Mariage de Boston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'expression mariage de Boston[1] (en anglais: Boston marriage) a été utilisée, surtout aux États-Unis, aux XIXe et XXe siècles pour parler de deux femmes qui vivaient ensemble, sans avoir à s'appuyer sur un homme. De telles relations ne sont pas obligatoirement sexuelles, l'existence de mariages de Boston platoniques a été utilisée pour écarter les soupçons de saphisme après que tant d'hommes eurent été tués au cours de la Première Guerre mondiale[2]. Aujourd'hui, le terme est parfois utilisé en référence à deux femmes qui vivent ensemble sans être engagées dans une relation sexuelle. Une telle relation peut impliquer de l'intimité et de la confiance, sans sexualité[3].

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Le terme « mariage de Boston » est entré dans l'usage, semble-t-il, après le roman de Henry James Les Bostoniennes (1886), qui décrit une relation semblable à un mariage entre deux femmes, les New Women, des femmes indépendantes, non mariées, autonomes financièrement (ce qui parfois signifiait qu'elles avaient fait un héritage ou qu'elles avaient des moyens d'existence comme écrivains ou dans d'autres carrières professionnelles, réservées aux femmes instruites). Une autre expression moins commune mais tout de même utilisée était Wellesley marriage.

Usage moderne[modifier | modifier le code]

En 1999, la pièce Boston Marriage par David Mamet nous montre un tel mariage comme ayant un côté explicitement sexuel. En 2004, le Massachusetts est devenu le premier État des États-Unis à permettre juridiquement les mariages homosexuels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Povert, p. 118
  2. McLaren, p. 16
  3. Rothblum, Boston marriages…

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Angus McLaren, Twentieth-Century Sexuality: A History, Oxford, United Kingdom: Blackwell Publishers Ltd, 1999. (ISBN 0-631-20812-7)
  • Lionel Povert, Dictionnaire gay, Publié par Jacques Grancher, 1994. (ISBN 9782733904336)
  • Esther D Rothblum et Kathleen A Brehony, Boston marriages : romantic but asexual relationships among contemporary lesbians, Amherst : University of Massachusetts Press, 1993. (ISBN 9780870238758)