Margaret Little (psychanalyste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Little.

Margaret (Isabel) Little est une médecin britannique, généraliste devenue une psychanalyste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Bedford, elle est la fille d'un professeur de mathématiques, et d'une mère qui avait grandi en Australie.

Formation[modifier | modifier le code]

Elle a terminé sa formation médicale 1927 à l'Hôpital St. Mary puis a exercé durant dix ans dans la banlieue de Londres. Elle a ensuite débuté sa carrière de psychothérapeute de 1936 à 1939 comme médecin assistant à la Tavistock Clinic avant d'ouvrir elle-même un cabinet privé de psychothérapie. Elle a fait une cure de psychologie analytique chez un jungien ("Dr X") puis une première analyse chez Ella Sharpe, une psychanalyste freudienne orthodoxe. Elle a été admise à l'Institut psychanalytique de Londres avec un travail sur les défenses paranoïdes (The wanderer. Some notes on a paranoid patient 1945). C'est ensuite en 1949 qu'elle a commencé son analyse avec Donald Winnicott alors qu'elle souffrait de graves angoisses psychotiques et mélancoliques. Ce travail a duré jusqu'en 1957 avec des interruptions, elle a rapporté en détail dans son récit d'analyse qui l'a rendu célèbre dans le milieu analytique."[1]. Margaret Little est ensuite devenue analyste formatrice à la Société Britannique de psychanalyse où, avec Winnicott elle a rejoint le groupe des indépendants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Margaret Little: Lorsque Winnicott travaille dans des zones où dominent les angoisses psychotiques - un compte rendu personnel in J. André, et C. Thompson (sous la dir.: "Transfert et états limites", PUF, coll. Petite bibliothèque de psychanalyse, 2002, ISBN 2130519 202

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(fr) (en)

  • Countertransference and the patient's response to it. IJP 32, 1951, 32-40
  • "R" - the analyst's total response to his patient's needs. IJP 38, 1957, 240-254
  • On delusional transference. IJP 39, 1958, 134-138
  • Countertransference symposium. Brit J Med Psychol 33, 1960, 29-31
  • On basic unity. IJP 41, 1960, 377-384
  • Transference in borderline states. IJP 47, 1966, 476-485
  • Winnicott working in areas where psychotic anxieties prevail. A personal record. Free Associations Nr. 3, 1985, 9-42
  • Transference Neurosis and Transference Psychosis. Toward Basic Unity. New York u.a. 1981
  • On the value of regression to dependence. Free Associations Nr. 10, 1987, 7-22
  • Psychotic Anxieties and Containment. A Personal Record of an Analysis with Winnicott. Northvale, N. J., 1990
  • Miss Alice M and Her Dragon. Recovery of a Hidden Talent. London 1990