Marcus Gheeraerts le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gravure de Wenceslas Hollar, 1644, d'un autoportrait de Marcus Gheeraerts le Jeune, 1627 (aujourd'hui perdu).

Marcus Gheeraerts (également écrit Gerards ou Geerards) (Bruges, c. 1561/62 — 19 janvier 1636) est un peintre de la cour des Tudor, décrit comme « le plus important artiste de qualité à travailler à grande échelle en Angleterre entre Eworth et Van Dyck »[1]. Il arrive en Angleterre, encore enfant, avec son père, le peintre Marcus Gheeraerts l'Ancien. Il est le portraitiste à la mode dans la dernière décennie du règne d'Élisabeth Ire lorsqu'il est employé par le champion et pageant-master de la reine, Sir Henry Lee. Il introduit dans la peinture de cour une nouvelle esthétique en capturant le caractère et l'essence du modèle par une observation minutieuse. Portraitiste favori d'Anne de Danemark, épouse de Jacques Ier, il deviendra cependant démodé dans les années 1610.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Strong 1969, p. 22.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Hearn, Karen, et Rica Jones, Marcus Gheeraerts II : Elizabethan Artist, London, Tate Gallery, 2003.
  • (en) Poole, Reginald Lane, « Marcus Gheeraerts, Father and Son, Painters », The Walpole Society, n. 3, 1914, pp. 1-8.
  • (en) Strong, Roy, « Elizabethan Painting: An Approach through Inscriptions. III. Marcus Gheeraerts the Younger », The Burlington Magazine, n. 105, 1963, pp. 149-157.
  • (en) Strong, Roy, The English Icon : Elizabethan and Jacobean Portraiture, London/New York, 1969, pp. 21-24 ; 269-304.

Sur les autres projets Wikimedia :