la Lumière
Un Retour à l'Amour
L'Age des Miracles
La Grâce et l'Enchantement
21 leçons spirituelles pour maigrir sans régime
Les cartes des miracles
Le Changement - Un cadeau inestimable
La Grâce et l'Enchantement

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notre peur la plus profonde/Our deepest fear : texte anglais avec traduction française