Margaret Cho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Margaret Cho

Description de cette image, également commentée ci-après

Margaret Cho en mars 2009

Naissance 5 décembre 1968 (45 ans)
San Francisco (Californie)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice, productrice, scénariste

Margaret Cho, née le 5 décembre 1968 à San Francisco (Californie), est une actrice, scénariste, productrice et réalisatrice américaine, d'origine coréenne.

En plus d'être une des actrices asio-américaines les plus connues, Margaret Cho, ouvertement bisexuelle, s'est à plusieurs reprises publiquement engagée dans le débat public en faveur des droits LGBT[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cho est né dans une famille Coréano-Américaine à San Francisco, Californie. Elle a grandi dans un quartier à diversité raciale dans les années 1970 et 1980, qu'elle a décrit comme une communauté de « vieux hippies, ex-drogués, le burn-out des années 60, drag queens, de Chinois et de Coréens ». Pour dire que c'était un melting-pot - elle fini par « C'était vraiment déroutant, instructif, des temps merveilleux. »[3].

Les parents de Cho, Young-Hie et Seung-Hoon Cho[4], dirigeaient PaperBack Trafic, une librairie à Polk Street dans la rue California Street à San Francisco. Son père écrit des livres de blagues et une colonne dans un journal de Séoul, Corée du Sud[5]. Plus tard Cho a exprimé un intérêt dans la comédie, elle a auditionné et a été accepté dans l' école d'Arts de San Francisco. Pendant son séjour à l'école, elle s'est impliquée dans le groupe d'improvisation[6] aux côtés de l'acteur Sam Rockwell.

Après avoir fait plusieurs spectacles dans un club à côté de la librairie de ses parents, Cho a lancé une carrière de stand-up et a passé plusieurs années à développer ses textes dans les clubs. La carrière de Cho a commencé à se construire après des apparitions dans des campus universitaires et à la télévision. En 1992, elle est apparue dans la série télévisée Les Craquantes un spin-off de The Golden Palace où elle jouait un petit rôle. En 1994, Cho a remporté le American Comedy Award de la meilleure comédienne[7]. En 2010, sur le plateau de l'émission de télévision The View, elle a parlé de sa nervosité à faire The Golden Palace et a remercié Rue McClanahan pour son aide lors des répétitions. Elle a également obtenu une place très convoitée en première partie de l'humoriste Jerry Seinfeld et était également une invitée fréquente du plateau The Arsenio Hall Show[8].

Carrière télévisuelle[modifier | modifier le code]

All American Girl[modifier | modifier le code]

Cette même année, ABC a élaboré et diffusé une sitcom basée sur la routine des stand-up de Cho. Le spectacle, All-American Girl, a d'abord été fêté comme la première émission télé mettant en vedette une famille d'Asie de l'Est.

Cho a exprimé des regrets concernant l'émission et ses producteurs.

  • Le producteur exécutif en particulier Gail Berman, a critiqué son apparence et la rondeur de son visage, Cho c'est sous-alimenté pendant plusieurs semaines. Sa rapide perte de poids, a modifié son apparence au moment du tournage de l'épisode pilote, ce lui a causé une insuffisance rénale grave[9].
  • Le spectacle a souffert des critiques au sein de la communauté est-asiatique des États-Unis sur sa perception des stéréotypes. Les producteurs ont dit de Cho, à différents moments de la production, qu'elle était « trop asiatique » et qu'elle n'était « pas assez asiatique ». À un moment donné au cours de l'émission, les producteurs ont engagé un coach pour apprendre Cho comment "être plus asiatique»[8].
  • Une grande partie de l'humour était gras avec parfois des stéréotypes de ses parents coréens.

Le spectacle a été annulé après avoir souffert de mauvaises critiques et des effets des modifications majeures de contenu au cours de sa seule saison comportant 19 épisodes[10].

Après l'annulation de l'émission, 1995, Cho est devenu accro à la drogue, ainsi qu'à l'alcool. Comme détaillé dans son autobiographie de 2002, « je suis celle que je veux être », en 1995, sa toxicomanie était évidente lors d'une performance à Monroe, en Louisiane, où elle a été hué par 800 collégiens à sa sortie de scène[11].

New Year's Rockin' Eve[modifier | modifier le code]

Dans le même temps qu'All-American Girl connaissait des difficultés, Margaret Cho a participé à l’émission New Year's Rockin' Eve de 1995 avec Steve Harvey[12],[13],[14].

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

Cho est apparu dans un épisode de la quatrième saison de Sex and the City série de la HBO. L'épisode, intitulé " The Real Me ", est diffusée le 3 Juin 2001, où était également invité le mannequin Heidi Klum.

Cho et sa famille et ses amis sont apparus dans un épisode de la série Celebrity Family Feud sur NBC, dans la première émission le 24 Juin 2008. Plus tard pendant l'été, Cho est apparu dans sa propre sitcom réalité The Show Cho pour VH1. Cette émission à commencé le 21 Août, 2008[15] et a duré une saison. Elle est ensuite apparu en tant qu'actrice de soutien dans la série Drop Dead Diva, qui a débuté en Juillet 2009[16].

En Avril 2011, Cho est la guest star de la série télévisée 30 Rock dans l'épisode 22 de la saison 5 Tout est beau sous le soleil (Everything Sunny All the Time Always). Elle jouait le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il. Elle a été nominée pour un Primetime Emmy Award de la meilleure actrice invitée dans une série télévisée comique[17]. Elle est apparue plus tard pour jouer le fils de Kim Jong-Il, Kim Jong-Un. En 2010, Cho est apparu comme cantdidate de ​​la 11e saison de Dancing with the Stars[18].

Spectacle[modifier | modifier le code]

Cho exécutant un spectacle de New burlesque en 2006 à la cérémonie de Miss monde Exotique.

En 2002, le spectacle Notorious C.H.O. (le titre dérivé du rappeur assassiné The Notorious B.I.G.), le spectacle traite de son adolescence dans les années 1970 à San Francisco et de sa bisexualité. L'année suivante, Cho a fait un autre stand-up filmé, Révolution, qui est sortie en 2004.

En 2005, Cho a commencé à promouvoir et tournée son nouveau spectacle, Assassin. Le spectacle est son quatrième rediffusé en direct et en première sur la chaîne de télévision payante à thématique gay Here!, en Septembre 2005. Les affiches pour Assassin présentait Cho en tenue de parachutiste et muni d'un microphone, une référence à la fameuse photo de 1974 de l'héritière Patty Hearst.

Cho a lancé The Sensuous Woman[19] (La femme sensuelle), une tournée de spectacle burlesque et de variétés, à Los Angeles le 10 Août 2007.

La première représentation de Beautiful tour de Cho était le 28 Février 2008, à Sydney, en Australie dans le cadre du festival Sydney Mardi Gras. Cho a également été le chef de parade pour la parade annuelle du festival le long d'Oxford Street , le 1er Mars.

Sa tournée Mother a été lancé à l'automne 2013 avec quelques représentations en Europe en 2014. Le titre de la tournée ne se réfère pas à des impressions sur la mère de Cho, mais sur Cho elle-même. Mother est le surnom donné par ses nombreux amis homosexuels au fil des ans[20].

Musique[modifier | modifier le code]

En Septembre 2008, Cho a sorti son single, I Cho Am a Woman, sur iTunes. La chanson, produite par Desmond Child[21], a été présenté sur sa série sur la chaîne VH1.

En 2010, elle a travaillé sur un album complet, Cho Dependent (en)[22]. L'album est sorti le 24 Août 2010. Elle a tourné des clips pour les chansons I'm Sorry, Eat Shit and Die, et My Lil' Wayne; Liam Kyle Sullivan a dirigé les deux premiers. L'album a été nominé pour un Grammy Award en 2010 dans la catégorie meilleure album de comédie[23]. En 2011, Showtime a diffusé un stand-up spécial intitulé Margaret Cho: Cho Dependent qui présentait le spectacle de l'album[24].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1994, Cho était dans une relation avec le réalisateur Quentin Tarantino, il est apparu dans un épisode de All-American Girl sitcom dans sa parodie de Pulp Fiction nommé Pulp Sitcom. Elle a également eu une relation avec le musicien Chris Isaak[25].

Cho a épousé Al Ridenour, un artiste et producteur de film.

En 2009, Cho vit à Peachtree City en Géorgie[26], car Drop Dead Diva est filmé dans la région d'Atlanta.

Elle est ouvertement bisexuelle[27].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • En 1994, le groupe Skankin 'Pickle a sorti son album Sing Along With Skankin 'Pickle avec une chanson intitulée "It's Margaret Cho".
  • En 1999, I'm the One That I Want gagne le prix du meilleur spectacle de l'année du magazine New York et a été nommé pour la meilleure performance de l'année par le magazine Entertainment Weekly[28].
  • En 2000, elle a remporté le Prix Allen Gracie des femmes américaines, dans le domaine de la radio et de la télévision, en reconnaissance de sa participation à l'évolution des rôles et des préoccupations des femmes[28].
  • En 2000, l'association Gay & Lesbian Alliance Against Defamation lui a décerné un Golden Gate Award et la décrit comme une artiste qui, « comme un pionnier, a fait une différence significative dans la promotion de l'égalité des droits pour tous, indépendamment de l'orientation sexuelle ou l'identité de genre »[29].
  • En 2001, elle a reçu un prix de l'organisation Lambda Legal (en) pour son engagement dans la cause LGBT[30].
  • En 2003, elle a reçu le prix Justice in Action de l'organisation protectrice des droits des Asio-Américains Asian American Legal Defense and Education Fund (en)[31].
  • En 2003, elle a reçu le prix Intrepid par l'organisation féministe Américaine National Organization for Women[32].
  • En 2004, elle a reçu le Prix du Premier Amendement par l'association Union américaine pour les libertés civiles[33].
  • Le 30 avril 2008 a été déclarée Margaret Cho Day à San Francisco[34].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme actrice[modifier | modifier le code]

Comme candidate[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme productrice[modifier | modifier le code]

Comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 'John Travolta is so gay': Margaret Cho causes controversy as she brands her Face/Off co-star 'gay' in comedy routine, Daily Mail, 8 mai 2013
  2. (en) Miguel A.SegoviaMargaret Cho, ,glbtq: [[An Encyclopedia of Gay, Lesbian, Bisexual, Transgender, and Queer Culture]], 2002
  3. "Biography". Margaret Cho: Official Site. August 15, 2008. Retrieved September 20, 2008.
  4. (en) « Margaret Cho Biography », Film Reference (consulté le 2007-12-29)
  5. « Margaret Cho Biography », Yahoo! Movies
  6. (en) Dann McDorman, « As Nasty As She Wants to Be »,‎ 2001-11-08
  7. (en) TheEnvelope.com, « Margaret Cho search results », The Los Angeles Times,‎ juillet 2014 (lire en ligne)
  8. a et b Jean Tang, « No Laughing Matter – Margaret Cho sounds off on political correctness, Asians in the media, and defying her parents », Jade Magazine,‎ octobre 2002 (consulté le 7 novembre 2011)
  9. (en) George Rush, Joanna Molloy, Marcus Baram et Marc S. Malkin, « Cho Tells A H'wood Horror Story », New York Daily News,‎ 18 juillet 1999 (lire en ligne) :

    « Cho says executive producer Gail Berman [...] told her, "The network has a problem with the fullness of your face." Cho's dieting got so bad she lost 30 pounds in two weeks that she made a secret trip to an emergency room when her kidneys failed. »

  10. (en) Sam Anderson, « Saved by the Gong: The sitcom that turned Margaret Cho into a cultural hero », Slate,‎ 23 février 2006 (consulté le 7 novembre 2011)
  11. (en) Margaret Cho’s mix of raunch and self-help conquers America « http://www.asianweek.com/2001_11_09/feature.html Margaret Cho’s mix of raunch and self-help conquers America » (Margaret Cho’s mix of raunch and self-help conquers America ArchiveMargaret Cho’s mix of raunch and self-help conquers America WikiwixMargaret Cho’s mix of raunch and self-help conquers America Archive.isMargaret Cho’s mix of raunch and self-help conquers America GoogleQue faire ?)
  12. (en) « Margaret Cho with Steve Harvey hosting New Year's Rockin' Eve 1995 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2009-04-09
  13. (en) « New Year's 1994 to 1995 on ABC », YouTube (consulté le 2009-04-09)
  14. (en) « Margaret Cho », Film Reference (consulté le 27 septembre 2010)
  15. « What We’re Watching This Fall », AsianWeek (consulté le 15 septembre 2008)
  16. (en) « Atlanta’s newest ‘Diva’ – Southern Voice » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), novembre 2011
  17. (en) « Tina Fey – 30 Rock », TV.com,‎ 29 avril 2011 (consulté le 7 novembre 2011)
  18. (en) Kristin Dos Santos, « Dancing With the Stars Sources Confirm Margaret Cho and Jennifer Grey—Guess Which One Gets Derek Hough? », E! Online,‎ 27 août 2010 (consulté le 7 novembre 2011)
  19. (en) « The Sensuous Woman », Margaret Cho official site,‎ 2007-10-04 (consulté le 2007-10-10)
  20. (en) Paul Hagen, « Cho Must Go On », Metrosource,‎ octobre-novembre 2013
  21. (en) « Comedian Margaret Cho has released a single on iTunes. », PerezHilton.com (consulté le 18 septembre 2008)
  22. « Cho Dependent », Amazon.com (consulté le 7 novembre 2011)
  23. « Nominees And Winners », GRAMMY.com (consulté le 7 novembre 2011)
  24. (en) « Margaret Cho: Cho Dependent », Showtime
  25. (en) « How Chris Isaak Keeps Romance at Bay », People,‎ 12 février 2002
  26. (en) Amarita Parashar, « Queen Margaret », The Advocate
  27. (en) « Cho, Margaret (b. 1968) », glbtq.com (consulté le 7 novembre 2011)
  28. a et b (en) « augsburg » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), novembre 2011
  29. Margaret Cho, Billie Jean King, E*TRADE's Kathy Levinson and Dennis & Judy Shepard To Be Honored At GLAAD's Washington, DC and San Francisco Media Awards Ceremonies April 26, 2000
  30. Cho Nuff: Outspoken comic brings her all-inclusive act to Charlotte by Karen Doyle Martin, April 24, 2002
  31. Fearless and Funny Women Reign Supreme at AALDEF's Year of the Ram Celebration in NY by Lia Chang, February 16, 2003
  32. « NOW's First Annual Intrepid Awards Gala: Margaret Cho », Now.org,‎ 10 juillet 2003 (consulté le 7 novembre 2011)
  33. « ACLU News: ACLU/SC Honors Civil Liberties Advocates At Annual Garden Party » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), novembre 2011
  34. Last Night: Margaret Cho Day at City Hall, sfweekly.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :