Maria Konopnicka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maria Konopnicka

Description de cette image, également commentée ci-après

Maria Konopnicka vers 1885

Nom de naissance Marya Konopnicka orthographe de son époque
Autres noms Jan Sawa, Marko, Jan Waręż
Activités femme de lettres
Naissance 23 mai 1842
Suwałki Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Décès 8 octobre 1910 (à 68 ans)
Lwów, Galicie, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Langue d'écriture polonais
Genres Réalisme

Œuvres principales

Maria Konopnicka, née Wasiłowska (qui a utilisé plusieurs noms de plume, notamment Jan Sawa et Jan Waręż), née le 23 mai 1842 à Suwałki, morte le 8 octobre 1910 à Lwów, est une poète, nouvelliste et écrivain pour enfants, traductrice de littérature française, anglaise, allemande, italienne et tchèque, journaliste et critique, tout en militant pour les droits des femmes, des enfants et l'indépendance de la Pologne.

Chrétienne mais anticléricale, socialement radicale, elle incarnait les idéaux positivistes s'inspirant pourtant des grands poètes romantiques. Elle a composé un poème à propos de l'exécution du patriote irlandais Robert Emmet, tué par les autorités anglaises à Dublin en 1802.

Un des cratères sur la planète Vénus porte son nom.

Publications[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • Linie i dźwięki (Lignes et Sons) (1897)
  • Italia (1901)
  • Sonety prowansalskie (Sonnets provençaux)
  • Śpiewnik historyczny (1904)
  • Głosy ciszy (1906)
  • Rota (Le Serment), 1908
  • Stefek Burczymucha.
  • Wolny najmita.
  • Z liryk i obrazków (1909)
  • Pan Balcer w Brazylii (Monsieur Balcer au Brésil) (1910).

Prose[modifier | modifier le code]

Tombe de Maria Konopnicka à Lwów. Sculpture par Luna Drexlerówna.
  • Cztery nowele (Quatre nouvelles, 1888)
  • Moi znajomi (1890)
  • Na drodze (Sur la route, 1893)
  • Ludzie i rzeczy (1898)
  • Mendel Gdański (1893)
  • Nasza szkapa (1897)
  • Miłosierdzie gminy (1898)

Pour les enfants[modifier | modifier le code]

  • Śpiewnik dla dzieci (Livre de chant pour enfants)
  • O Janku Wędrowniczku (Janko le voyageur)
  • O krasnoludkach i sierotce Marysi (2 traductions Mariette et les gnomes et Marysia l'orpheline et les nains)
    • Marysia l'orpheline et les nains, traduit du polonais par Maria Górska. Préface de Madeleine Champion, Debresse, 1941
    • Extraits de Mariette et les gnomes (Éditions des Amis de la Pologne)
      • Les Mésaventures du savant Baliverne, traduit en français par Halina Osuchowska et Rosa Bailly, illustrations de Marthe Piedzicka, 1924, 1928, impr. Fr. Simon
      • Le Paysan Gratton et ses amis les gnomes, traduit du polonais par Halina Osuchowska et Rosa Bailly, illustrations de Xavier Kozminski, 1926, impr. E. Langlois
      • Terre-à-terre et Mariette chez la Reine des montagnes, traduit du polonais par Halina Osuchowska et Rosa Bailly. Illustrations de Xavier Kozminski, 1928
  • Na jagody.

Autres traductions ou recueil en français[modifier | modifier le code]

  • Prométhée et Sisyphe ; Notre vieux cheval ; "A capella" ; La fumée ; Dans la vallée de la Skawa ; Le vieux Zapala, Traduction H. C., P. Lethielleux (1911)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Alina Brodzka, Maria Konopnicka, « Wiedza Powszechna », Warszawa, 1975.
  • Jan Baculewski, Śladami życia i twórczości Marii Konopnickiej, Ludowa Spółdzielnia Wydawnicza, Warszawa, 1966.

Notes et références[modifier | modifier le code]