Margaret Conrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conrad.

Margaret Conrad, O.C., est une professeure et une historienne canadienne, née à Bridgewater, mais ayant principalement vécue à Fredericton, au Nouveau-Brunswick[1]. L'une des historiennes les plus réputées au pays, elle est titulaire d'une chaire de recherche du Canada à l'Université du Nouveau-Brunswick[1]. Ses recherches sur l'histoire des provinces de l'Atlantique et la condition féminine sont considérées comme révolutionnaires[1]. Elle a inspiré plusieurs revues scientifiques et elle est membre fondatrice du Planter Studies Centre de l'Université Acadia[1]. Elle a favorisé la vulgarisation de l'histoire en participant à des organismes comme la Commission des lieux et monuments historiques du Canada et HISTOR!CA[1]. Elle est faite officière de l'ordre du Canada en 2005[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Margaret Conrad, O.C., Ph.D., F.R.S.C. », sur Le gouverneur général du Canada (consulté le 10 février 2011)