Maria Orska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maria Orska

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Maria Orska photographiée par Karl Schenker.

Nom de naissance Rachel Blindermann
Naissance 16 mars 1893
Mykolaïv, Empire russe
Décès 16 mai 1930 (à 37 ans)
Vienne, Autriche
Profession Actrice

Maria Orska (née Rachel Blindermann le 16 mars 1893 à Mykolaïv, elle se suicida le 16 mai 1930 à Vienne) fut une actrice de théâtre et de cinéma allemands pendant les années 1920.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années[modifier | modifier le code]

Maria Orska est née dans une famille juive à Mykolaïv (aujourd'hui en Ukraine), ville qui, même si elle en était exclue, se situait dans la Zone de Résidence où les Juifs étaient cantonnés de 1791 à 1917, dans ce qui était alors l'Empire russe.

Juste avant le début de la Première Guerre mondiale, Maria Orska (qui parlait couramment polonais, allemand et russe) partit pour Varsovie avant de s'établir à Berlin en 1915, Varsovie ayant été occupée par l'armée allemande durant la guerre.

Berlin[modifier | modifier le code]

À Berlin, Maria Orska travailla avec Max Reinhardt et était célèbre pour ses rôles dans des pièces de Strindberg, Wedekind ou Pirandello.

Elle obtint aussi une renommée nationale en Allemagne pour ses rôles dans des films, même si elle accordait plus d'importance au théâtre. Son premier film (Dämon und Mensch, 1915) fut produit par Jules Greenbaum, un des pionniers du cinéma allemand : revenu en Allemagne en 1895, il avait découvert le cinéma lors de son séjour d'une vingtaine d'années à Chicago. La plupart des films de Maria Orska furent produits par Max Mack, réalisateur et producteur employé par Greenbaum. Au cinéma, elle fut aussi dirigée par Richard Oswald, Ludwig Wolff (Schriftsteller) (de), Dimitri Buchowetzki, Paul Czinner et Arzén von Cserépy.

Maria Orska connut une énorme popularité en Europe centrale pendant les années 1920. Ses prestations scéniques au Hebbel-Theater (de) étaient acclamées[1], ses photos étaient sur des magazines et cartes postales[2] et Oskar Kokoschka dessina un fameux portrait d'elle, maintenant conservé en tant que lithographie dans les collections de plusieurs musées[3].

Vie intime et suicide[modifier | modifier le code]

Maria Orska se maria à un banquier plus vieux qu'elle, Baron Hans von Bleichröder (fils de Gerson von Bleichröder) et prit le nom de Baroness von Bleichröder avant de divorcer en 1925. Elle eut en suite un amant (Julius Heinrich Koritschoner) qui se suicida en 1928 à Constantinople en 1928, sans doute à cause de son addiction à la morphine.

La sœur de Maria Orska, Gabryela Marchesa di Serra Mantschedda, qui s'était mariée à un aristocrate italien, se pendit en 1926 dans un hôtel berlinois après une dispute avec Maria.

Maria Orska se suicida en 1930 à Vienne, suite à une surdose de véronal et à sa dépendance à la morphine[4]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Maria Orska sur l’Internet Movie Database

  • Photos détenues par le Kunst Historisches Museum Wien.
  • Photo de Maria Orska lors d'une représentation au Hebbel-Theater
  • Expression of a cocaine addict performed by the actress Maria Orska

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]