Marian Sawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marian Sawa (né à Krasnymstawe le 12 janvier 1937 et mort à Varsovie le 27 avril 2005) est un compositeur, organiste, musicologue et pédagogue polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à l’Académie de musique Frédéric-Chopin de Varsovie dans la classe d'organiste de Felikse Raczkowsky et aussi dans la classe de Kazimierze Sikorsky. Il enseigne dans des écoles de Varsovie de niveaux moyens et supérieures : Association des écoles de musique nationales de Josef Elsner, Karol Szymanowsky, Académie de musique de F. Chopine ainsi qu'à l'Université du Cardinal Stefana Wyszynskiego, spécialisée dans la musicologie théorique et pratique.

Il se produit comme soliste ou accompagné dans de nombreux pays de l'Union européenne, comme la France, l'Angleterre, l'Allemagne ainsi qu'en en Russie. Le pays où il a donné le plus de concerts reste son pays natal, la Pologne. Il a fait beaucoup de disques pour des producteurs comme par exemple Polskie Nagranie, Polskie Nagrania Édition, Veriton, Polonia Records, Arston, DUX, Acte Pralable.

Marian Sawa a reçu de nombreux prix. Récompensé au concours des jeunes compositeurs ZKP pour son œuvre Assemblage pour l’orchestre. Il a deux décorations d'État – appréciation du Ministre de la culture (Ministr Kultury i Sztuky) et du Ministre de l’éducation nationale (Ministr Edukaci Narodowej).

Œuvres[modifier | modifier le code]

L’œuvre de Marian Sawa comprend environ mille compositions, dont des œuvres instrumentales, vocales, mais quasi vocalo-instrumentales. Il est connu surtout pour ses compositions de musique d'orgue (5 concerts pour l'orgue et pour l'orchestre, sonate, fantazie, preludia, toccata et passacaglia). Nombre de ses œuvres s'inspirent de la religion : chœurs a capella pour hommes, œuvres en forme cantate et oratoire comme Via Crucis, Missa Claromontana, Magnificat i Stabat Mater. Il s'est inspiré de la chorale grégorienne, des chorales polonaises et du folklore polonais. Il a souvent assemblé tous ces éléments au sein de ses compositions.

Les compositions de Mariane Sawa ont été enregistrées sur plus de 40 CD et distribuées entre autres par les éditions Acte Prealable et Musica Scara Editon. Ses œuvres sur orgue ont été interprétées par Andrej Chorosinsky, Joachim Trubách, Marietta Kruzel-Sosnowska, Jozef Serafín, Jan Szypowsky, Irena Wisela-Cieslar.

En 2006 à l’occasion du premier anniversaire de la mort du compositeur est née l'association Towarzystwo im. Mariana Sawa. Son but est de propager et de publier l’œuvre de l’artiste, d'organiser des concerts et festivals consacrés à son œuvre. Après sa mort, les propriétaires de son œuvre, ses enfants Radoslav et Alexandra Sawa se sont joints à cette association.

Références[modifier | modifier le code]