Marguerite de Bourgogne-Tonnerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite de Bourgogne.
Marguerite de Bourgogne-Tonnerre
Marguerite de Bourgogne-Tonnerre.
Marguerite de Bourgogne-Tonnerre.
Titre
Reine consort de Naples
18 novembre 12687 janvier 1285
(&&&&&&&&&&&0589416 ans, 1 mois et 19 jours)
Prédécesseur Béatrice de Provence
Successeur Marie de Hongrie
Reine consort de Sicile
18 novembre 12684 septembre 1282
(&&&&&&&&&&&0503813 ans, 9 mois et 16 jours)
Prédécesseur Béatrice de Provence
Successeur Constance de Hohenstaufen
Reine consort d'Albanie
1er février 12727 janvier 1285
(&&&&&&&&&&&0472412 ans, 11 mois et 6 jours)
Prédécesseur création du titre
Successeur Marie de Hongrie
Comtesse de Tonnerre
12624 septembre 1308
(&&&&&&&&&&01704746 ans, 8 mois et 3 jours)
Prédécesseur Eudes de Bourgogne et Mathilde II de Bourbon
Successeur Jean II de Châlon-Auxerre
Biographie
Dynastie Maison capétienne de Bourgogne
Date de naissance 1250
Date de décès 4 septembre 1308 (à 58 ans)
Lieu de décès Motte de Maulnes (Tonnerre)
Père Eudes de Bourgogne
Mère Mathilde II de Bourbon
Conjoint Charles Ier de Naples

Marguerite de Bourgogne, née en 1250, morte le 4 septembre 1308, comtesse de Tonnerre de 1262 à 1308. Elle devient reine consort de Naples, de Sicile et d'Albanie suite à son mariage avec Charles Ier de Naples.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marguerite de Bourgogne est la fille d'Eudes de Bourgogne, comte de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre et de Mathilde II de Bourbon (1234-1262).

Elle est la petite-fille du duc de Bourgogne Hugues IV et la nièce du duc de Bourgogne Robert II dont la fille se prénommant également Marguerite était cependant née 40 ans plus tard. Cf. Marguerite de Bourgogne (1290-1315).

Elle est la seconde épouse de Charles Ier (1226-1285), roi de Sicile, puis de Naples, roi de Jérusalem, comte d'Anjou, du Maine et comte de Provence.

Elle reçoit Tonnerre en partage alors qu'elle se trouvait en Italie et n'entre vraiment en sa possession qu'à la Toussaint 1273, une date qui marque la séparation des trois comtés d'Auxerre, de Nevers et de Tonnerre. Veuve en 1285, elle se retire à Tonnerre en compagnie de deux de ses parentes, Marguerite de Beaumont, veuve de Bohémond VII, comte de Tripoli, et Catherine de Courtenay, impératrice titulaire de Constantinople. Ces dames résidaient au château de Tonnerre et s’occupaient à des exercices de prière et de charité.

En 1293, Marguerite fonde à Tonnerre l’Hospice Notre-Dame des Fontenilles, et lui assure les revenus suffisant pour son fonctionnement. Cet hôpital deviendra l'Hôtel-Dieu de Tonnerre.

Elle meurt en 1308 sur la motte de Maulnes dans un château aujourd'hui totalement disparu et, n'ayant pas eu d'enfant, lègue Tonnerre à son petit-neveu Jean II de Châlon-Auxerre. Elle fut inhumée dans l’Hospice des Fontenilles.

En 2008, la ville de Tonnerre a commémoré la mort de Marguerite de Bourgogne lors de fêtes médiévales, les 5, 6 et 7 septembre 2008.

Ascendance[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Eudes III de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
4. Hugues IV de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Alix de Vergy
 
 
 
 
 
 
 
2. Eudes de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Robert III de Dreux
 
 
 
 
 
 
 
5. Yolande de Dreux
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11. Aénor de Saint-Valéry
 
 
 
 
 
 
 
1. Marugerite de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Archambaud VIII de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
6. Archambaud IX de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Béatrice de Montluçon
 
 
 
 
 
 
 
3. Mathilde II de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Guy de Châtillon
 
 
 
 
 
 
 
7. Yolande de Châtillon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Agnès II de Donzy
 
 
 
 
 
 

Liens externes[modifier | modifier le code]