Marcus Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcus Clarke en 1874

Marcus Andrew Hislop Clarke (24 avril 1846 - 2 août 1881) est un romancier et poète australien, connu surtout pour son roman "For the Term of his Natural Life".

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcus Clarke nait à Londres le 24 avril 1846 et fait ses études à Highgate School. Il est le fils unique de William Hislop Clarke. Il émigre en Australie, où son oncle, James Langton Clarke, était juge. Il est d'abord employé à la Banque d'Australasie mais ne montrant aucune aptitude à son poste, il doit rapidement travailler dans une ferme sur la rivière Wimmera, au Victoria.

Il avait déjà écrit des articles pour l'"Australian Magazine" lorsque, en 1867, il rejoint le personnel de l'"Argus de Melbourne" grâce à l'aide du Dr Robert Lewins. Il visite brièvement la Tasmanie en 1870 à la demande de l'Argus pour se rendre compte sur place des conditions réelles de vie lors de la période du bagne dont il retraçait l'histoire. "Old Stories Retold" commence à paraître dans l'"Australasian" de février. Le mois suivant, son grand roman "His Natural Life" (appelé plus tard "For the Term of his Natural Life") commence à paraitre en feuilleton dans l'"Australasian Journal". En 1872, il devient secrétaire de la Bibliothèque publique de Melbourne et, en 1876, assistant-bibliothécaire. Il fonde en 1868 le "Club de Yorick" qui compte rapidement parmi ses membres les écrivains australiens les plus en vue. En 1869, il épouse l'actrice Marian Dunn avec qui il a eu six enfants.bEn dépit de son succès populaire Clarke rencontre constamment des difficultés financières, dont on dit qu'elles ont hâté sa mort, à Melbourne, le 2 août 1881.

Le plus célèbre de ses livres, "For the Term of his Natural Life"(Melbourne, 1874), est un récit magistral de la vie d'une colonie pénitentiaire en Australie. Il a également écrit "le philosophe péripatéticien" (1869), une série d'articles amusants repris de l'Australasian; "Long Odds" (Londres, 1870), une nouvelle et de nombreuses comédies dont la plus célèbre est "Twinkle, Twinkle, Little Star" donnée au Théâtre Royal à Melbourne à Noël 1873.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :