Marguerite de Rohan (v. 1330-1406)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vitrail jumelé de la basilique Notre-Dame-du-Roncier représentant à gauche Olivier de Clisson en armure et vêtement rouge, portant l'épée, et à droite son épouse Marguerite de Rohan en robe beige, haut rouge et cape bleue, représentée les mains jointes en signe de prière. Les deux personnages sont représentés en pied, de face, et se regardant mutuellement.
Vitrail de la basilique Notre-Dame-du-Roncier représentant O. de Clisson et son épouse Marguerite de Rohan.

Marguerite de Rohan (vers 1330-1406), noble bretonne issue de la famille de Rohan, est la fille d'Alain VII de Rohan et de Jeanne de Rostrenen, et successivement l'épouse de Jean de Beaumanoir, maréchal de Bretagne et héros du combat des Trente, puis d'Olivier V de Clisson, connétable de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

[[Gisants]] d'Olivier de Clisson et Marguerite de Rohan.

Marguerite de Rohan est la fille du vicomte Alain VII de Rohan et de Jeanne de Rostrenen, dame de Guémené-Guégant. Elle épouse en 1356 Jean de Beaumanoir, maréchal de Bretagne et héros du combat des Trente, avec qui elle a trois enfants. Elle s'unit en secondes noces à Olivier V de Clisson, connétable de France, vers 1378[1].

Son union avec Olivier de Clisson contribue à l'accroissement de la puissance de ce dernier face au duc Jean IV de Bretagne[2]. Marguerite influence Olivier V à la fin de sa vie dans le domaine spirituel, encourageant son mari à procéder à l'église Notre-Dame-du-Roncier à Josselin, où elle est enterrée en 1406. Le cénotaphe, commun avec Olivier de Clisson, profané en 1793, ne contient plus son corps, mais est toujours visible au XXIe siècle. Il présente les gisants de Marguerite de Rohan et Olivier de Clisson[3].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marguerite de Rohan », sur site généalogique de la famille de Carné (consulté le 18 mai 2011)
  2. Yvonig Gicquel, Olivier de Clisson, connétable de France ou chef de parti breton ?, Paris, Jean Picollec,‎ 1981, 329 p. (ISBN 978-2-86477-025-1), p. 91
  3. Jean-Luc Flohic (dir.) et Yvonig Gicquel, Patrimoine du Morbihan, Paris, Flohic Éditions, coll. « Le Patrimoine des communes de France »,‎ 1996, 1101 p. (ISBN 978-2-84234-009-4), p. 451