Maria de León Bello y Delgado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
María de León Bello y Delgado
Convento de Santa Catalina, où son corp

María de León Bello y Delgado (El Sauzal, Tenerife, 23 mars 1643 au 15 février 1731, San Cristóbal de La Laguna, Tenerife) était une religieuse catholique connue sous le nom "Le Siervita" et "Sœur Marie de Jesús"[1].

Vie[modifier | modifier le code]

María de León Bello y Delgado est née le 23 mars 1643 aux îles Canaries. Attirée par la vie religieuse, elle entra au Convento de Santa Catalina de Siena dans San Cristóbal de La Laguna (monastère des Dominicaines) en 1668. Cette humble religieuse se dévoila comme une des grandes mystiques qu'ait jamais connu l'Espagne.

Véritable thaumaturge, des miracles et guérisons inexplicables se réalisèrent de ses mains. De plus, les extases, visions, prophéties, stigmates…, faisaient partie de son quotidien. Cette religieuse avait une grande amitié avec le moine franciscain Fray Juan de Jesús, et surtout avec le dernier pirate Amaro Rodríguez Felipe (connu sous le nom Amaro Pargo) qui vit plusieurs miracles de la religieuse.

Elle mourut dans son couvent en 1731. Son corps est conservé intact dans le couvent de Santa Catalina de Siena, dans la ville de San Cristóbal de La Laguna (Tenerife), le couvent est situé à côté de la Plaza del Adelantado dans le centre de la ville.

Chaque année, le 15 février (anniversaire de sa mort), son corps est exposé publiquement dans un cercueil de verre, pour le pèlerinage massif de fidèles qui veulent voir son corps intact[1]. Actuellement, le procès de béatification de cette religieuse est en cours[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Notas sobre la Siervita de Dios

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :