Margarete Mitscherlich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Margarete Mitscherlich, née le 17 juillet 1917 à Gråsten, et morte le 12 juin 2012 à Francfort-sur-le-Main, est une psychanalyste allemande. Elle est connue pour avoir écrit en 1967 avec son mari, Alexander Mitscherlich, un livre qui a scandalisé l'Allemagne, Le Deuil impossible (Die Unfähigkeit zu trauern. Grundlagen kollektiven Verhaltens). Cet ouvrage aborde la culpabilité nazie de l'Allemagne et son refoulement collectif par les Allemands après la Seconde Guerre mondiale.