Marc le Fossoyeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Synaxe des saints de la Grande-Laure de Kiev autour de saint Antoine de Kiev. Saint Marc le Fossoyeur figure parmi les moines derrière saint Antoine (fresque de 1894)

Marc le Fossoyeur fut moine à la Grande-Laure au IXe siècle. Saint de l’Église orthodoxe russe, il est liturgiquement célébré le 29 décembre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marc était moine à la Laure des Grottes de Kiev[1].

Le moine Marc était surnommé « le Fossoyeur » car son obédience monastique consistait à faire des tombes. Il aurait passé sa vie sous terre, à creuser des tombes pour les autres religieux, tout en dissimulant sa sainteté sous son apparence simple. Un jour, alors qu'un moine nommé Théophile se plaint auprès de lui après qu'il s'est trompé en mettant le corps d'un moine défunt à la mauvaise place dans un tombeau, Marc s'excuse humblement puis ordonne au mort de se lever et d'aller à la bonne place. Ressuscité[2], ce dernier obéit. Le miracle choque profondément Théophile qui se jette aux genoux de Marc, implorant son pardon[2].

Vénéré comme saint, il est fêté le 29 décembre au calendrier des saints orthodoxes[3].

Églises dédiées à Marc le Fossoyeur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Iwan von Kologriwof, Essai sur la sainteté en Russie, Ch. Beyaert, 1953, p. 62.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Laporte, Tous les saints de l'Orthodoxie, Xenia, 2008, p. 653.
  2. a et b http://oca.org/saints/lives/2013/12/29/103684-venerable-mark-the-grave-digger-of-the-kiev-near-caves
  3. Claude Laporte, Tous les saints de l'Orthodoxie, Xenia, 2008, p. 653, 714.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]