Marcel Pourtout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel Pourtout est un carrossier automobile et homme politique français, né le 12 février 1894 à Saint-Aignan-sur-Cher et mort le 29 août 1979 à Rueil-Malmaison. Il est le fondateur de la Carrosserie Pourtout et a été maire de la commune de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) pendant presque 30 ans, de 1941 à 1971, avec une interruption de 1944 à 1947.

La création de la Carrosserie Pourtout[modifier | modifier le code]

En 1906, alors âgé de douze ans, Marcel Pourtout entre en qualité d’apprenti bourrelier chez un petit carrossier de Puteaux, avec pour seul diplôme son certificat d’études. En 1913, il est employé chez Krieger, un fabricant de petites voitures électriques. Lorsque la guerre est déclarée en 1914, il part pour cinq ans. À son retour, il est embauché dans les ateliers De Dion à Puteaux, et se marie en 1919. Il travaille ensuite chez un garagiste de Bougival, avec un statut particulier lui permettant d’être à son compte au sein de l’entreprise. Il travaille également pour le carrossier Manessius.

Marcel Pourtout devant une Peugeot 301 Eclipse.

En 1923, il est contremaître chez Aubertin, carrossier à Levallois. Lorsque ce dernier quitte les affaires, Marcel Pourtout décide de s’installer à son compte à Bougival, avec une dizaine de compagnons. En 1925, la Carrosserie Pourtout est née. En quelques années, les nombreuses commandes lui permettent de rembourser les sommes empruntées, et en 1928, il doit ainsi agrandir ses ateliers. Il quitte Bougival pour Rueil-Malmaison en 1936, et les effectifs de la Carrosserie sont alors d’une cinquantaine d’ouvriers. Depuis sa création, il tient l’entreprise avec sa femme qui s’occupe de la comptabilité. Les créations d’avant guerre sont essentiellement des voitures à l'unité, aérodynamiques, sportives, ou des petites séries. Tous les ans, Marcel Pourtout expose ses nouveautés au Salon de l’automobile.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Cabriolet Delahaye type 135 MS Pourtout

Avec la Seconde Guerre mondiale, les activités vont se ralentir, et Marcel Pourtout sera nommé maire de Rueil-Malmaison en 1941, en raison de sa fonction de chef d’entreprise - conséquente pour l’époque. Durant le conflit, la Carrosserie va réaliser des ambulances, sur des châssis Chevrolet. De 1947 à 1952, la Carrosserie Pourtout sera encore présente au Salon de l’automobile, mais ce sera la fin des « Belles d’avant guerre », notamment à cause de la mort du dessinateur automobile et résistant Georges Paulin. Après avoir réalisé encore un certain nombre de carrosseries prestigieuses, Marcel Pourtout finira par s’orienter, avec son fils Claude, vers les véhicules industriels et publicitaires, en plus de sa fonction de maire.

Il fut également Président du Conseil Général de Seine-et-Oise.

Décorations[modifier | modifier le code]

Marcel Pourtout est Officier de l'Ordre National de la Légion d'Honneur, Médaillé Militaire, décoré de la croix de guerre 1939-1945, Officier des Palmes Académiques, et Maire Honoraire de Rueil-Malmaison.

Mandat[modifier | modifier le code]