Marc Laidlaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laidlaw.

Marc Laidlaw (né en 1960, son prénom est parfois écrit Mark) est un auteur américain de romans de science-fiction et d'horreur, connu pour ses œuvres cyberpunk. Il est aussi game designer pour Valve Software. Ses travaux les plus intéressants sont certainement les romans Dad's Nuke, The 37th Mandala, et la série de jeux vidéo Half-Life.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marc Laidlaw est né en 1960, a vécu à Laguna Beach en Californie, puis a suivi des cours à l'université de l'Oregon où il a essayé et été découragé par la programmation d'ordinateur à carte perforée. Il écrit de petites histoires et son premier roman, Dad's Nuke, est publié en 1985. Ensuite, il enchaîne pendant une dizaine d'années plusieurs romans, en travaillant en même temps comme secrétaire juridique à San Francisco pour vivre.

Laidlaw avait déjà joué aux jeux vidéo, mais cela ne l'avait pas intéressé outre-mesure, jusqu'à ce que Myst change sa perception des médias émergents. Il était obsédé par Myst et fini même par s'acheter un ordinateur pour pouvoir y jouer chez lui, à San Francisco. Grâce à ce nouvel intérêt, il écrit The Third Force (1996), un roman basé sur un monde créé par un jeu vidéo.

Travailler avec des concepteurs de jeux vidéo l'a amené à aimer cette activité, il veut alors aider à concevoir un jeu en développement. Il rejoint Valve Software alors qu'ils sont en plein développement de Half-Life (1998) et travaille alors sur le scénario et la conception de niveau de jeu. Après ce projet, il travaille sur les extensions (add-ons) de Half-Life, puis sur Half-Life 2 et ses extensions, sans oublier Portal.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Dad's Nuke (1985)
    traduit en français sous le titre Papa, maman, l'atome et moi (1987)
  • Neon Lotus (1988), nommé en 1988 au Philip K. Dick Memorial Award
  • Kalifornia (1993)
  • The Orchid Eater (1994)
  • The Third Force: A Novel of Gadget (1996)
    traduit en français sous le titre Gadget (1997)
  • The 37th Mandala (1996), récompensé en 1996 au International Horror Guild Award pour la « meilleure nouvelle »

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 400 Boyes (1983), publié dans Mirrorshades: the Cyberpunk Anthology (1986)
    traduit en français Les 400, publié dans Mozart en Verres Miroirs (1987, 1996, 2001)
  • Muzak for torso murders, publié dans Cutting Edge (1986)
    traduit en français Musique d'Ascenseur pour un Tueur, publié dans Douze Serials Killers (2000)

Liens externes[modifier | modifier le code]