Marché central de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marché central.

45° 32′ 00″ N 73° 38′ 57″ O / 45.533351, -73.649281

Marché central

alt=Description de l'image Logo Marche central de Montreal.jpg.
Création 1950
Actionnaires British Columbia Investment Management Corporation
Site web Le site web
Tour du Marché central de Montréal

Le Marché central de Montréal est l'un des centres commerciaux les plus importants du Canada avec plus de 1 million de pieds carrés et plus de soixante locataires. Il accueille plus de 10 millions de visiteurs par année.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Marché central est situé dans le quadrilataire borné au nord par la voie ferrée du Canadien National, à l'est par la voie ferrée du Canadien Pacifique, à l'ouest par le boulevard de l'Acadie et au sud par le boulevard Crémazie. Il a une localisation exceptionnelle, entourée de l'autoroute 15 et de l'Autoroute métropolitaine (40), dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville de Montréal.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1950, le Marché central débute ses activités lorsque plusieurs maraîchers de Montréal quitte le Marché Bonsecours (dans le Vieux-Montréal) devenu trop petit et peu accessible[1].

À partir de 1992, la Congrégation des Sœurs du Bon-Pasteur de Québec investissent massivement dans l'achat du Marché central. Par la suite, les sœurs, qui avaient un intérêt considérable dans le projet de construction, s'étaient fait convaincre par des fraudeurs de garantir deux prêts au Marché central totalisant 61 millions de dollars.

Quand le détournement de fonds a été mis au jour, les banques ont rappelé les prêts, que les religieuses ont dû rembourser, non sans déposer un protêt. Pour éviter la catastrophe financière, les sœurs ont négocié toutes les créances et racheté l'entreprise en faillite- une tâche colossale- et terminé elles-mêmes la construction du Marché central. Après maintes péripéties, elles ont revendu en janvier 2005 le Marché central à profit pour la somme de 302 millions à la British Columbia Investment Management Corporation[2].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]