Marguilan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marguilan
Margʻilon (Марғилон)
Entrée de la Mosquée Khonakhan à Marguilan
Entrée de la Mosquée Khonakhan à Marguilan
Administration
Pays Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan
Province Ferghana
Indicatif téléphonique +998
Démographie
Population 291 713 hab. (2013)
Densité 7 145 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 28′ 00″ N 71° 43′ 00″ E / 40.4667, 71.7166 ()40° 28′ 00″ Nord 71° 43′ 00″ Est / 40.4667, 71.7166 ()  
Altitude 487 m
Superficie 4 083 ha = 40,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ouzbékistan

Voir sur la carte Ouzbékistan administrative
City locator 14.svg
Marguilan

Marguilan (en russe : Маргилан) ou Marg‘ilon (en ouzbek, en cyrillique : Марғилон), du temps de l'Empire russe, Marguelan, est une ville de la province de Ferghana, en Ouzbékistan qui se trouve dans la vallée de Ferghana. Elle est située à 12 km au nord-ouest de Ferghana, avec laquelle elle forme une grande agglomération de plus de 500 000 habitants, et à 223 km au sud-est de Tachkent. Sa population s'élevait à 145 000 habitants en 1994 et à 291 713 habitants en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon une légende européenne, Marguilan aurait été fondée par Alexandre le Grand. S'arrêtant pour déjeuner, on lui donna du poulet (murgh, en persan : مرغ) et du pain (nan, en persan : نان). De là le nom de la ville selon la légende. Des données plus fiables indiquent que Marguilan était, dès le IXe siècle, un arrêt important de la route de la soie, sur le chemin de Kashgar à travers les monts Alaï.

Écrivant au début du XVIe siècle, le fondateur de la dynastie moghole, Bâbur, a indiqué que « la grenade et les abricots sont superbes.... le gibier à Marguilan est bon, on trouve du cerf blanc à proximité. Les gens sont des Sartes. Ils forment un peuple courageux et querelleur. La coutume de l'exorcisme est répandue dans toute la Transoxiane, et la plupart des exorcistes renommés de Samarcande et de Boukhara sont des Marguilanis. L'auteur de la Hidaya (Burhan ud-din Ali ben Abu Bakr al-Marghilani) est né dans un village appelé Richtan. »

Cette réputation de dureté s'étend à l'époque moderne. Les marchands de Marguilan furent les principaux acteurs du commerce en Asie centrale et perpétuèrent leurs traditions sous l'Empire russe et durant l'époque soviétique, lorsque Marguilan était un foyer du marché noir en RSS d'Ouzbékistan.

La ville est entrée dans l'Empire russe après la chute du khanat de Kokand en 1876. Elle devient alors le chef-lieu administratif de l'ouïezd du même nom, dépendant de l'oblast de Ferghana et était appelée Marguelan (ou l'Ancienne-Marguelan, pour la distinguer de la Nouvelle-Marguelan, aujourd'hui Ferghana).

Scène du marché de Marguilan

Pendant l'époque soviétique un combinat de soie a été construit ainsi qu'une fabrique de soieries, des usines mécaniques, des fabriques de pièces et de réparation de tracteurs, des menuiseries et charpenteries, des fabriques de forge légère et des usines de produits laitiers.

Marguilan est aussi aujourd'hui un bastion de l'islam conservateur.

Soie[modifier | modifier le code]

La ville compte sur son sol la plus grande fabrique de soie traditionnelle d'Ouzbékistan, l'Usine de soie Yodgorlik, qui emploie plus de 2 000 travailleurs. Tout y est fait de manière traditionnelle, pour une production annuelle de quelque 250 000 m2 de tissu de soie de première qualité. L'usine voisine de soie de Marguilan emploie 15 000 travailleurs et utilise des machines modernes : elle produit environ 22 millions de mètres carrés par an. On ignore quand les secrets de la production de soie arrivèrent dans la vallée de Ferghana, mais Marguilan fut sûrement active dans cette industrie depuis des temps anciens.

Liens externes[modifier | modifier le code]