Marcel Otte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel Otte

alt=Description de l'image Marcel OTTE.jpg.
Naissance 5 octobre 1948 (66 ans)
Brasschaat,
Drapeau de la BelgiqueBelgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Profession

Marcel Otte, né le 5 octobre 1948, est docteur en histoire de l’art et archéologie, Paléoanthropologue, professeur de Préhistoire à l'université de Liège, Belgique. Son principal domaine de recherche concerne les échanges culturels à l’intérieur du continent européen durant la Préhistoire ancienne (Paléolithique), ainsi que les mouvements liés aux aires géographiques proches[1]. En Belgique, Marcel Otte poursuit un programme de recherche visant à la mise en valeur de la Préhistoire des sites wallons, dont la grotte Scladina à Sclayn.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès le plus jeune âge, Marcel Otte, développe une affection particulière, poétique et presque viscérale pour le « caillou ». « Sans oublier la perspective lointaine qui nous fait remonter à des milliers d'années [j’apprécie] sa texture, sa densité et même son côté sensuel. »[2].

À 17 ans, il entre à l’Université de Liège où, titulaire de deux doctorats, il entame une carrière de chercheur avant d’être nommé au grade de professeur. Durant ses études, il participe à des campagnes de fouilles avec : André Leroi-Gourhan, à Pincevent ; Gerhard Bosinski sur le site allemand de Gönnersdorf, en Rhénanie ; François Bordes à Pech de l'Azé ; Jacques Tixier à Ksar'Aqil, Liban etc.

Présent sur quatre continents, il reste néanmoins très attaché à sa terre natale et particulièrement au chantier de la Place Saint-Lambert, Liège. Il lutte contre sa destruction dès 1977. Soutenu dans son combat par les plus hautes autorités de l’Université de Liège, il mène des actions allant jusqu’à s’allonger devant les bulldozers pour contrer leur avancée destructrice.

Professeur et chercheur, Marcel Otte est un préhistorien, paléoanthropologue pour qui la science est une « aventure de l'esprit dont le moteur doit être la poésie »[2].

Directeur du Centre de recherches archéologiques, du Centre de recherches sur les civilisations du Paléolithique supérieur européen et du Musée archéologique de l’Université de Liège, il assure également la présidence du groupe de contact Préhistoire du F.N.R.S.

Directeur de chantiers, membre du comité de rédaction de revues (Archeologia Venatoria, Tübingen, Allemagne ; National Science Foundation, Washington, U.S.A. ; Trabajos de Prehistoria, Madrid, Espagne ; Publications E.R.A.U.L. (Études et Recherches Archéologiques de l'Université de Liège)[3], il dirige, depuis 1992 la revue L'Anthropologie, Paris. Il est éditeur de Palevol, expert pour Antiquity, le Centre National de la Recherche (France), pour Trabajos de Prehistoria (Madrid) et membre du Conseil Scientifique au Muséum national d'histoire naturelle.

Ses activités scientifiques s’étendent sur toute l’Europe et particulièrement à la direction du Centre de Recherche sur les civilisations préhistoriques européennes (Union Internationale des Sciences Préhistoriques). Il représente le Benelux à la Commission 8 de l'UISPP, Le Paléolithique supérieur en Europe, et la Belgique auprès du Conseil permanent et du Comité exécutif de l’Union Internationale des Sciences Préhistoriques à Paris.

Il est également membre de l’Australian Rock Art Research Association, Darwin, Australie; European Association for Near Eastern Archaeology, Jérusalem et International Association for the study of Anthropology and Archaeology, Tel Aviv, Israël; Russian Archaeological Society, Saint-Pétersbourg, Russie; Paleoanthropology Society, Washington et Society for American Archaeology, Chicago, États-Unis.

Travaux[modifier | modifier le code]

Son domaine de recherche concerne principalement les échanges culturels à l'intérieur du continent européen durant la Préhistoire ancienne (Paléolithique). Il recouvre aussi les mouvements liés aux aires géographiques proches, telles que l'Afrique du Nord, l'Anatolie et la Sibérie occidentale. Il a ainsi été amené à étudier les documents sur place au cours de divers séjours en Europe centrale et orientale. Depuis plusieurs années, une équipe constituée à cet effet et grâce à des subsides nationaux poursuit sous sa direction des travaux de terrain en différentes régions concernées par ce programme : Iran, Syrie, Turquie, Crimée, Moldavie, Roumanie, Portugal et Maroc. Divers travaux à caractère ponctuel ou à vocation synthétique ont paru dans ce cadre. Par ailleurs, une série de rencontres internationales furent organisées à l'Université de Liège afin de confronter ces découvertes à celles produites par d'autres laboratoires et d'atteindre une intégration générale à caractère historique. La plus récente de ces rencontres fut le XVIe Congrès de l’Union Internationale des Sciences Pré- et Protohistoriques, qui s’est tenu à Florianópolis, Brésil, en septembre 2011, suivie d’un Colloque de la Commission 8, Paléolithique supérieur, à l’Université de Liège, ayant pour thème les Modes de contacts et de déplacements au Paléolithique eurasiatique.

La Préhistoire de notre continent est ainsi abordée globalement et à partir d'une problématique uniforme fondée sur des données renouvelées. L’Université de Liège prend dès lors un rôle actif dans cette nouvelle connaissance, trop souvent réservée aux chercheurs d'outre-Atlantique. Par ailleurs, l'édition d'une revue scientifique (Préhistoire Européenne), à Liège puis à Paris (en collaboration avec L’Anthropologie) permet d'établir des contacts avec tous les pays du continent. Rencontres, publications et fouilles sur le terrain sont donc autant de moyens combinés pour produire une recherche originale et fructueuse où l’ULg occupe une place prépondérante.

À l'intérieur du pays, Marcel Otte poursuit un programme de recherche soutenu par le Ministère de la Région Wallonne. Il concerne la connaissance et la mise en valeur de la Préhistoire des sites wallons (grottes paléolithiques de Sclayn, Chaleux, Trou Magrite et Bois Laiterie, site de plein air de Maisières-Canal et village néolithique à Alleur, Domaine Militaire).

Publications (liste sélective)[modifier | modifier le code]

  • Neandertal / Cro-Magnon, Éditions Errance, 2014
  • Les Gravettiens, Éditions Errance, 2013
  • À l'aube spirituelle de l'humanité. Une nouvelle approche de la Préhistoire, Paris, Odile Jacob, septembre 2012
  • Méthodes archéologiques, Éditions de Boeck, (avec la participation de Pierre Noiret), 2012
  • La Préhistoire de la Chine et de l'Extrême-Orient, Paris, Éditions Errance, 2011
  • Neandertal réhabilité, in Dossier d'archéologie, n° 345, Dijon, Éditions Faton, 2011
  • Les Aurignaciens, Éditions Errance (Civilisations et cultures), Paris, 2010
  • L’évolution des gestes techniques de la Préhistoire, Éditions De Boeck, (avec la contribution de Pierre Noiret), 2010
  • Cro-Magnon. Aux origines de notre humanité, Éditions Perrin (Collection Tempus # 315), Paris, 2010
  • Les hommes de Lascaux, civilisations paléolithiques en Europe, Éditions Armand Colin, Paris, 2009
  • La préhistoire, 3e édition, Éditions De Boeck, Bruxelles, 2009
  • Une futile audace, Éditions de la Réunion des Musées Nationaux, Paris, 2009
  • Vers la Préhistoire. Une initiation, Bruxelles, Éditions de Boeck, 2007
  • Arts protohistoriques. L'aurore des dieux, Préface de Jean Guilaine, Éditions De Boeck. Bruxelles, 2007
  • L’Aurignacien du Zagros, Liège, ERAUL 118, (avec la contribution de Kozlowski J.K), 2007
  • Arts préhistoriques. L’articulation du langage, Bruxelles, De Boeck (coll. « Université »), 2006
  • L'aventure humaine. Des molécules à la culture, Éditions de Boeck, (avec les contributions de Robert Boyd, Joan Silk, Yves Coppens et Stéphane Ducrocq), 2003
  • La Protohistoire, Bruxelles, De Boeck (coll. « Université »), (avec les contributions de Daid-Elbiali M., Éluère C. et Mohen J.-P.), 2002
  • Les origines de la pensée. Archéologie de la conscience, Sprimont, Pierre Mardaga Éditeur, (coll. « Psychologie et Sciences humaines », 230), 2001
  • Approches du comportement au Moustérien, Oxford, B.A.R. International Series 833, 2000
  • Le Paléolithique supérieur en Europe, Paris, Armand Collin, (avec les contributions de Djindjian Fr., Kozlowski J.K. ) (coll. « U »), 1999
  • La Préhistoire, Bruxelles, Éditions De Boeck (coll. « Université »), (avec les contributions de Vialou D. et Plumet P.), 1999
  • La Protohistoire, Avec Mireille David-Elbiali, Christiane Éluère, Jean-Pierre Mohen et Pierre Noiret, Bruxelles, De Boeck, 2008.
  • Cro-Magnon, Librairie Académique Perrin, Paris, 2008
  • Vers la préhistoire, Bruxelles, De Boeck, 2007
  • Arts protohistoriques, Bruxelles, De Boeck, 2007. Préface de Jean Guilaine
  • Arts préhistoriques, Bruxelles, De Boeck, 2005. Préface de Jean Clottes
  • La Préhistoire, Bruxelles, De Boeck, 2003. Avec Patrick Plumet et Denis Vialou
  • Le Paléolithique supérieur en Europe, Paris, Armand Collin, 1999
  • Le Paléolithique inférieur et moyen en Europe, Armand Collin, Paris, 1996
  • Préhistoire des religions, Paris, Masson, 1993
  • Le Gravettien en Europe centrale, Bruges, Dissertationes Archaeologicae Gandenses, vol. XX, Bruges, 2 vol., 1981
  • Le Paléolithique supérieur ancien en Belgique, Bruxelles, Monographies d'Archéologie Nationale, vol. 5, 1979
  • La Préhistoire à travers les collections du Musée Curtius, Liège, Éditions Eugène Wagke, 1978
  • Le château médiéval de Saive, Liège, 1971

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Marcel Otte - Préhistorien, paléoanthropologue", Hominidés.com
  2. a et b Propos recueillis par Stéphanie Koch, La Libre Belgique, « Un amour poétique et viscéral du caillou » , 7 juin 2001.
  3. http://www2.ulg.ac.be/prehist/PUBLICATIONS/ERAUL/catalog.html

Liens externes[modifier | modifier le code]