Marguerite d'Écosse (1261-1283)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite d'Écosse.

Marguerite d'Écosse, née le 28 février 1261 au château de Windsor et morte le 9 avril 1283, est la fille du roi Alexandre III d'Écosse et de Marguerite d'Angleterre. Mariée en 1281 avec le roi Éric II de Norvège, elle est reine consort de Norvège de 1281 à 1283.

Biographie[modifier | modifier le code]

La princesse Marguerite d'Écosse fille du roi Alexandre III d'Écosse vient en Norvège à l'âge de 20 ans pour épouser le jeune roi Eirik Magnusson, âgé de seulement 13 ans. Cette union avait été prévue le 25 juillet 1280 par un traité signé à Roxburgh qui fixait le montant de la dote de la princesse à 14.000 marks. En Norvège elle devait recevoir les revenus de domaines pour 1.400 marks . Le traité prévoyait en outre une clause qui devait sembler totalement hypothétique mais qui devait entrer en vigueur en 1286. Les futurs enfants du roi Eirik II bénéficieraient de droits de succession au trône d'Écosse si le roi Alexandre III mourait sans héritiers légitimes.

La tradition folklorique norvégienne et les Chroniqueurs écossais soulignent les efforts de cette princesse cultivée âgée de 20 ans nommée par ses nouveaux sujets « Margrete Aleksandersdotter », mariée à un jeune garçon qu'elle tente malgré l'influence de la reine mère Ingeborg Eriksdotter (morte en 1287) [1] d'éduquer en lui enseignant l'anglais le français et en lui inculquant les bonnes manières dans le choix de ses vêtements et sa façon de se tenir à table !

Malgré le jeune âge d'Eirik le mariage intervient à Bergen le 31 août 1281 [2] en présence de l'archevêque Jon Red et d'une grande assemblée d'ecclésiastiques, de seigneurs séculiers et de nobles écossais. L'union semble avoir été consommée rapidement car la reine meurt à Tønsberg dès le 9 avril 1283 [3] en donnant naissance à une fille nommé Marguerite, laissant son époux veuf à moins de 15 ans. La reine Marguerite d'Écosse est inhumée dans l'Église du Christ de Bergen.

Sa fille Marguerite Ire d'Écosse surnommée « The Maid of Norway » (c'est-à-dire: la Jeune fille de Norvège), deviendra l'unique héritière de son grand-père le roi Alexandre III d'Écosse après la mort de son oncle le prince héritier Alexandre le 29 janvier 1284.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. qui aurait d'abord refusé que Marguerite soit couronnée
  2. (is) & (la) Annales Islandaises: AD 1281
  3. (is) & (la) Annales Islandaises: AD 1283


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (no) Narve Bjørgo, « Margrete Aleksandersdotter », Norsk biografisk leksikon,consulté le 6 octobre 2013.
  • (en) Michael Brown The Wars of Scotland 1214~1371 The New Edinburgh History of Scotland p. 44-67. Edinburgh University Press, Edinburgh (2004) (ISBN 0-7486-1238-6)