Maria Livia São Marcos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maria Livia São Marcos

Nom de naissance Maria Livia São Marcos
Naissance 1945 8 avril = São Paulo, Drapeau du Brésil Brésil
Activité principale Guitariste classique et Professeur de guitare au conservatoire de Genève
Style Répertoire classique
Activités annexes concertiste international
Lieux d'activité Genève, Drapeau de la Suisse Suisse
Années d'activité 1959 à …
Collaborations Guiomar Novaes, Isis Moreira, Edson Lopes,
Maîtres Manoel São Marcos Emilio Pujol Andres Segovia
Élèves Dusan Bogdanovic, Dagoberto Linhares, George Vassilev, Miriam Fernández, Mauricio Carrasco
Récompenses Révélation de l'année 1961 en Musique érudite (au Brésil), Meilleur disque de Musique érudite 1961 (au Brésil)

Œuvres principales

Concerto Brasileiro de Violão (LP 1961), The Classical Brazilian Guitar (LP 1969), Heitor Villa-Lobos : 12 Estudos Para Violao (LP 1975), Saudades Do Brasil (LP 1978)

Répertoire

Œuvres de Heitor Villa-Lobos, Manuel Ponce, Bach, Fernando Sor, Werner Kruse, Maurice Ohana, Dusan Bogdanovic, Leo Brouwer, Manuel de Falla

Maria Livia São Marcos, née le 8 avril 1942 à São Paulo (Brésil), est une guitariste classique brésilienne de renommée internationale[1] et qui a enseigné, à partir de 1970, pendant plus de 30 années au Conservatoire de musique de Genève en Suisse où elle s'est établie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maria Livia São Marcos est la fille de Manoel São Marcos, guitariste classique, qui fut professeur de guitare à l'école libre de musique Seminários de Música Pró-Arte[2] de Rio de Janeiro (brésil).

Elle apprend, dès son plus jeune âge, la guitare classique sous la direction de père et la théorie musicale avec les professeurs Arthur Hartman, Damiano Cozzella, Rossini Tavares de Lima, J.C. Caldeira Filho et Osvaldo Lacerda de cette même école.

La maison française de disques BAM qui a déjà publié de nombreux disques classiques est toujours à la recherche de nouveaux talents classiques pour étoffer son catalogue, des contacts sont alors rapidement noués avec la jeune professeur de guitare du conservatoire de Genève qui a fait des apparitions largement remarquées sur la scène internationale et en France. Ainsi, en 1973, Maria Livia São Marcos, compatriote de Villa-Lobos, publie en France un 1er album Heitor Villa-Lobos : Cinq préludes pour guitare / Suite populaire brésilienne. Cette publication sera notamment l'objet d'une critique plutôt élogieuse parue dans La nouvelle revue des deux mondes mentionnant «…une technique affinée auprès de Pujol et de Ségovia  ». S'ensuivront 3 autres disques LP : Heitor Villa Lobos : Douze Études pour guitare (1974), Maria Livia Sao Marcos Joue Bach (1975) et Guitare : Bach, Sor, Villa-Lobos, Werner, Kruse (1977 BAM/disc'AZ).

Le bâtiment de la Maison de la Radio à Lausanne

Le 9 juin 1981[3], Maria Livia São Marcos donne un concert à la Maison de la Radio de Lausanne avec, au programme, des œuvres de Poulenc, Auric, Bogdanovic, Krieger, Brouwer, Ginastera et Ohana. Ce concert, coproduit par la SIMC Lausanne a été enregistré par la Radio Suisse Romande-Espace 2 et a fait l'objet d'une retransmission hertzienne.

En 1988, Maria Livia São Marcos préside les Masterclasses du Festival d'été de musique à Groznjan en Croatie.

Elle a également participé au grand festival polonais de guitare classique "Śląska Jesień Gitarowa[4] (en anglais Silesian Guitar Autumn) qui a lieu dans la région de la Silésie en Pologne.

Dernièrement, elle a formé un quartet de guitares classique Maria Lívia São Marcos & The Geneva Guitar Soloists. Le groupe a donné plusieurs représentations durant l'été 2011[5].

Récompenses professionnelles[modifier | modifier le code]

Prix décerné par le Departamaento Municipal de Cultura da Prefeitura de São Paulo (Brésil) 
  • Classical music Villa-Lobos Award de l'année 1960[6]
Prix décernés par l'Associação Paulista de Criticos de Artes du Brésil 
  • Maria Livia São Marcos est élue Révélation de l'année 1961 / Musique érudite[7]''
  • Son album LP Concerto Brasileiro de Violão est élu Meilleur disque de Musique érudite 1961[7].
Prix décerné par l' Asociação de Artistas Brasilieros" de Rio de Janeiro (Brésil) :
  • Médaille d'or du meilleur concertiste de l'année[6]

Ces différents prix lui vaudront d'être considérée comme l'une des plus talentueuses interprètes de guitare classique de sa génération[8].

Quelques élèves issus de sa classe au conservatoire[modifier | modifier le code]

Dagoberto Linhares (1973), Emma Martinez, Dusan Bogdanovic, Christophe Leu, George Vassilev (2002), Miriam Fernández (2002), Mauricio Carrasco (2002), Viktor Vidović, Roland van Straaten, Martin Oser, Hristina Penkova Daneva (2006)…

Discographie[modifier | modifier le code]

N.B. : Manoel São Marcos, son père, guitariste classique lui-aussi reconnu notamment au Brésil, a signé une grande partie des liner-notes de sa discographie. Ils font d'ailleurs l'objet de reprises dans les rééditions et compilations au format CD de cette artiste classique.

Discographie brésilienne[modifier | modifier le code]

  • 1961 : Violão dos mestresDischi Ricordi S.p.A - Ricordi-SRE2 (Brazil)
  • 1961 : Concerto Brasileiro de ViolãoDischi Ricordi S.p.A (Brazil) ?
  • 1962 : Heitor Villa Lobos - Concerto para violão e orquestraAudio Fidelity Records AFLP-1991[9]
  • 196? : Orquestra Sinfónica de Sâo Paulo e Maria Lívia Sâo Marcos (violâo) (dirigé par Armando BelardiDiscos RCA LSC 3231 (Brazil)[10]
  • 1966 : Heitor Villa-Lobos : Suíte Popular Bras - Manuel Ponce : Folias De EspanhaDiscos Chantecler[11] CMG-1040 (Brazil)
  • 196? : Maria Livia Sao Marcos y Sonia Jorge[12]Discos Chantecler CMG-2482 (Brazil)
  • 1969 : Maria Livia Sao Marcos e Franco Fisch (Viotino)Discos RGE[13] / Fermata FB-297 (Brazil)
  • 1970? : Maria Lívia São Marcos, violão (?)Discos RGE / Fermata FB-355[14] (Brazil)
  • 1972 : Heitor Villa Lobos - Por Maria Livia Sao Marcos (LP instrumental)Discos RGE[15] / Fermata Produções 303.1006 (Brazil)
  • 1973 : Internacional Maria Livia Sao Marcos (LP instrumental)Discos RGE / Fermata Produções 303.1009[16] (Brazil)
  • 1974 : Barockmusik auf der gitarre musica barroca (LP instrumental : Cimarosa, Handel)Discos RGE / Fermata Produções 303.1011 (Brazil)
  • 1975 : Heitor Villa-Lobos : 12 Estudos Para ViolaoDiscos RGE / Fermata Produções 303.1039 (Brazil)
  • 1978 : Saudades Do Brasil (LP instrumental)Discos RGE / Fermata Produções 303.1013 (Brazil) et CD Mondia Records MON 102
  • 1979 : Serenata Espanhola (LP instrumental)Discos RGE / Fermata Produções 303.1095 (Brazil)
Avec Edson Lopes.
  • 1977 : Divagações poéticas
  • 1996 : Divagações poéticas : Vários & Ricardo Simões - Compilation d'artistes classiques comprenant 20 titres ∫ CD Paulus Música 7891210003010[17]
Avec Guiomar Novaes et Isis Moreira (pianistes)
  • 1986 : Notas ClássicasRéédition?
Compilation
  • 1995 : Heitor Villa LobosCD RGE 342.6188 (Brazil) Compilation d'interprétation d'œuvres de ce compositeur.

Discographie internationale et française[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Maria Livia São MarcosEverest Records SDBR 3240[18]
  • 1969[19]: The Classical Brazilian Guitar (LP instrumental)Everest Records SDBR 3248 et réédition remasterisée CD EMG Classical
  • 1973 : Cinq préludes pour guitare / Heitor Villa-Lobos : Suite populaire brésilienne[20]Disque BAM LD 5813
  • 1974 : Heitor Villa Lobos : Douze études pour guitare[21]Disque BAM LD 5832
  • 1975 : Maria Livia Sao Marcos Joue Bach[22]Disque BAM LD 5865
  • 1977 : Guitare : Bach, Sor, Villa-Lobos, Werner, Kruse[23]Disque Disc'AZ Compilation ?
  • 1978 : Maria Livia Sao Marcos plays Baroque MusicClassic Pick Music 70-124[24]
  • 2003 : Invocations and Dances (Hommage à Manuel de Falla)CD Cascavelle VEL3046 - 7619930304619
  • 2012 : Classical Brazilian GuitarCD Essential Media Mod 894231391729
Avec l'ensemble Solisti di Zagreb
  • 1978 :
    • Classical Guitar and StringsEverest Records SDBR 3420
    • Maria Livia São Marcos Guitare Solisti di Zagreb[25]LP PICK Classic 70-118. Cette édition européenne par le label de l'ensemble Solisti di Zagreb reprend l'intégralité de l'album sous un autre titre.
  • 1990 :
    • Antonio Vivaldi : The four seasons : Concerto for guitar, violin, viola and cello ; Concerto grosso, op. 3, no. 11 (L'Estro Armonico) ; Concerto for guitar and strings[26]Bescol Compact classics.
Autres enregistrements
Autres albums manquant de précision 
  • 19?? : Maria Livia São MarcosEverest Records 34209[24]
  • 1990 : Intégrale Maria Livia São Marcos[27](Editeur?)

Enregistrements radiophoniques[modifier | modifier le code]

Ouvrages, méthodes et partitions publiées[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Capríccio : para violão (partition musicale) Editions Ricordi Brasileira / São Paulo[29].
  • 1971 : Initiation à la guitare = Einführung in das klassische Gitarrespiel - Editions Mondiamusic[30], 8, rue de Hesse - Genève.
  • 1988 : Works for guitar solo - Cd d'Études et exercices autour des œuvres de Heitor Villa-Lobos CD Relief CR 861-005 - Publié aux éditions Relief de Zurich (Suisse).
  • Initiation à la guitare classique - Ouvrage bilingue (fr) + (de) Editions Les mots et les notes (librairie musicale).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Article Maria Livia São Marcos. Publication Guitare News, the official organ of the International Classic Guitar Association, nº 76, mars / Avril 1964
  • Article Maria Livia São Marcos. Publication Violão e Mestres, São Paulo, [v.1], nº 1, p. 28-29, mar. 1964
  • Article Maria Livia [São Marcos] na Europa. Publication Violão e Mestres, São Paulo, [v.1], nº 2, p. 38, ago.1964.
  • Article Maria Lívia [São Marcos]: a ex-menina-prodígio. Publication Violão e Mestres, São Paulo, [v.1], nº 6, p. 49-51, set. 1966.
  • Article The Classical Brazilian Guitar - Maria Livia Sao Marcos (Everest Records SDBR 3248). Publication magazine Billboard Vol. 81, n° 11 (80 pages) du 15 mars 1969.
  • Daniel Mai : Maria Livia São Marcos: classical brightest new star - Publication Guitar player, Saratoga, v. 10, nº 1, p. 12, 41, 42, 1976.
  • Intervista a Maria L. São Marcos. Notiziario tecnico profissio nale della Accademia della Chitarra Classica, Milano, v. 8, nº 27, p. 34-35, 1977.
  • Marcos Antônio. Marcondes : Enciclopédia da música Brasileira - erudita, folclórica e popular. 3. ed. São Paulo: Arte Editora/Itaú Cultural/Publifolha, 1998.
  • Article Maria Livia São Marcos. Publication magazine avec CD (it) Seicorde : Chistarra Classica N° 88, Juillet-Septembre 2006.

NB : Ces références bibliographiques sont tirées principalement de l'article Uma bibligraphia di violão brasileiro (1916-1990) de Paulo Castagna et Werner Schwarz publié dans Revista Música, São Paulo, v. 4, n.º 2, p. 190- 218, nov. 1993[31].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Recherche Google Books sur le thème Maria Livia Sao Marcos. Consultation du 15 mars 2011.
  2. Voir le site officiel actuel de l'école Seminários de Música Pró-Arte. Consultation du 9 mars 2011.
  3. Cf. Notice de la saison 80-81 de la Société de Musique Contemporaine Lausanne Programme du concert de Maria Livia Sao Marcos. Consultation du 9 mars 2011.
  4. Cf. Artistes des précédentes éditions". Consultation du 9 mars 2011.
  5. Cf. Vidéos de concert 2011 - Maria Lívia São Marcos & The Geneva Guitar Soloists Dança-Capoeira (Rafael Righini) - Maria Lívia São Marcos & The Geneva Guitar Soloists. Consultation du 27 septembre 2012.
  6. a et b Cf. Biographie : Maria Livia São Marcos (Guitar). Consultation du 18 mars 2011.
  7. a et b Cf. Les Palmarès de l'Associação Paulista de Criticos de Artes. Consultation du 9 mars 2011.
  8. Extraits traduits des liner-notes d'albums.
  9. Cf. Ciência e cultura: Volume 42, Numéros 1 à 7 - ouvrage de la Sociedade Brasileira para o Progresso da Ciência (1990).
  10. Cf. Enciclopédia da música brasileira: erudita, folclórica, popular (Volume 2) - ouvrage de Marcos Antônio Marcondes (1977 - 1190 pages).
  11. Discos Chantecler (Rua Aurora, 1011 - São Paulo, São Paulo, Brazil ) est une maison de disques brésilienne fondée en 1957 qui constitua une Divisao industrial de Cássio Muniz S/A. Elle est été rachetée par Warner Music Brasil et n'édite plus d'albums. (CMG = Cássio Muniz Gravações)
  12. Cf. Disque Duo de guitare classique.
  13. Le liner-notes de l'album a été écrit par son père Manoel Sao Marcos. Cf. The Orphée data-base of guitar records - Ouvrage de Jacques Chaîné, Matanya Ophee (1990 - 444 pages) et Boletín interamericano de música: Numéros 75 à 86 : Organization of American States, Pan American Union. Music Section (1973).
  14. Cf. Villa-Lobos, sua obra - Ouvrage (1972 - 334 pages). Titre de l'album manquant de précision.
  15. RGE est une maison de disques brésilienne fondée en 1957.
  16. Cf. 69 - Internacional Maria Livia Sao Marcos. Consultation du 9 mars 2011.
  17. Cf. CD Divagações poéticas. Consultation du 9 mars 2011.
  18. Cf. Google books : Schwann-1, records, tapes (1976). Enregistrement de mai 1969.
  19. Cf. Discography (list of recordings) of some of the Knight Library's Douglass Room collection. Consultation du 9 mars 2011.
  20. Cf. Notice BNF n° : FRBNF37791616 Cinq préludes pour guitare (Enregistrement sonore - Suite populaire brésilienne de Villa-Lobos). Consultation du 21 février 2011.
  21. Cf. Notice BNF n° : FRBNF37791626 Maria Livia Sao Marcos. Consultation du 21 février 2011.
  22. Cf. Notice BNF n° : FRBNF37791007 Maria Livia Sao Marcos Joue Bach (Enregistrement sonore). Consultation du 14 février 2011.
  23. Cf. Pochette illustrée avec le tableau Jeune fille à la guitare d'Auguste Renoir et index des titres : 1. Suite en Mi mineur de J.S. Bach - 2. Variation sur “O Cara Aemonia op.9” de Fernando Sor - 3. Choro Tipico N°1 d'Heitor Villa-Lobos - 4. Variations pour guitare de Werner Kruse.
  24. a et b Cf. Livre The classical guitar: its evolution and its players since 1800 de Maurice J. Summerfield (1991 - 333 pages).
  25. Cf La discographie de l'ensemble Solisti di Zagreb. Consultation du 9 mars 2011. Index des titres de l'album : 1. Vivaldi: Concerto en do majeur - 2. Kohaut: Concerto - 3. Brouwer: Trois danses concertantes - 4. Martin: Pavane couleur du temps.
  26. Cf Ensemble Solisti di Zagreb : Antonio Vivaldi : The four seasons : Concerto for guitar. Consultation du 9 septembre 2011. Maria Livia São Marcos accompagne à la guitare le Concerto for guitar and strings (10:30).
  27. Cf. Google books : Catalogue Diapason-Microssillon 1990.
  28. Au programme, des œuvres de Poulenc, Auric, Bogdanovic, Krieger, Brouwer, Ginastera et Ohana.
  29. Cf Partition Capríccio : para violão. Consultation du 9 septembre 2011.
  30. Cf Initiation à la guitare = Einführung in das klassische Gitarrespiel. Consultation du 9 septembre 2011.
  31. Voir l'article Uma bibligraphia di violão brasileiro (1916-1990) [doc]. Consultation du 9 mars 2011.
  32. Cf. Détail de la série d'émissions "O Violão Brasileiro" – Rádio Cultura FM de São Paulo. Consultation du 9 mars 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]