Marc Smith (paléographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marc Smith.

Marc H. Smith, né à Newcastle le 25 juillet 1963, est un historien et paléographe français.

Archiviste paléographe, major de la promotion 1988 de l'École nationale des chartes avec une thèse sur La France et sa civilisation vues par les Italiens au XVIe siècle[1], il est d'abord conservateur aux Archives nationales (1988-1994).

Ancien membre de l'École française de Rome (1990-1993), docteur de l'École pratique des hautes études avec une thèse sur Les Italiens à la découverte de la France au XVIe siècle : géographie, voyages et représentations de l'espace (1993), il a été secrétaire général de l'École nationale des chartes (1995-1998), et depuis, professeur de paléographie médiévale et moderne[2]. En 2013 il a été élu en outre directeur d'études cumulant à l'École pratique des hautes études, section des sciences historiques et philologiques (chaire de Paléographie et histoire de l'écriture en caractères latins). Il a également enseigné à l'université Paris-Sorbonne (1998-2000), à l'université Columbia de New York (2014), et est chargé depuis 2008 du Mellon Summer Institute in Vernacular Paleography[3] (Center for Renaissance Studies, Newberry Library, Chicago et Getty Institute, Los Angeles) pour la paléographie française.

Il est vice-président du Comité international de paléographie latine[4], membre du Comité de paléographie hébraïque, ancien secrétaire (2002-2011) puis vice-président et en 2014 président de la Société de l’histoire de France, directeur de la revue Bibliothèque de l'École des chartes et de la collection Monumenta Palaeographica Medii Aevi (Brepols ; avec Jean-Pierre Mahé et Élisabeth Lalou)[5], membre des comités de rédaction de Scriptorium[6], de la Gazette du livre médiéval[7] et du portail Ménestrel[8], membre du comité de lecture de Scrineum Rivista[9].

Ses recherches actuelles concernent principalement l'évolution de l'alphabet latin dans ses conditions linguistiques, techniques, cognitives et culturelles de longue durée (approche appliquée par exemple à l'histoire du signe @), et les traités des maîtres écrivains à l'époque moderne.

Il est l'époux de Sylvie Aubenas, conservateur général à la Bibliothèque nationale de France et historienne de la photographie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nomination en qualité d’archiviste paléographe par arrêté du 29 avril 1988
  2. Décret de nomination sur le site Legifrance
  3. Page du Mellon Summer Institute in Vernacular Paleography
  4. Liste des membres du Comité international de paléographie latine
  5. Site de Brepols
  6. Site de Scriptorium
  7. Site de la Gazette du livre médiéval
  8. Site Ménestrel
  9. Scrineum Rivista

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • (conférence) La véridique histoire de l'arobase, 29 janvier 2013.
  • (éd., avec Ghislain Brunel), Les chartes ornées dans l'Europe romane et gothique, n° spécial de Bibliothèque de l’École des chartes,t. 169/1, 2011.
  • (avec Christine Ducourtieux), « L’expérience de Ménestrel : douze ans dans l’Internet médiéval », dans Les historiens et l’informatique : un métier à réinventer, éd. Jean-Philippe Genet et Andrea Zorzi, Rome, 2011 (Collection de l’École française de Rome, 444), p. 141-156. article en ligne
  • « Autour des lettres des La Trémoille : quelques aspects de la culture écrite de la Renaissance », dans Défendre ses droits, construire sa mémoire : les chartriers seigneuriaux, XIIIe-XXIe siècle, actes du colloque international de Thouars, 8-10 juin 2006, éd. Philippe Contamine et Laurent Vissière, Paris, 2011 (Société de l’histoire de France), p. 223-246. article en ligne
  • « La Bibliothèque de l’École des chartes entre traditions chartistes et nouvelle économie de la recherche », Perspectivia : discussions, 3 : Revues scientifiques. État des lieux et perspectives / Wissenschaftliche Zeitschriften. Aktuelle Situation und Perspektiven, 2010. article en ligne
  • « Du manuscrit à la typographie numérique : présent et avenir des écritures anciennes », Gazette du livre médiéval, no 52-53 (2008), p. 51-78. article en ligne
  • « L’écriture de la chancellerie de France au XIVe siècle. Observations sur ses origines et sa diffusion en Europe », dans Régionalisme et internationalisme: problèmes de paléographie et de codicologie du Moyen Age: actes du XVe Colloque du Comité international de paléographie latine (Vienne, 13-17 septembre 2005), éd. Otto Kresten et Franz Lackner, Vienne, 2008, p. 279-298. article en ligne
  • (éd.) Écritures latines du Moyen Age: tradition, imitation, invention, n° spécial de Bibliothèque de l’École des chartes, 165-1 (2007). sommaire et avant-propos en ligne
  • (avec Patricia Stirnemann), « Forme et fonction des écritures d’apparat dans les manuscrits latins (VIIIe ‑ XVe siècle) », ibid., p. 67-100.
  • (avec Anne Lombard-Jourdan), éd. et trad., Étienne Vitelli, Commentaires sur la guerre civile de France. De la surprise de Meaux à la bataille de Saint-Denis (1567), Paris, 2005. Google Books
  • « Les “gothiques documentaires”: un carrefour dans l’histoire de l’écriture latine », Archiv für Diplomatik, Schriftgeschichte, Siegel- und Wappenkunde, 50 (2004), p. 417-465. article en ligne
  • « Écritures et lectures italiennes de l’espace français au XVIe siècle », dans La culture du voyage : pratiques et discours de la Renaissance à l’aube du XXe siècle, éd. Gilles Bertrand, Paris : 2004, p. 21-50. article en ligne
  • « De la cire au papyrus, de la cire au papier: deux mutations de l’écriture ? », Gazette du livre médiéval, no 43 (2003), p. 1-13. article en ligne
  • « Rouen-Gaillon : témoignages italiens sur la Normandie de Georges d’Amboise », dans L’architecture de la Renaissance en Normandie (colloque, Cerisy-la-Salle, 1998), éd. Bernard Beck et al., Caen, 2003, t. I, p. 41-58. article en ligne
  • « Pour une préhistoire des écritures modernes », Gazette du livre médiéval, no 40 (2002) p. 1-13. article en ligne
  • « Conseils pour l’édition des documents en langue italienne (XIVe ‑ XVIIe siècle) », Bibliothèque de l’École des chartes, 159 (2001), p. 541-578. article en ligne
  • « Émulation guerrière et stéréotypes nationaux dans les guerres d’Italie », dans Les guerres d’Italie (1494-1559) : histoire, pratiques, représentations, actes du colloque international (Paris, 1999), éd. Danielle Boillet et Marie-Françoise Piéjus, Paris, 2001, p. 155-176. article en ligne
  • « Numérisation et paléographie », dans La numérisation des manuscrits médiévaux..., éd. É. Lalou, Le médiéviste et l’ordinateur, no 40, aut. 2001, p. 9-16. article en ligne
  • Le Statut du scripteur au Moyen Age. Actes du XIIe colloque scientifique du Comité international de paléographie latine (Cluny, 17-20 juillet 1998), éd. Marie-Clotilde Hubert, Emmanuel Poulle, Marc H. Smith, Paris, 2000 (Matériaux pour l’Histoire, 2).
  • « Points de vue et images du monde : anamorphoses de textes géographiques, de Strabon à Giovanni Botero », dans Traduire et adapter à la Renaissance, actes de la journée d’étude… (Paris, 11 avril 1996), éd. Dominique de Courcelle, Paris, 1998, p. 123-142. article en ligne
  • « Voyageurs italiens en France au début du règne de François Ier », dans Passer les monts : Français en Italie, l’Italie en France (1494-1525), Xe colloque de la Société française d’étude du XVIe siècle [Paris-Reims, 29 nov.-2 déc. 1995]', éd. Jean Balsamo, Paris, 1998, p. 297-312. article en ligne
  • « Ordre et désordres dans quelques entrées de légats à la fin du XVIe siècle », dans Les entrées, gloire et déclin d’un cérémonial : colloque des 10 et 11 mai 1996, château de Pau, éd. Christian Desplat et Paul Mironneau, Biarritz, 1997, p. 65-91. article en ligne
  • « Complots, révoltes et tempéraments nationaux : Français et Italiens au XVIe siècle », dans Complots et conjurations dans l’Europe moderne, actes du colloque international organisé par l’École française de Rome..., 1993, éd. Yves-Marie Bercé et Elena Fasano Guarini, Rome, 1996, p. 93-115. article en ligne
  • « Les diplomates italiens, observateurs et conseillers artistiques à la cour de François Ier », Histoire de l’art, no 35-36 (1996), p. 27-37. article en ligne
  • « Clients italiens des orfèvres de Paris sous les derniers Valois », dans L’orfèvrerie parisienne de la Renaissance, trésors dispersés [expos.], dir. Michèle Bimbenet-Privat, Paris, 1995, p. 209-221.
  • Archives nationales (France), Expositions universelles, internationales et nationales au XIXe siècle : répertoire numérique détaillé sélectif des articles de la sous-série F12 relatifs aux expositions, an VI-1914 : état provisoire, éd. Marc Smith, dir. Alexandre Labat, 1994, 159 p. (inédit).
  • « La première description de Fontainebleau », Revue de l'Art, no 91 (1991), p. 44-46. article en ligne
  • « Les Autorités, la raison et l’expérience contre l’opinion commune. La lettre du Tasse sur la France (1571) », Mélanges de l’Ecole française de Rome, Italie et Méditerranée, 103-2 (1991), p. 381-459. article en ligne
  • « La biblioteca di Héroard », dans Segni d’infanzia : crescere come re nel Seicento, dir. Egle Becchi, Milan, 1991, p. 18-31. article en ligne
  • « François Ier, l’Italie et le château de Blois. Nouveaux documents, nouvelles dates », Bulletin monumental, 147 (1989), p. 307-323.
  • « Lyon vu par les voyageurs italiens au XVIe siècle », dans Beaujeu et sa région - Histoire du département du Rhône (colloque, Beaujeu, 1988), Lyon, 1990, p. 85-98. article en ligne
  • « Familiarité française et politesse italienne au XVIe siècle. Les diplomates italiens juges des manières de la cour des Valois », Revue d’histoire diplomatique, 102 (1988), p. 193-232. article en ligne
  • « Les lettres de Pierre Damien et la décrétale d’Alexandre II », dans Pierre Legendre, Le dossier occidental de la parenté, textes juridiques indésirables sur la parenté, traduits et présentés par A. Schütz, M. Smith, Y. Thomas, Paris, 1988, p. 125-187.
Bibliographies