Mariage arrangé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mariage de convenance)
Aller à : navigation, rechercher


Le mariage arrangé est une institution socio-culturelle où la famille (en général les parents) choisissent l'époux d'un ou une personne célibataire et en organisent le mariage, avec ou sans son consentement (on parle alors dans ce dernier cas de mariage forcé). Ceci se fait dans beaucoup de pays d'Afrique et d'Asie, c'est par exemple la norme au Pakistan et en Inde, où les mariages d'amour sont rares et plutôt mal vus[1].[réf. à confirmer].

Les mariages ont été et peuvent encore être arrangés. Des raisons économiques et politiques entrent sans aucun doute en jeu. Ainsi, au Moyen Âge, le mariage entre fils et fille de deux seigneuries pouvait constituer une alliance qui renforçait le pouvoir des deux familles sur une région, et permettait de préserver un lignage, de transmettre un patrimoine. Par ailleurs, la dot (argent ou terre donnés par le père de la femme à la famille du marié) transformait l’épouse en une précieuse valeur marchande. « Appartenant au père, la femme est monnayable et elle entre toujours dans quelques tractations qui seront utilitaires à son clan, sa famille, son propriétaire »[2].

L’arrangement du mariage peut aussi venir sceller un pacte pour conserver, préserver et transmettre les coutumes et les valeurs qui lient une communauté. Par exemple, en Inde, le mariage prolonge cette tradition : la société étant organisée en castes, ce sont les parents des mariés qui organisent le mariage pour qu’il reste dans la même caste. Parfois, les époux ne se rencontrent pas avant le jour de la cérémonie[3].

Du mariage arrangé au mariage forcé[modifier | modifier le code]

Il convient de distinguer le mariage arrangé du mariage forcé, où un des époux au moins est forcé à contracter le mariage, ou bien est l'objet de pression pour obtenir son consentement. Les conditions qui entrainent un mariage arrangé se retrouvent également dans le mariage forcé, mais la différence tient ici à une notion de contrainte d'abord psychologique mais surtout sociale : c’est le poids de l’environnement, notamment familial, qui renforce la pression sur les personnes concernées. Dans le mariage arrangé il y a une adhésion minimale des futurs époux.

Le mariage forcé se rencontre dans les sociétés où un groupe familial est capable d'imposer le mariage à un membre d'un autre groupe par emploi de la force ou plutôt de la menace latente (Sicile, Corse).

Mariage de convenance[modifier | modifier le code]

C'est, dans les sociétés modernes occidentales, une union destinée à donner une apparence de régularité sociale à une situation à problèmes. Les deux partenaires sont bien sûr théoriquement libres de leur choix. Ainsi:

- l'homme régularise par mariage une naissance survenue hors mariage, il épouse donc une mère mais n'est pas nécessairement le père réel de l'enfant.

- une femme homosexuelle et un homme de même orientation se marient pour fournir une façade sociale adéquate notamment vis-à-vis de leurs familles, employeurs etc.

- il existe des intérêts politiques, économiques et/ou financiers litigieux entre les futurs époux. Le mariage est alors un moyen d'apaiser les tensions.

Bien entendu, la pression extérieure est limitée tandis que les stratégies individuelles des futurs époux ont une importance déterminante.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sarina Singh, Lindsay Brown, Pakistan & the Karakoram Highway, "Lonely Planet", septembre 2004 (6e édition), p42
  2. Le mariage à travers les siècles sur Site du jour
  3. Les Femmes en Inde et le mariage sur le site de l'association Souflle de l'Inde