Marché couvert de Montreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marché couvert
Entrée du marché côté lac
Entrée du marché côté lac
Présentation
Nom local Marché couvert en la Rouvenaz
Protection Bien culturel d'importance nationale
Géographie
Pays Suisse
Canton Vaud
Localité Montreux
Localisation
Coordonnées 46° 25′ 56″ N 6° 54′ 35″ E / 46.432339, 6.9097746° 25′ 56″ Nord 6° 54′ 35″ Est / 46.432339, 6.90977  

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Marché couvert

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Marché couvert

Le marché couvert de Montreux, localement appelé marché couvert en la Rouvenaz est un marché couvert située dans la ville vaudoise de Montreux, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le marché couvert est construit en 1891-1892 par l'architecte Henri Chaudet, grâce à un don de 80 000 francs fait par Henri Nestlé, habitant de Montreux. Ce dernier meurt toutefois neuf mois avant l’inauguration de l'édifice[1]. Unique exemple helvétique de halle de marché entièrement en métal[2] . Sa structure fait références aux Halles de Paris construites par Victor Baltard, l'acier utilisé provenant du même l'atelier que celui utilisé pour construire la tour Eiffel[3].

Dans les années 1930, un projet de jardin anglais met en péril le marché couvert tout en prévoyant une nouvelle construction. Cette idée restera cependant au stade d'étude et ne sera pas retenu par les autorités communales[4].

En 1970, le marché est transformé en parking avant de reprendre son aspect initial quelques années plus tard avec la création d'un parking souterrain dans son sous-sol[5]. Le bâtiment lui-même est restauré et reconstruit dans les années 1980, en particulier pour le fermer afin d'éviter les nombreux courants d'air dont se plaignaient les commerçants depuis sa création[6]. Pendant l'hiver 2012, le gel et une accumulation d'eau ont forcé les autorités à fermer provisoirement le marché couvert, le temps d'évacuer l'eau et de sécuriser les colonnes fragilisées[7].

La structure est classée comme bien culturel d'importance nationale[8]. Outre son utilisation primaire de halle, elle peut également être transformée en salle de banquet de 800 places ou de cocktail[9], voire en salle de spectacle, comme cela a été le cas en particulier en 1982[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges-P. van Bogaert, Le marché couvert de Montreux : 1891, École polytechnique fédérale de Lausanne,‎ 1978
  • René Koenig, Le marché couvert en la Rouvenaz, Imprimerie Corbaz S.A.,‎ 1992

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Gonthier, -Montreux et ses hôtes illustres, Éditions Cabédita, coll. « Archives vivantes romandes »,‎ 1999 (ISBN 9782882952677), p. 47
  2. Guide artistique de la Suisse, Société d'histoire de l'art en Suisse,‎ 2011 (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 431
  3. « Marché couvert Montreux-Vevey », sur myswitzerland.com (consulté le 4 septembre 2012)
  4. Pierre Frey, Alphonse Laverrière, PPUR presses polytechniques,‎ 1999 (ISBN 9782880744168), p. 151
  5. « Marché couvert » (consulté le 4 septembre 2012)
  6. « Le marché couvert » (consulté le 4 septembre 2012)
  7. « Fissuré par le gel, le marché couvert de Montreux est fermé », 24 Heures,‎ 17 février 2012 (lire en ligne)
  8. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  9. « Marché Couvert », sur montreux-vevey.com (consulté le 4 septembre 2012)
  10. « Lo Scex que plliau, Marché couvert de Montreux », sur notrehistoire.ch (consulté le 4 septembre 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :