Margarete Steiff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Margarete Steiff

Apollonia Margarete Steiff ou plus simplement Margarete Steiff (née le 24 juillet 1847 à Giengen an der Brenz - morte le 9 mai 1909) fut la fondatrice de la célèbre marque de jouet Steiff.

Biographie[modifier | modifier le code]

Margarete Steiff née à Giengen, troisième des quatre enfants des époux Friedrich et Maria Margarete Steiff. âgée de un an et demi, elle tombe gravement malade et est en partie paralysée ; on diagnostique plus tard une poliomyélite. La maladie n'empêche pas Margarete Steiff de devenir une enfant joyeuse avec des notes supérieures à la moyenne et une grande capacité d'organisation. Elle subit une opération durant l'été 1856, sans aucun succès, toutefois pendant son long séjour de convalescence à Ludwigsbourg et Wildbad et malgré des difficultés dues à sa paralysie partielle, elle prend des cours de couture, contre la volonté de ses parents. De retour chez elle, elle commence à gagner sa vie comme couturière.

Fondation de l'entreprise Steiff[modifier | modifier le code]

Pour faciliter la vie de Margarete et de ses deux sœurs , Friedrich Steiff aménage dans la maison familiale un atelier de couture. En 1874, Margarete est la première dans la ville à s'acheter une machine à coudre et bien qu'elle ne puisse s'en servir que du côté gauche à cause de sa paralysie, Margarete devient rapidement très productive et les commandes se font de plus en plus importantes. Elle fonde en 1877, sur les conseils d'un cousin parent par alliance (Wilhelm Adolf Glatz) une affaire de feutre, une petite entreprise avec plusieurs couturières employées.

En 1880, Margarete découvre dans une revue une image d'éléphant qui l'inspire et fait avec ses couturières des coussins d'aiguille sous la forme d'éléphant pour le marché d'Heidenheimer. Ces éléphants sont un succès avec les enfants, de sorte que d'autres animaux sont également produits. En 1892, un premier catalogue est imprimé, et en 1893, le chiffre d'affaires des jouets atteint déjà 16 000 marks. En 1901, les jouets Steiff s'exportent aux États-Unis, et le chiffre d'affaires s'élève à plus de 180 000 marks.

L'ours en peluche[modifier | modifier le code]

Richard Steiff, son neveu, crée en 1902 l'ours en peluche (l'invention est attribuée aussi à d'autres personnes), considéré comme le produit phare des Jouets Steiff. D'abord infructueux, ce n'est qu'à la fin de la foire du jouet de Leipzig que 3000 unités sont vendues.

Seulement cinq ans plus tard, en 1907, un million d'ours sont produits pour l'étranger. Entre-temps, les fils de Richard Steiff prennent en charge la direction de l'entreprise ; toutefois Margarete Steiff veille elle-même sur la qualité de la production et maintient un contact avec ses collaborateurs. Des ours en peluche sont également produits par d'autres entreprises, c'est pourquoi Franz Steiff invente en 1904 le « bouton dans l'oreille », une marque protégée encore aujourd'hui.

De 1903 à 1907, la production des ours en peluche augmente pour atteindre 1 700 000 unités et Steiff emploie 400 travailleurs à l'usine et 1800 employées à domicile. Pendant la crise économique en Amérique, en 1908, beaucoup de commandes sont annulées, ce qui affecte la santé de Margarete Steiff.

Margarete Steiff meurt le 9 mai 1909 à l'âge de 61 ans des suites d'une inflammation pulmonaire.