Marcel Delépine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stéphane Marcel Delépine, né le à Saint-Martin-le-Gaillard et mort le , est un chimiste et pharmacien français.

Il est élu membre de l’Académie des sciences dans la section de chimie en 1930 et il est professeur au Collège de France où il occupe la chaire de chimie organique de 1930 à 1941.

En 1962, il reçoit la médaille d'or du CNRS[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Composés endothermiques et exothermiques, 1899
  • Carbures métalliques, Paris, A. Joanin et cie, 1904
  • Cours de chimie organique, Paris, Masson, 1906
  • Titres et travaux scientifiques de Marcel Delépine, Paris, 1921
  • Letters, Bern, Dibner, 1928-1947
  • Traité de chimie organique. Tome I, Analyse organique, azéotropisme et distillation, états cristallin et état colloïdal, composé défini et corps pur, construction de l’édifice moléculaire, association des atomes chaînes ouvertes et chaînes fermées, groupements fonctionnels, représentation des édifices chimiques, isomérie, nomenclature, Paris, Masson et Cie, 1935
  • Berthelot, Paris, Hermann & cie., 1937
  • La synthèse totale en chimie organique ; mémoires de MM. Wöhler, Gerhardt, M. Berthelot, Le Bel, Van 't Hoff, Jungfleisch, Ladenburg, Pasteur, Paris, Gauthier-Villars, 1937
  • Chimie organique. Formules de constitution, isomérie, isomérie optique, Paris, Hermann, 1937
  • Centenaire de la naissance d’Armand Gautier, Paris, Masson, 1938
  • Marcellin Berthelot, Alençon, Imp. Alençonnaise, 1940
  • Un grand chimiste analyste : Louis-Nicolas Vauquelin. Conférence faite au Palais de la Découverte le 28 décembre 1941, Paris, 1942
  • Hommage rendu au Professeur Marcel Delépine par ses amis, ses collègues, ses élèves, à l’occasion de sa promotion au grade de Commandeur de la Légion d’Honneur, Paris, 1950
  • Ernest Fourneau (1872-1949). Sa vie et son œuvre, extrait du Bull. Soc. Chim. Fr., Paris, Masson et Cie, 1951
  • Initiation à l’étude chimique des corps gras : conférences organisées et publ. avec le concours de l’I.R.H.O., Paris : Société d’édition d’enseignement supérieur, 1963
  • Mécanismes électroniques en chimie organique, Paris, Gauthier-Villars, 1965

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CNRS, « Liste des médaillés d'or du CNRS », sur http://www.cnrs.fr (consulté le 11 février 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Précédé par Marcel Delépine Suivi par
Pol Bouin
Médaille d'or du CNRS (1962)
Robert Courrier