Marcel Mithois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel Mithois, né le 15 juin 1922 à Port-Saïd (Égypte) et mort le 20 juillet 2012[1], est un écrivain et auteur dramatique français. Mithois est l'auteur de pièces à succès avec Jacqueline Maillan comme Croque-monsieur (1964) et Coup de soleil (1982). C'est aussi le scénariste de la série télévisée Les Quatre Cents Coups de Virginie (1979), auto-adaptée de sa chronique dans Jours de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Mithois est né le 15 juin 1922 à Port-Saïd (Égypte) d'un père normand, ingénieur du Canal de Suez, et d'une mère à moitié écossaise.

À onze ans, il se retrouve pensionnaire à l'institution Stanislas à Paris et sera accueilli par le docteur Genevoix, frère de l'écrivain et académicien français Maurice Genevoix. Il avait alors pour ami Gérard Philipe.

Il passe la guerre en Égypte, pensionnaire chez les jésuites, où il passe son bac philo, puis commence son droit. En 1942, il s'engage dans les Forces françaises libres et fait la campagne d'Afrique du nord.

Après la Libération, il poursuit ses études à l'Institut d'études politiques de Paris pour devenir ambassadeur, mais laisse tomber Sciences Po pour entrer dans la revue Réalités dont il deviendra directeur littéraire. Cela lui permettra d'aider de jeunes écrivains comme Hervé Bazin, Sébastien Japrisot ou Georges Arnaud, et de rencontrer les plus beaux esprits de l'époque : Albert Camus, Aragon, Ionesco, Anouilh, André Malraux, Colette...

Il épouse une femme qui avait eu trois enfants d'un premier mariage, et qu'il avait rencontrée à Cannes des années plus tôt. Ils eurent trois autres enfants, et les fins de mois étaient difficiles. Il a alors l'idée d'écrire un roman, pendant ses trajets en métro : Passez muscade (1954). Il l'envoie à René Julliard qui le recontacte immédiatement et lui promet le Prix Goncourt. Il ne l'obtient pas mais le livre a un certain succès, et il écrit un deuxième roman Un morceau de roi (1955) toujours chez Julliard, qui ne se vendit pas très bien.

Il n'écrira plus de roman car « Cela prend trop de temps à écrire, et j'ai trop d'enfants à nourrir ». Il passe à la radio, sur France Inter, où on lui commande un billet d'humour hebdomadaire, puis des feuilletons humoristiques Une si jolie petite peste (1957) et Les Grandes Heures de Pamela (1958).

Il remporte alors un concours de pièces comiques en un acte avec Isabelle et le général qui sera enregistrée avec François Périer, Pierre Bertin, Denise Gence, Evelyne Gabrielli.

Les demandes affluent, et il décide de s'essayer à une pièce en trois actes Une femme en or et qui sera jouée en mars 1964 au Théâtre Saint-Georges, cinq ans plus tard et après un véritable parcours du combattant, sous le titre de Croque-monsieur (titre trouvé par un de ses amis, le pianiste Samson François). Premier grand rôle au théâtre pour Jacqueline Maillan, ce sera un triomphe, la pièce sera jouée plus de 1700 fois.

Parallèlement, Marcel Dassault lui confie une chronique humoristique dans son hebdomadaire Jours de France. Ce sera Paul et Virginie, une chronique maritale qui sera un des succès de Jours de France. Il en écrira plus de deux cents pendant quatre ans sans interruption. Elles seront éditées chez Julliard et feront l'objet d'une série télévisée : Les Quatre Cents Coups de Virginie avec Anicée Alvina diffusée en 1979, dont il signe et l'adaptation et les dialogues.

Après le succès de Croque-Monsieur, il poursuit une carrière d'auteur dramatique et d'auteur de télévision, il sera même directeur des créations dramatiques à l'ORTF puis directeur du comité de lecture à la SFP (Société Française de Production) entre 1970 et 1985.

Il continuera son travail d'auteur, émaillé de succès théâtraux comme Coup de soleil, avec Jacqueline Maillan au Théâtre Antoine en 1982.

Prix et décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Officier des Arts et Lettres
  • Médaille commémorative des Services volontaires dans la France libre
  • Médaille du Levant
  • Prix Courteline de la SACD.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
  • 1954 : Passez muscade
  • 1955 : Un morceau de roi
Feuilletons radio publiés
  • 1957 : Une si jolie petite peste
  • 1958 : Les Grandes Heures de Pamela
  • 1963 : Les Nouvelles Aventures de Paul et Virginie
Pièces radiodiffusées
  • 1958 : Élisabeth est morte
  • 1958 : Isabelle et le général
  • 1959 : Cruelle Galéjade
  • 1960 : L'Accompagnateur
  • 1961 : Ça n'existe pas
  • 1961 : Le Passe-Temps
  • 1961 : Les Coups de théâtre
  • 1963 : La Troisième Agnès
Adaptations
  • 1966 : Une fois par semaine
  • 1972 : Le Saut du lit
  • 1974 : L'Arc de Triomphe
  • 1974 : Les Jeux de la nuit
  • 1978 : Le Vent sur la maison
  • 1978 : Les Folies du samedi soir
  • 1986 : Au secours ! Elle me veut
  • 1989 : Mon dernier rêve sera pour vous
Scénarios
  • 1968 : Puce
  • 1978 : Paul et Virginie
  • 1980 : Madame S.O.S.
  • 1981 : S.A.R.L. (Société amoureuse à responsabilité limitée)
Théâtre
L'Ironie du sort

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Théâtre publié
  • Isabelle et le général. In L'Avant-scène, Fémina-théâtre n° 174, 15 mai 1958.
  • Les Coups de théâtre : comédie en 1 acte. In L'Avant-scène-Théâtre n° 240, 1961.
  • Le passe-temps. In L'Avant-scène théâtre n° 253, 15 novembre 1961.
  • La Troisième Agnès. In L'Avant-scène-théâtre n° 300, 1er décembre 1963.
  • Les Vacances rêvées : comédie en un acte. In L'Avant-scène Théâtre n° 325, 1er janvier 1965.
  • Croque-Monsieur. Les Coups de théâtre. Les Vacances rêvées. Un Crime de bon ton. Paris : Julliard, 1969, 223 p.
  • Croque-monsieur : comédie en 2 actes. Paris : Avant-scène théâtre, coll." L'avant-scène théâtre poche", 2008, 105 p. ISBN 978-2-7498-1065-2
  • L'Arc de triomphe : comédie / d'après Franca Valéri. In L'Avant-scène Théâtre n° 535, 15 février 1974.
  • Madame la défunte : 1 acte. In L'Avant-scène-Théâtre n° 391, 15 nov. 1967.
Romans
  • Passez muscade. Paris : Julliard, 1954, 253 p.
  • Une si jolie petite peste. Paris : P. Horay, 1957, 221 p.
  • Nouvelles aventures de Paul et Virginie. Paris : R. Julliard, 1963, 285 p.
  • Les 400 coups de Virginie. Paris : R. Julliard, 1964, 263 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-France.-Deces-de-l-auteur-de-theatre-Marcel-Mithois_6346-2097991-fils-tous_filDMA.Htm

Liens externes[modifier | modifier le code]