Marguerite d'Angleterre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marketa skotsko.jpg

Marguerite d'Angleterre (1240 - 1275) était la fille aînée d'Henri III d'Angleterre et d'Éléonore de Provence.

Elle fut promise à Alexandre III d'Écosse, en 1244, à l'âge de quatre ans. Le mariage n'eut lieu que le , à York. La dot de Marguerite s'élevait alors à 5 000 marcs d'argent.

Durant la minorité d'Alexandre III, elle se plaint à ses parents de ne pouvoir vivre aux côtés de son époux et d'être presque tenue comme captive. En effet, une visite de Marguerite chez sa mère est refusée. La Reine Éléonore envoya alors Réginald de Bath auprès de sa fille, lequel rapporta son état dépressif. En 1255, le roi d'Angleterre décida donc de venir en personne réclamer des meilleures conditions pour sa fille. Marguerite reçoit également la visite de sa mère et de sa sœur Béatrice d'Angleterre. Elle fut par la suite autorisée à se rendre régulièrement en Angleterre. En 1257, Marguerite reçoit cette fois la visite de son frère, le futur Édouard Ier d'Angleterre.

La même année, elle est néanmoins menacée par les Comyn[Qui ?] à Loch Leven. Ceux-ci l'accusent d'avoir provoqué la venue du Roi d'Angleterre en 1255. Alexandre III lui permit néanmoins de continuer à se rendre chez sa famille. Elle accoucha d'ailleurs de son premier enfant, Marguerite, au Château de Windsor en 1261.

En février 1275, Marguerite tombe malade et meurt au château de Cupar. Elle est inhumée auprès de David Ier d'Écosse à l'abbaye de Dumferline.

Descendance[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rosalind K. Marshall, Scottish Queens: 1034-1714 Tuckwell Press, East Linton (2003) (ISBN 1-86232-271-6) (en) p22-26.