Maria Asumpta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

0° 35′ 40″ N 4° 55′ 28″ O / 0.594556, -4.92439

Maria Asumpta

Autres noms Pepita, Ciudad de Inca
Équipage 15 marins
Gréement brick
Débuts 1858
Longueur hors-tout 38 m
Maître-bau 7,62 m
Tirant d'eau 3,20 m
Voilure 790 m²
Déplacement 260 tonnes
Chantier Nicolas Pica, Badalona - Espagne
Armateur Mark Litchfield
Port d’attache Douvres - Grande-Bretagne

Le Maria Asumpta est un brick à coque bois, construit en 1858 dans le chantier naval Pica de Badalona en Catalogne (Espagne), ce qui en faisait le patriarche parmi les grands voiliers, le plus ancien voilier naviguant au monde.

Après sa restauration en 1980 par des particuliers anglais, il participe à de nombreuses fêtes maritimes et rassemblements. Il fit naufrage le 31 mai 1995.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce brick, à son lancement, fut d'abord employé pour le commerce des produits textiles entre l'Argentine et l'Espagne. Il fut aussi employé pour le transport des esclaves et du sel.

Dans les années 1930 un moteur a été installé, et il a été rebaptisé Pepita.

Son gréement fut réduit, et en 1953 il a pris le nom de Ciudad de Inca.

En 1978, il navigua sans mâts en Méditerranée.

En 1980, il devait être détruit : ses propriétaires voulaient vendre ses machines. Deux Anglais, Mark Litchfield Cecil et Robin Wright, qui avait fondé la société Clipper Chine, achètent le Ciudad de Inca pour la valeur de ses moteurs et le restaurent.

En 1982, le brick commença une nouvelle carrière de croisières, de réceptions et de tournages de films. Il navigua même au Québec sur les Grands Lacs.

En 1988, il est rebaptisé Maria Asumpta et devient un yacht privé.

Naufrage[modifier | modifier le code]

Le 31 mai 1995, le Maria Asumpta a fait naufrage en quelques minutes près de Padstow, sur la côte nord des Cornouailles britanniques : ses moteurs sont tombés en panne et il a heurté un récif submergé. Trois membres de l’équipage y ont laissé leur vie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Participation à Rouen : Armada de la liberté en 1994.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Photos

Notes et références[modifier | modifier le code]


  • Littérature :

Parrott, Daniel S. (2003). Tall Ships Down - the last voyages of the Pamir, Albatross, Marques, Pride of Baltimore and the Maria Asumpta. International Marine Publishing. ISBN 0-07-139092-8