Marianna Barbieri-Nini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nini (homonymie).

Marianna Barbieri-Nini

alt=Description de l'image BarbieriNini.jpg.
Naissance 18 février 1818
Florence
Drapeau du Grand-duché de Toscane Grand-duché de Toscane
Décès 27 novembre 1887
Florence
Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d’Italie
Activité principale Chanteuse d'opéra
Soprano
Style opéra
Lieux d'activité Italie, Autriche, Londres, Paris
Années d'activité 1840 - 1856
Maîtres Luigi Barbieri, Giuditta Pasta, Nicola Vaccai.

Marianna Barbieri-Nini (18 février 1818, Florence27 novembre 1887, Florence) est une soprano italienne chanteuse d'opéra dont la carrière, principalement en Italie, s'est étendue de 1840 à 1856. Possédant une voix puissante de colorature et connue pour son chant et son jeu d'actrice très dramatique, elle est particulièrement admirée pour les rôles titres dans Anna Bolena de Gaetano Donizetti et dans Semiramide de Gioachino Rossini.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Florence, alors capitale du Grand-duché de Toscane, Marianna Barbieri-Nini étudie le chant avec Luigi Barbieri, Giuditta Pasta et Nicola Vaccai. En 1840 elle fait ses débuts professionnels à l'opéra à La Scala dans le rôle d'Antonina dans Belisario de Donizetti, interprétation qui est reçue négativement. Son premier succès a lieu l'année suivante dans le rôle titre de Lucrezia Borgia de Donizetti au Teatro della Pergola de Florence.

Durant les quinze années suivantes elle chante avec succès à travers l'Italie, l'Espagne et la France, notamment au Liceu à Barcelone, au Teatro Real de Madrid, à l'Her Majesty's Theatre de Londres et dans des opéras de Paris[1]. Elle crée des rôles lors des premières mondiales de plusieurs opéras de Giuseppe Verdi dont Lucrezia Contarini dans I due Foscari (1844, Teatro Argentina), Lady Macbeth dans Macbeth (1847, Teatro della Pergola) et Gulnara dans Il corsaro (1848, Teatro Lirico Giuseppe Verdi[2]).

Après avoir pris sa retraite de la scène en 1856 Barbieri-Nini enseigne le chant à Florence. Son premier mariage est avec le Comte Nini de Sienne, et après la mort de ce dernier elle se remarie avec le pianiste viennois Leopold Hackensöllner[1]. Elle meurt à Florence en 1887 à l'âge de 69 ans[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) Marianna Barbieri-Nini sur operissimo.com
  2. a et b (it) Marianna Barbieri-Nini sur www.amadeusonline.net