Marcel Feur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel Feur

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Signature de Marcel Feur sur un vitrail
de l'église d'Échourgnac.

Naissance 9 janvier 1872
Décès 28 septembre 1934 (à 62 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Marcel Feur, né le 9 janvier 1872 et mort le 28 septembre 1934[1], est un maître-verrier français connu pour ses vitraux d'art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Henri Feur dont il reprend en 1908 la maison bordelaise fondée en 1850, il est notamment à l'origine de la réalisation des vitraux de l’église Sainte-Marie Madeleine de Rennes-le-Château lors de sa rénovation par l'abbé Saunière à partir de 1887[2] et de ceux du transept et du chœur de l'église Saint-Martin à Cognac[3],[4].

Sur les huit vitraux de l'église de l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge de La Roche-l'Abeille, on lui doit en 1909 les trois plus récents, achevant ainsi l'œuvre de son père Henri Feur[5].

En 1927, il exécute un vitrail pour l'église Saint-Saturnin de Davignac[6] et réalise encore en 1932 deux verrières pour l'église Saint-Martin de Miossens à Miossens-Lanusse[7].

Œuvres de Marcel Feur[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :